Comté de Novellara

Comté de Novellara
(italien) Contea di Novellara
(Français) Comté de Novellara et Bagnolo
(Italiano) Contea di Novellara e Bagnolo
(Italiano) Signoria di Novellara e Bagnolo

13711728

Blason
Blason de la Maison des Gonzaga-Novellara
Devise Frangar, non flectar (Je me romprai mais je ne me casserai pas)
Informations générales
Statut Comté
Capitale Novellara
Langue(s) Latin (officiel), Dialecte novellarese gallo-italique (non-officiel)
Religion Catholicisme (officiel), Judaïsme (minoritaire)
Démographie
Population (XVIIe siècle) 300 000 habitants
Superficie
Superficie (XVIIe siècle) 250 km2
Histoire et événements
17 mai 1371 Achat de la Seigneurie par Feltrino Gonzague
1501 La seigneurie de Novellara devient le Comté de Novellara
12 octobre 1737 Le Comté passe aux mains de Renaud III de Modène
Seigneurs puis Comtes de Novellara
1371-1737 Maison Gonzague, lignée de Novellara et Bagnolo

Le Comté de Novellara fut créé en 1371 et dissous en 1737. Il appartenait à une branche cadette Maison de Gonzague et comprenait les villes de Novellara et Bagnolo.

HistoireModifier

 
La Rocca di Novellara (Rocher de Novellara)

Le 17 mai 1371, Feltrino Gonzague, Seigneur de Reggio d'Émilie et chef de la ligue anti-Visconti, fut battu par Barnabé Visconti qui l'obligea à lui vendre les terres de Reggio d'Émilie en échange de 50 000 florins d'or et de la Seigneurie de Novellara et Bagnolo. Feltrino mourut en 1374 à Padoue. Lui succéda son fils Guy (mort en 1399), lequel procéda directement à la construction de la Rocca di Novellara, mais les caisses de la seigneuries étaient tellement vide qu'il ne put se contenter que des fondations.
La seigneurie faisait de grand profit grâce aux douanes placé le long des routes et des canaux du qui coupaient les voies de communication entre Reggio d'Émilie, Mantoue et Venise. Les Gonzague de Novellara prêtaient leur service aux troupes impériales, aux troupes françaises et à l'armée de la Papauté.
En 1501, la seigneurie fut élevé en Comté et on donna le droit aux Comtes de Novellara de frapper de la monnaie. C'est à cette même période que la Rocca fut transformé en résidence nobiliaire.
Les Gonzaga-Novellara furent aussi de grands mécènes, comme pour Lelio Orsi, un peintre, dessinateur et architecte italien.
Après la mort de Filippo Alfonso Gonzague le 12 octobre 1728, la dynastie s’éteint et le Comté passa aux mains de l’empereur Charles VI du Saint-Empire qui la donna le 12 octobre 1737 à Renaud III de Modène avant d'être annexé au Duché de Modène.

TerritoireModifier

Le Comté de Novellara était divisé en deux villes, celle de Novellara et celle de Bagnolo in Piano, qui a elles deux comprenaient environ 250 km2. Il était limité au nord et à l'ouest par le Duché de Guastalla et à l'est et au sud par la Seigneurie de Corregio et le Duché de Modène.

Liste des Seigneurs de NovellaraModifier

  • Feltrino Gonzague (1330-1374)
  • Guido Gonzague (mort en 1399)
  • Giacomo Gonzague (mort en 1441)
  • Francesco I Gonzague (mort en 1484)
  • Giampietro Gonzague (1469-1515)

Liste des Comtes de NovellaraModifier

  • Alessandro I Gonzague (1496-1530)
  • Francesco II Gonzague (1519-1577)
  • Camillo I Gonzague (1521-1595) et Alfonso I Gonzague (1529-1589)
  • Camillo II Gonzague (1581-1650)
  • Alfonso II Gonzague (1616-1678)
  • Camillo III Gonzague (1649-1727)
  • Filippo Alfonso Gonzague (1703-1728)
  • Ricciarda Gonzague

RéférenceModifier

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Contea di Novellara » (voir la liste des auteurs).

BibliographieModifier

  • Mirella Comastri Martinelli Reggio Narrata-Il Seicento e il Settecento, Gianni Bizzocchi Editore, Reggio nell'Emilia, 2002.
  • Andrea Balletti La storia di Reggio nell'Emilia narrata ai giovani, Multigrafica Editrice, Reggio nell'Emilia, 1979.
  • Vincenzo Davolio, Memorie Storiche della Contea di Novellara e dei Gonzaghi che vi dominarono, Forni, Bologna 1973.
  • Gabriele Franceschi Il ponte delle maravegie, Edizioni Diabasis, 2008.
  • Odoardo Rombaldi, Storia di Novellara, ed. Age, Reggio Emilia 1967.

Articles connexesModifier