Renaud III de Modène

duc de Modène
Renaud III
Illustration.
Renaud III de Modène
Titre
Duc de Modène

(43 ans, 1 mois et 20 jours)
Prédécesseur François II
Successeur François III
Biographie
Dynastie Maison d'Este
Nom de naissance Rinaldo d'Este
Date de naissance
Lieu de naissance Modène (Duché de Modène)
Date de décès (à 82 ans)
Lieu de décès Modène (Duché de Modène)
Père François Ier d'Este
Mère Lucrezia Barberini
Conjoint Charlotte-Félicité de Brunswick-Calenberg
Enfants Bénédicte d'Este
François III d'Este
Amélie d'Este
Jean-Frédéric d'Este
Henriette d'Este

Renaud III de Modène
Monarques de Modène

Rinaldo d'Este ( - ) est d'abord cardinal, puis duc de Modène sous le nom de Renaud III de Modène, de 1695 à sa mort.

BiographieModifier

Né à Modène, il est l'unique fils du troisième mariage de François Ier d'Este. Il est le neveu du cardinal Rinaldo d'Este.

Créé cardinal en 1688 au titre de Santa Maria della Scala par le pape Innocent XI, il renonce à son statut d'ecclésiastique en 1695[1] pour succéder à son neveu François II à la tête du duché de Modène.

Rinaldo épouse Charlotte-Félicité de Brunswick-Calenberg (1671-1710), fille aînée du duc Jean-Frédéric de Brunswick-Lunebourg et de Bénédicte-Henriette du Palatinat (elle-même fille d'Édouard du Palatinat, petit-fils de Jacques Ier d'Angleterre, et d'Anne de Gonzague de Clèves, fameuse frondeuse française et tante par alliance d'Élisabeth-Charlotte, duchesse d'Orléans, belle-sœur de Louis XIV, mère du futur Régent). Il s'allie ainsi à de nombreuses familles princières germaniques, dont la Maison de Habsbourg (la sœur de Charlotte-Félicité, Wilhelmine-Amélie, ayant épousé l'empereur Joseph Ier) et la Maison de Hanovre-(Brunswick)-Grande-Bretagne (Sophie, la sœur d’Édouard, étant la mère du roi George Ier de Brunswick-Lunebourg dont Charlotte-Félicité est la cousine germaine), mais aussi à la Maison royale de France (les Orléans, et les Princes de Condé issus d'Anne-Henriette la sœur de Bénédicte).

Ses premières réformes consistent à diminuer le prix des céréales et à améliorer les conditions de vie des paysans.

Quand éclate la guerre de Succession d'Espagne en 1702, il déclare la neutralité de son duché, ce qui n'empêche pas les troupes françaises de prendre Modène. Il doit alors se réfugier à Bologne, alors terre pontificale.

En 1707, à l'issue d'un long siège auquel il prend part, les troupes allemandes chassent les Français de sa capitale.

Aux termes du traité de paix, Rinaldo acquiert le duché de la Mirandole mais perd Comacchio.

Il tente un rapprochement avec la France en mariant son fils François-Marie avec Charlotte-Aglaé d'Orléans (1700-1761), troisième fille du régent Philippe d'Orléans (1674-1723). Ce mariage ne fut pas des plus paisibles, en raison du comportement licencieux de la jeune épouse, si bien que Rinaldo leur fait construire une résidence séparée à Rivalta, dans les environs de Reggio d'Émilie. Il ne réussit pas à s'emparer du duché de Parme en mariant sa fille Henriette avec Antoine Farnèse : il n'y a pas d'héritier, et le fief échoit à la branche espagnole de la Maison de Bourbon qui descend d'Élisabeth Farnèse épouse du roi Philippe V d'Espagne.

En 1733, commence la guerre de Succession de Pologne. Le duc Rinaldo, tout en restant officiellement neutre, prend secrètement le parti de l'Autriche. De nouveau, les troupes françaises le contraignent à se réfugier à Bologne, mais le traité de paix de 1736 est favorable à la Maison d'Este. Le duc Rinaldo peut regagner Modène et, le , il obtient la seigneurie de Novellara et Bagnolo pour services rendus au Saint-Empire.

Il meurt deux semaines plus tard en laissant la régence à ses deux filles Bénédicte (Benedetta) et Amélie (Amalia), pendant que son fils François-Marie se trouve en Hongrie à combattre les Turcs sous les ordres de l'empereur Charles VI.

François-Marie lui succède sous le nom de François III de Modène.

DescendanceModifier

Rinaldo et Charlotte-Félicité d'Este ont sept enfants :

L'été 1723, Rosalba Carriera se rend à Modène, appelée par la famille d'Este, et peint les portraits des trois filles du duc Rinaldo[2]. Le portrait d'Henriette Anne-Sophie de Modène est conservé au Musée des Offices de Florence[3].

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sources de traductionModifier

Notes et référencesModifier

  1. Historique du titre Santa Maria della Scala sur le site du Vatican
  2. Tiziana Zennaro, « Notices biographiques », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 638
  3. Mina Gregori (trad. de l'italien), Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Paris, Editions Place des Victoires, , 685 p. (ISBN 2-84459-006-3), p. 457 et 603