Ouvrir le menu principal
La Lotharingie vers l'an 1000

Le Comté de Liège, Lüttichgau, Luikgouw, Luihgau est un comté carolingien de la Lotharingie inférieure.

Le Luihgau apparaît comme un comté franconien en 779 sous le nom de Pagus Leuhius[1].

ÉtymologieModifier

Le nom provient de leudi qui voudrait dire peuple libre, et Gau, comté carolingien. Le changement en Lüttichgau qui apparaît au IXe siècle repose sur une erreur de traduction, due à l'ignorance des noms d'origine[1].

TopographieModifier

Le Comté s'étendait au XIe siècle, de la Meuse à Liège peu avant Aix-la-Chapelle[1]. Il était limité au nord par la Gueule (rivière), à l'Est par les pagi de Juliers et de Zulpich, au sud par la Warche, l'Amblève et l'Ourthe. À l'ouest ses limites sont discutées.

CompositionModifier

SiègeModifier

Si on pense qu'à l'origine la résidence des Comtes du Luigau est à Fouron-le-Comte, probablement au lieu-dit Op de Saele, le comte de Luihgau devait par après résider au château de Chèvremont, Caprimons, à Vaux-sous-Chèvremont.

Né des démembrements successifs de l'empire de Charlemagne (traité de Verdun en 843), longtemps ballotté entre la Francie orientale (à l'origine de l'Allemagne) et la Francie occidentale (à l'origine de la France)

Comtes carolingiens du LuihgauModifier

  • Régnier
  • 898-920 : Sigard de Hainaut (mort en 920). En 911, La Lotharingie est de nouveau rattachée à la Francie Occidentale, mais Sigard conserve sa charge comtale.
  • Gislebert cité en 922
  • Immo cité en 958
  • Richer de Mons ou Richar (ou Rizicho) d'Aspel (mort en 973), cité en 966, est signalé Graf des Lüttichgaues,
  • Godefroid ou Godizo de Aspel Heimbach, son fils, comte Hamaland et du Lüttichgau, (mort vers 1011/15)[3],[4].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Thomas Bauer, Geschichtlicher Atlas der Rheinlande, 7. Lieferung, IV.9: Die mittelalterlichen Gaue, 2000, 1 Kartenblatt, 1 Beiheft, (ISBN 3-7927-1818-9)
  2. Jean-Jacques Bolly, Charles Christians, Bruno Dumont, Étienne Hélin, Paul Joiris, René Leboutte et Jean et Madeleine Moutschen-Dahmen, Visages d'Olne : Son village, ses hameaux, Olne, Édition de la Commune d'Olne, , 288 p., D/2006/11.092/1
  3. Nettesheim Fr. , S. 16.[réf. non conforme]
  4. Vanderkindere, La formation territoriale des principautés belges au Moyen Âge, T2, Chap.X, p. 159 à 183

Voir aussiModifier