Ouvrir le menu principal

Commanderie de Puiseux

commanderie située dans le Val-d'Oise, en France
Ne pas confondre avec la commanderie de Puisieux-sous-Laon dans l'Aisne

Puiseux-en-Parisis
Image illustrative de l’article Commanderie de Puiseux
L'entrée du village avec le pignon du logis de la commanderie
Présentation
Fondation Drapeau de l'Ordre du Temple Templiers 1233
Reprise Drapeau des chevaliers hospitaliers Hospitaliers 1318
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Ville Puiseux-en-France
Coordonnées 49° 04′ 10″ nord, 2° 28′ 53″ est

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Puiseux-en-Parisis

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Puiseux-en-Parisis

La commanderie de Puiseux est aussi désignée sous le terme commanderie de Puiseux-en-Parisis, ou encore temple de Puiseux.

Description géographiqueModifier

Puiseux-en-France est une commune du Val-d'Oise située en plaine de France, à environ 30 km au nord de Paris. La commune est limitrophe de Marly-la-Ville, Louvres, Fontenay-en-Parisis, Châtenay-en-France et Bellefontaine. La commanderie de Puiseux se situait en sortant de Puiseux-en-France Village, sur le chemin conduisant à Marly-la-ville.

 
Bâtiment de ferme daté de la fin du XVIIIe siècle situé à l'emplacement de l'ancienne grange dîmière (vue partielle), façade sud

HistoriqueModifier

La bulle du pape Calixte II en 1119 mentionne que l'église et ses biens appartiennent au prieuré Saint-Martin-des-Champs de Paris. Bernold de Puiseux vend en 1233 des terres du domaine aux frères du Temple de Paris, ainsi que la Dîme de Puiseux, où ils construisent une grange [1].

Raoul de Puiseux effectue en 1255 une donation de terres aux Templiers, puis de son manoir en 1260, avec ses dépendances, le Bois de Coudray et la moitié du four de Puiseux.

En 1307, lors de l'arrestation des Templiers, c'est le frère Jean d'Ambleville qui était commandeur de la maison du Temple de Puiseux[2]. Cette maison étant mentionnée de nombreuses fois au cours du procès de l'ordre, qu'il s'agisse des frères appartenant à cette maison ou de ceux qui y ont été reçus[3],[4]. En 1318, la ferme du Temple est transférée à la maison des hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem.

Jehan, en 1320, Pierre, en 1332 et Arnoul, en 1400, sont les trois seigneurs de Puiseux inhumés dans l'église abbatiale de Sainte-Marie d'Hérivaux.

En 1612, la seigneurie devient la possession de la famille de La Salle, et Guillaume obtient la charge de commandeur de l'Ordre.

Le château est en ruine en 1762, lors du rattachement de la seigneurie au comté de Marly-la-Ville. Jusqu'à la Révolution française, le bourg se nomme Puiseux-lès-Marly, puis, après 1792, Puiseux-lès-Louvres. En 1947, Puiseux-lès-Louvres devient Puiseux-en-France.

Commandeurs templiersModifier

Commandeurs hospitaliersModifier

Nom du commandeur Dates
Frère Pierre Courtier 1374[5]
Frère Laurent Langlois 1421[5]
Frère Guillaume Viart 1553[5]
le Chevallier Charles Belotte 1601[5]
le Chevallier Guillaume de la Rivière 1613[5]
le Chevallier Charles de Mahaut 1661[5]
le Chevallier Nicolas de Godechart de Bachevillers 1688[5]
le Chevallier Guillaume de la Salle 1734[5]
le Chevallier Alexandre Blotefin de Vauchelles 1742[5]
le Chevallier Jean Constant de Campion-Montpoignant 1785[5]

PossessionsModifier

Il y avait à Fontenay-les-Louvres une maison qui dépendait de la commanderie de Puiseux, mais qui fut détruite durant les guerres du XVe siècle. Le fief de Bellefontaine, dit fief de Boissonnet, relevait également de la maison de Puiseux[6].

Notes et référencesModifier

  1. Mannier 1872, p. 28 qui équivaut à la no 71 de l'ouvrage en ligne
  2. Trudon des Ormes 1898, p. 158, disponible sur Gallica
  3. (la) Jules Michelet, Le procès des Templiers, vol. 1, Paris, Imprimerie nationale, coll. « Documents inédits sur l'histoire de France », , 681 p. (lire en ligne), p. 73, 85, 104, 431, 567
  4. (la) Jules Michelet, Le procès des Templiers, vol. 2, Paris, Imprimerie nationale, coll. « Documents inédits sur l'histoire de France », , 540 p. (lire en ligne), p. 261, 322, 328, 336, 391, 403
  5. a b c d e f g h i et j Mannier 1872, p. 30
  6. Mannier 1872, p. 29

BibliographieModifier

  • Eugène Mannier, Ordre de Malte : Les commanderies du grand-prieuré de France d'après les documents inédits conservés aux Archives nationales à Paris, Aubry & Dumoulin, , 808 p. (lire en ligne), « Commanderies du Temple ou du Grand-Prieuré de France à Paris », p. 46-73
  • Amédée-Louis-Alexandre Trudon des Ormes, « Liste des maisons et de quelques dignitaires de l'ordre du Temple en Syrie, en Chypre et en France d'après les pièces du procès », dans Charles-Jean-Melchior de Vogüé, Revue de l'Orient latin, vol. VI., Paris, Ernest Leroux, (réimpr. 1964) (ISSN 2017-716X, lire en ligne), p. 156-213, disponible sur Gallica

Voir aussiModifier