Comète de la ceinture principale

Une comète de la ceinture principale est un astéroïde de la ceinture principale ayant montré une activité cométaire sur une partie de son orbite. Le Jet Propulsion Laboratory définit ces objets comme un astéroïde dont le demi-grand axe est compris entre 2 au et 3,2 au, et dont le périhélie est supérieur à 1,6 au[1].

L'astéroïde (596) Scheila qui dévoile son apparence cométaire le 12 décembre 2010.

OrbiteModifier

À la différence des comètes, dont la majeure partie des orbites se situe à une distance supérieure ou égale à celle de Jupiter, les comètes de la ceinture principale suivent des orbites pratiquement circulaires, similaires aux autres objets de la ceinture (excentricité et inclinaison faibles). Les premiers objets identifiés dans cette catégorie se situent dans la partie externe de la ceinture[2].

On ignore pour l’instant comment des objets comme les comètes pourraient voir leur excentricité diminuer jusqu’à atteindre l'orbite typique des astéroïdes de la ceinture, qui n’est que peu perturbée par le champ gravitationnel des planètes. Il est donc supposé qu’à la différence des comètes « classiques », ces comètes ne seraient que de simples astéroïdes constitués de glace qui se seraient formés sur une orbite proche de leur position actuelle et que de nombreux autres astéroïdes pourraient présenter les mêmes caractéristiques[2].

ActivitéModifier

Certaines de ces comètes présentent une queue sur une partie de leur orbite proche du périhélie, comme l’a démontré 133P/Elst-Pizarro lors de ses trois derniers périhélies[3]. Cette activité peut durer un ou plusieurs mois[2] sur l’ensemble des cinq ou six années que dure la révolution, et est probablement due à l’affleurement de couches de glace à la suite d'impacts mineurs survenus dans une période allant de 100 à 1000 ans[2].

Lors de sa découverte en janvier 2010, 354P/LINEAR (alors connu sous la désignation provisoire P/2010 A2) a été nommé et désigné en tant que comète[4], mais il est aujourd’hui considéré comme le rémanent d’un impact de deux astéroïdes[5],[6]. L’observation de (596) Scheila a montré que de grandes quantités de poussière ont été éjectées à la suite de l'impact d’un autre astéroïde d’une taille comprise entre 60 et 180 m[7].

Intérêt cosmologiqueModifier

On suppose que ces comètes pourraient être la source de l’eau présente sur Terre étant donné que le ratio deutérium-hydrogène des océans terrestres est trop peu élevé pour que les comètes classiques en soient la source principale[8]. Ces comètes pourraient aussi servir à restreindre notre champ de recherche de la ligne des glaces[2].

MembresModifier

Le terme comète de la ceinture principale est une classification basée sur l’orbite et la présence d’une morphologie étendue. Elle n’implique pas que ces objets soient des comètes ou que les matériaux entourant leur noyau ont été éjectés par sublimation comme pour les comètes classiques.

Les objets identifiés comme appartenant à cette classe sont :

Nom complet
Hsieh[2]
Jewitt[3]
Demi-grand axe (a)
Périhélie (q)
Date du périhélie
133P/Elst-Pizarro     3.15 2.64 08 février 2013
176P/LINEAR     3.19 2.57 02 juillet 2011
238P/Read (P/2005 U1)     3.16 2.36 10 mars 2011
354P/LINEAR   2.29 2.00 04 décembre 2009
P/2008 R1 (Garradd)     2.72 1.79 25 janvier 2013
P/2010 R2 (La Sagra)   3.09 2.62 25 juin 2010
(596) Scheila     2.92 2.44 19 mai 2012

RéférencesModifier

  1. (en) « JPL "Main-belt Asteroid" Orbit Classification », JPL Solar System Dynamics (consulté le )
  2. a b c d e et f (en) Henry H. Hsieh, « Main Belt Comets », Hawaii, (consulté le )
  3. a et b (en) David Jewitt, « Main Belt Comets », UCLA, Department of Earth and Space Sciences (consulté le )
  4. (en) MPEC 2010-A51 : COMET P/2010 A2 (LINEAR)
  5. (en) David Jewitt, Harold Weaver, Jessica Agarwal, Max Mutchler et Michal Drahus, « A recent disruption of the main-belt asteroid P/2010?A2 », Nature, vol. 467, no 7317,‎ , p. 817 (DOI 10.1038/nature09456, Bibcode 2010Natur.467..817J)
  6. (en) Colin Snodgrass, Cecilia Tubiana, Jean-Baptiste Vincent, Holger Sierks, Stubbe Hviid, Richard Moissl, Hermann Boehnhardt, Cesare Barbieri et Detlef Koschny, « A collision in 2009 as the origin of the debris trail of asteroid P/2010?A2 », Nature, vol. 467, no 7317,‎ , p. 814–6 (PMID 20944742, DOI 10.1038/nature09453)
  7. (en) The cause of asteroid Scheila’s outburst sur le site du projet EuroPlanet
  8. Main-Belt Comets May Have Been Source Of Earths Water, Space Daily, Mar 23, (2006).

Liens externesModifier