Claudia Rankine

poétesse américaine

Claudia Rankine[1] (née le 1er janvier 1963 à Kingston dans la Jamaïque) est une universitaire, dramaturge, essayiste et poète afro-américaine.  Elle est membre de l'Academy of American Poets, elle en a été élue chancelière en 2013[2]. Depuis 2015, elle tient la chaire de littérature anglaise Aerol Arnold au Dornsife College of Letters, Arts and Sciences[3] de l'Université de Californie du Sud.

Claudia Rankine
Author Photo of Claudia Rankine.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Site web
Distinctions
Œuvres principales
Citizen: An American Lyric (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Après ses études secondaires, Claudia Rankine s'inscrit au Williams College où elle obtient un licence en 1986. Elle poursuit ses études à l'université Columbia et obtient un master en 1993.

Elle enseigne la création littéraire dans divers établissements universitaires : l'université Case Western Reserve (1994-1998), le Barnard College (1998-2006), l'université de Géorgie[4], l'université de Houston[5],[6] et le Pomona College[7] (2006-2015) avant d'obtenir un poste définitif à l'université de Caroline du Sud en 2015[8].

ŒuvresModifier

PoésieModifier

  • Plot, éd. Grove Press, 2001.
  • The End of the Alphabet, éd. Grove Press, 1998.
  • Nothing in Nature Is Private, éd. Cleveland State University Press, 1994.

ThéâtreModifier

Essais et anthologiesModifier

  • Claudia Rankine by Claudia Rankine, sous presse, éd. Contemporary Art Center, sortie prévue : 2018.
  • The Racial Imaginary: Writers on Race in the Life of the Mind, avec Beth Loffreda, éd. Fence Book, 2014.
  • Eleven More American Women Poets in the 21st Century: Poetics Across North America, avec Lisa Sewell, éd. Wesleyan University Press, 2012.
  • American poets in the 21st century : the new poetics, avec Lisa Sewell, éd. Wesleyan University Press, 2007.

Traductions françaisesModifier

  • Si toi aussi tu m'abandonnes : ballade américaine, traduction de Don't Let Me Be Lonely: An American Lyric par Maïtreyi et Nicolas Pesquès, éd. Corti, 2010.
  • Citizen. Ballade américaine (trad. Maïtreyi et Nicolas Pesquès), Paris, Éditions de l'Olivier, , 192 p. (ISBN 978-2-8236-1416-9)

Regard sur son œuvreModifier

L'œuvre de Claudia Rankine exprime de façon exacerbée les tensions des citoyens américains du XXI° siècle avec leurs contradictions socio-politiques et socio-culturelles. Son esthétique est marqué par un lyrisme puissant qui utilise toutes les ressources visuelles, orales et documentaires. À travers ses œuvres, elle dépeint le quotidien teinté de racisme envers les Afro-Américains, racisme fait de lapsus, d'évitement, de ressentiment au sujet de l' action positive. L'indétermination du « vous » dans les poèmes, met le lecteur qu'il soit blanc, Hispano-Américains, métis, afro-américain en empathie avec les vexations du racisme et le poids de leurs accumulations[12],[13],[9],[14].

Prix et distinctionsModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Claudia Rankine's 'Citizen' and embedded Conceptualism, par Catherine Wagner pour la revue Jacket2, 2016[21]
  • Claudia Rankine: why I'm spending $625,000 to study whiteness, par Steven W Thrasher pour The Guardian, 2016[22],
  • Poet Claudia Rankine On Latest Racial Violence, interview menée par Lynn Neary, pour "NPR", 2016[14],
  • An Interview with Claudia Rankine, menée par Claire Schwartz pour le "TryQuaterly", 2016[23],
  • The History Behind the Feeling: A Conversation with Claudia Rankine, par Aaron Coleman pour "The Spectacle", 2015[12],
  • Writer Claudia Rankine On White Blindness, The Black Body, and the Freedom to Live, interview menée par Lynell george pour "KCET", 2015[24],
  • A Poetry Personal and Political, par Felicia R.Lee pour le New York Times, 2014[25],
  • Claudia Rankine's Embodied Rhythms, par B.K. Fisher pour la "Boston Review", 2014[26],
  • Citizen: An American Lyric by Claudia Rankine, par Shaelyn Smith pour "The Rumpus", 2014[27],
  • Poet Claudia Rankine: 'Racism works purely on perception' in America, par Smithsa Khorana pour The Guardian, 2014[13],
  • Claudia Rankine’s ‘Citizen’, par Holly Bass pour le New York Times, 2014[28]
  • Claudia Rankine, par Lauren Berlant pour la revue Bomb Magazine, 2014[29],
  • On Don't Let Me Be Lonely, par Christopher Nealon pour "Modern American Poetry", 2014[30],
  • Have you never visited the Broncks, par Charles Isherwood pour le New York Times, 2009[31],
  • Camille T. Dungy, Black nature : four centuries of African American nature poetry, éd. University of Georgia Press, 2009,
  • Cole Swensen et David St. John, American hybrid : a Norton anthology of new poetry, éd. W. Norton, 2009.

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. (en) « Claudia Rankine | Jamaican-born poet, playwright, educator, and multimedia artist », Encyclopedia Britannica,‎ (lire en ligne, consulté le 5 septembre 2017)
  2. (en) Claudia Rankine, « Claudia Rankine », sur Claudia Rankine, (consulté le 5 septembre 2017)
  3. (en) « Claudia Rankine Joins English Department > News > USC Dornsife », USC Dornsife,‎ (lire en ligne, consulté le 5 septembre 2017)
  4. (en) « Poet Claudia Rankine to speak at Ciné », UGA Today,‎ (lire en ligne, consulté le 6 septembre 2017).
  5. (en) « The Newsletter of the Creative Writing Program at the University of Houston » [PDF].
  6. (en) « Two alums are National Book Critics Circle Awards finalists », sur Université de Houston (consulté le 6 septembre 2017).
  7. (en) « Poet Claudia Rankine, Winner of the National Book Critics Circle Award, to Give Reading at Pomona College », Pomona College in Claremont, California,‎ (lire en ligne, consulté le 5 septembre 2017).
  8. (en) « Claudia Rankine », sur Poetry Foundation, (consulté le 5 septembre 2017).
  9. a et b « Color Codes », sur The New Yorker (consulté le 5 septembre 2017)
  10. (en) Travis Eby, « Urban Omnibus » The Provenance of Beauty: A South Bronx Travelogue », sur urbanomnibus.net (consulté le 6 septembre 2017).
  11. « Pilot Light Journal - March 2012 - Erik Anderson - A Prescription Against Despair: On Claudia Rankine’s Don’t Let Me Be Lonely », sur www.pilotlightjournal.org (consulté le 5 septembre 2017).
  12. a et b (en-US) « The History Behind the Feeling: A Conversation with Claudia Rankine by Aaron Coleman | The Spectacle », sur thespectacle.wustl.edu (consulté le 5 septembre 2017)
  13. a et b (en-GB) Smitha Khorana, « Poet Claudia Rankine: 'Racism works purely on perception' in America », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 5 septembre 2017)
  14. a et b « Poet Claudia Rankine On Latest Racial Violence », sur NPR.org (consulté le 5 septembre 2017)
  15. (en) « Claudia Rankine — MacArthur Foundation », sur www.macfound.org (consulté le 6 septembre 2017)
  16. (en-GB) « Claudia Rankine wins £10,000 Forward prize with book of prose poems », The Telegraph,‎ 30 eptembre 2015 (lire en ligne, consulté le 6 septembre 2017)
  17. « Winners of the ‘46th NAACP Image Awards’ | Press Room | NAACP », (consulté le 6 septembre 2017)
  18. (en-US) Carolyn Kellogg, « The winners of the Los Angeles Times Book Prizes are ... », Los Angeles Times,‎ (ISSN 0458-3035, lire en ligne, consulté le 6 septembre 2017)
  19. (en-US) « Longlists Announced for the 2015 PEN Literary Awards - PEN America », PEN America,‎ (lire en ligne, consulté le 6 septembre 2017)
  20. (en) « National Book Critics Circle: NATIONAL BOOK CRITICS CIRCLE ANNOUNCES FINALISTS; Sandrof Award to Toni Morrison - Critical Mass Blog », sur bookcritics.org (consulté le 6 septembre 2017)
  21. (en) « Messing with the beholder | Jacket2 », sur jacket2.org (consulté le 11 septembre 2017)
  22. (en-GB) Steven W. Thrasher, « Claudia Rankine: why I'm spending $625,000 to study whiteness », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 5 septembre 2017)
  23. (en) « An Interview with Claudia Rankine », TriQuarterly,‎ friday, july 15, 2016 (lire en ligne, consulté le 5 septembre 2017)
  24. (en) « Writer Claudia Rankine On White Blindness, The Black Body, and the Freedom to Live », KCET,‎ (lire en ligne, consulté le 5 septembre 2017)
  25. (en-US) Felicia R. Lee, « Claudia Rankine on ‘Citizen’ and Racial Politics », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 5 septembre 2017)
  26. Nausicaa Renner, « Chokehold », sur Boston Review, (consulté le 5 septembre 2017)
  27. (en-US) « Citizen: An American Lyric by Claudia Rankine », The Rumpus.net,‎ (lire en ligne, consulté le 5 septembre 2017)
  28. (en-US) Holly Bass, « Claudia Rankine’s ‘Citizen’ », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 5 septembre 2017)
  29. (en) « BOMB Magazine — Claudia Rankine by Lauren Berlant », sur bombmagazine.org (consulté le 5 septembre 2017)
  30. (en) « Christopher Nealon: On Don't Let Me Be Lonely | Modern American Poetry », sur www.modernamericanpoetry.org (consulté le 5 septembre 2017)
  31. (en-US) Charles Isherwood, « Have You Ever Visited the Broncks? », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 6 septembre 2017)