Ouvrir le menu principal

Claude Maltret

helléniste et jésuite français
Claude Maltret
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 52 ans)
ToulouseVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Religion
Ordre religieux

Claude Maltret, Claude Maltrait[1] ou Claudius Maltretus en latin (3 octobre 1621 à Annecy en Savoie, Royaume de France - 3 janvier 1674 à Toulouse, Royaume de France) est un helléniste et jésuite français. Il s'est surtout distingué par ses travaux sur Procope de Césarée.

Sommaire

BibliographieModifier

Claude Maltret nait le 3 octobre 1621 à Annecy en Savoie dans le Royaume de France[2] (mais Taaffe indique qu'il est né à Puy, toujours en Savoie[1]). Il entre dans la Compagnie de Jésus le 12 octobre 1637[1].

Il a été recteur du collège de Montauban[3]. Vers la fin de sa vie, il est supérieur du noviciat de Toulouse.

Maltret meurt en 1674 à Toulouse, partie du Royaume de France[4].

ŒuvresModifier

Il a rédigé une série d'ouvrages en latin dont le titre commence par « Procopii Caesariensis Historiarum » (une série « fort estimée »[2]).

  • (la) Procopii Caesariensis Historiarum Auctiores quam ante et emendatiores, Interprete, etc. (livre 2)
  • (la) Procopii Caesariensis Historiarum sui temporis de bello Gothico (livre 4)
  • (la) Procopii Caesariensis Historiarum de Edificiis Justiniani (livre 6)
  • (la) Procopii Caesariensis Historiarum (livre 8)
  • (la) Procopii Caesariensis Historiarum sui Temporis (livre 9)
  • (la) Procopii Caesariensis Arcana Historia. Qui est. fiber nonus Historiarum (une édition des textes de Procope, avec des notes critiques, d'une traduction en latin due à Niccolò Alamanni)

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Claude Maltret » (voir la liste des auteurs).
  1. a b et c (en) James A. Taaffe, Claude Maltret, Encyclopedia Catholica, 2016
  2. a et b « Maltret (Claude) », dans Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, avec les renseignement bibliographiques et l'indication des sources à consulter, vol. 33 : Maldonado - Martial, Firmin Didot, (lire en ligne)
  3. « Claude Maltret (1621-1674) », BnF, (consulté le 28 août 2016)
  4. « Première lettre », dans Bulletin trimestriel de la Société des antiquaires de Picardie, vol. 16, A. Chossonnerie (Paris) et A. Douillet et Cie (Amiens), 1886-87-88 (lire en ligne), p. 530

Liens externesModifier