Ouvrir le menu principal

Claude-Louis Rousseau

prélat catholique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rousseau.

Claude-Louis Rousseau
Image illustrative de l’article Claude-Louis Rousseau
Biographie
Naissance
Paris
Décès (à 74 ans)
Blois
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Par S.É. le card. Étienne Hubert de Cambacérès
Évêque d'Orléans
Évêque de Coutances

Ornements extérieurs Barons évêques de l'Empire français.svg
Blason à dessiner.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Claude-Louis Rousseau (Paris, Blois, ) est un prélat français du XIXe siècle, évêque de Coutances puis évêque d'Orléans.

BiographieModifier

Né à Paris le , évêque concordataire de Coutances préconisé le , Claude-Louis Rousseau fut sacré à Paris le 25 avril suivant par S.É. Étienne-Hubert de Cambacérès, assisté de Mgrs Antoine-Eustache d'Osmond et René des Monstiers de Mérinville. Ses bulles ne seraient datées que de la veille des nones d'[1].

Transféré à l'évêché d'Orléans le (bulles du ), il s'y installe le . Il meurt trois ans plus tard à Blois et fut inhumé dans le cimetière de cette ville[1].

Baron de l'Empire depuis le , il était également membre de la Légion d'honneur.

Lignée épiscopaleModifier

  1. Mgr Claude-Louis Rousseau (1802) ;
  2. S.É. Étienne Hubert de Cambacérès (1802) ;
  3. S.É. Giovanni Battista Caprara Montecuccoli (1766) ;
  4. S.S. Carlo della Torre di Rezzonico (pape sous le nom de Clément XIII) (1743) ;
  5. S.S. Prospero Lorenzo Lambertini (pape sous le nom de Benoît XIV) (1724) ;
  6. S.S. Pietro Francesco Orsini de Gravina, en religion Vicenzo Maria Orsini (pape sous le nom de Benoît XIII), O.P. (1675) ;
  7. S.É. Paluzzo Paluzzi Altieri degli Albertoni (1666) ;
  8. S.É. Ulderico Carpegna (1630) ;
  9. S.É. Luigi Caetani (1622) ;
  10. S.É. Ludovico Ludovisi (1621) ;
  11. Mgr l'archevêque Galeazzo Sanvitale (it) (1604) ;
  12. S.É. Girolamo Bernerio, O.P. (1586) ;
  13. S.É. Giulio Antonio Santorio (1566) ;
  14. S.É. Scipione Rebiba.

PublicationsModifier

On a de lui :

  • Discours de Mgr l'évêque de Coutances : prononcé dans l'église de Notre-Dame-des-Champs à Avranches, le 11 fructidor an X, à la suite de la procession générale de tout le clergé, impr. de Boulanger, 4 p. (lire en ligne) ;
  • Discours de Mgr l'évêque d'Orléans : prononcé le , dans l'hôtel de ville d'Orléans, à l'inauguration du portrait de sa majesté l'Empereur et Roi, impr. de Rouzeau-Montaud, 3 p. (lire en ligne) ;

TitreModifier

DistinctionModifier

ArmoiriesModifier

Figure Blasonnement
Armes de Mgr Rousseau (1802-1808)

D'abord ses initiales entrelacées.[1]

Armes du baron Rousseau et de l'Empire (1808-1810)

Tiercé en pal de sinople, d'argent et de sable sur le sinople d'un coq passant d'or sur l'argent de trois scarabées de sable rangés en pals brochant sur le tout, quartier des barons évêques.[2] (« Alias » : Tiercé en pal : de sinople au coq d'or ; d'argent à 3 scarabées de sable en pal ; de sable plain ; au franc canton de baron-évêque.[1]).

On trouve aussi[1] 
Abeilles au lieu de scarabées.
Son sceau à impression donne des fourmis ailées.
Sur son tombeau, au cimetière de Blois, on a figuré des abeilles ; on a fait aussi, pour la troisième partition, des hachures diagonales, ce qui donne en héraldique la sanguine, émail inusité en France.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f Jean-Marie Hippolyte Aymar d'Arlot, comte de Saint-Saud, Armorial des prélats français du XIXe siècle, H. Daragon, , 415 p. (lire en ligne)
  2. a b et c « BB/29/974 page 124. », Titre de baron accordé à Claude, Louis Rousseau. Bayonne ()., sur chan.archivesnationales.culture.gouv.fr, Centre historique des Archives nationales (France) (consulté le 4 juin 2011)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Pour approfondir