Ouvrir le menu principal

Circonscriptions électorales de la Finlande

liste d'un projet Wikimedia
Les treize circonscriptions électorales de la Finlande :

La Finlande est subdivisée, pour l'élection des 200 députés siégeant à l’Eduskunta (en finnois) ou Riksdag (en suédois), en 13 circonscriptions électorales (vaalipiirit) élisant un nombre variable de députés à la représentation proportionnelle à scrutin de liste. Elles étaient au nombre de 15 avant 2015.

PrésentationModifier

Ces circonscriptions reposent pour l’essentiel sur les anciennes provinces de Finlande qui ont existé jusqu’en 1997 et n’ont guère varié depuis les élections de 1907.

Les citoyens dans chaque circonscriptions élisent de 6 à 35 députés, à l’exception de celle d’Åland qui n’en élit qu’un.

Le nombre de députés par circonscription est lié à la population et réajusté avant chaque élection législative[1].

HistoireModifier

En 1939, la circonscription d’Oulu a été subdivisée en celle de la Laponie et celle de la province d'Oulu (cette dernière était appelée Oulu du Sud auparavant). Après la guerre de Continuation, les districts restants de Vyborg, cédée aux Soviétiques, ont été réunis avec celui de Kymi nouvellement créé. Au même moment est créé celui d’Åland. En 1954, Helsinki est séparée du reste de l’Uusimaa. En 1962, la partie nord et sud des deux circonscriptions de Vaasa sont réunies. En 2015, les circonscriptions de Kymi et de Savonie du Sud sont fusionnées, formant la nouvelle circonscription de Finlande du Sud-Est ; de même, les circonscriptions de Savonie du Nord et de Carélie du Nord forment celle dite de Savonie-Carélie.

De 2007 à 2011, le seul changement a été le transfert d'un siège de Savonie du Nord (de 10 à 9 députés) en Uusimaa (de 34 à 35 députés)[2].

Nombre de sièges en jeuModifier

La répartition des sièges en jeu par circonscription électorale pour les élections législatives a évolué comme suit de 1962 à 2019[3],[4]:

Circonscription Sièges[3],[4]
1962 1966 1970 1972 1975 1979 1983 1987 1991 1995 1999 2003 2007 2011 2015 2019
Helsinki 20 21 22 22 21 20 20 20 20 19 20 21 21 21 22 22
Uusimaa 17 18 20 21 24 26 27 29 30 31 32 33 34 35 35 36
Finlande-Propre 16 16 16 16 16 17 17 17 17 17 17 17 17 17 17 17
Satakunta 14 13 13 13 13 13 13 12 12 11 10 9 9 9 8 8
Åland 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Häme 14 14 14 15 15 15 15 15 13 13 13 14 14 14 14 14
Pirkanmaa 12 12 13 13 13 13 13 13 15 16 16 18 18 18 19 19
Kymi (1962–2011) Sud-Est (2015–) 15 15 15 15 15 15 14 14 13 13 13 12 12 12 17 17
Savonie du Sud (1962–2011) 11 10 10 10 9 9 9 8 8 8 8 6 6 6
Savonie du Nord (1962–2011) Savonie-Carélie (2015–) 12 12 11 11 11 11 10 10 10 10 10 10 10 9 16 15
Carélie du Nord (1962–2011) 10 9 8 8 8 7 7 7 7 7 7 7 6 6
Vaasa 20 20 19 18 18 18 18 18 18 18 17 17 17 17 16 16
Finlande centrale 11 11 11 10 10 10 10 10 10 10 10 10 10 10 10 10
Oulu 18 18 18 18 17 17 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18
Laponie 9 10 9 9 9 8 8 8 8 8 8 7 7 7 7 7
Total 200 200 200 200 200 200 200 200 200 200 200 200 200 200 200 200

Après la crise de 2008Modifier

Élections législatives de 2011Modifier

Les élections de 2011 ont été exceptionnelles, mais elles reflètent néanmoins le soutien des nouveaux et des anciens partis dans les différentes circonscriptions.

Le parti le plus important, le parti de la coalition nationale, a eu l'essentiel de son soutien dans les circonscriptions d'Uusimaa, d'Helsinki, de Finlande-propre et de Pirkanmaa. Le soutien au parti de la coalition nationale s'est à nouveau concentré principalement dans les grandes zones urbaines du sud et de l'ouest de la Finlande.

Comme traditionnellement, les zones de soutien aux Sociaux démocrates sont restées celles des petites et moyennes villes du sud et de l’est de la Finlande. Les Sociaux démocrates étaient le parti le plus important dans les circonscriptions telles que la circonscription de la vallée de la Kymi, la circonscription du Häme et la circonscription de Carélie du Nord.

Avec la plus grande victoire électorale de l'histoire, le vote pour le parti des Vrais Finlandais, le troisième en importance parmi les principaux partis, a été réparti de manière égale dans toute la Finlande, mais le soutien le plus important a été apporté par les zones en restructuration, qui se traduisent par un taux de chômage élevé. Les zones de plus fort soutien des Vrais Finlandais étaient les circonscriptions de Satakunta, de la vallée de la Kymi et de la Carélie du Nord, ainsi que la circonscription de Pirkanmaa.

Traditionnellement, le Parti du centre vaincu à reçu l'essentiel de son soutien dans des zones à faible densité de population, en particulier dans les circonscriptions du nord et de l'est de la Finlande, bien que les votes pour le parti aient chutés comme partout dans le pays.

Pour l’Alliance de gauche, les meilleures régions étaient les circonscriptions de Laponie et d’Oulu, et pour la Ligue verte, la circonscription d'Helsinki et la circonscription d'Uusimaa.

Le soutien du Parti populaire suédois a perduré dans les régions de langue suédoise, en particulier dans la circonscription de Vaasa.

Le soutien aux Chrétiens-démocrates s'est concentré davantage dans certaines municipalités que dans des circonscriptions entières. Les municipalités de Luoto et de Pedersöre étaient une nouvelle fois nettement plus favorables aux Chrétiens-démocrates que le reste du pays.

Élections législatives de 2015Modifier

En 2015, les partis ayant récolté le plus grand nombre de voix sont[4]:

Circonscription Première liste Taux
1 Circonscription d'Helsinki Parti de la coalition nationale 26,0 %
2 Circonscription d'Uusimaa Parti de la coalition nationale 24,0 %
3 Circonscription de Finlande-Propre Parti de la coalition nationale 21,0 %
4 Circonscription du Satakunta Vrais Finlandais 25,0 %
5 Circonscription d'Åland ÅS (Liste commune d'Åland) 89,5 %
6 Circonscription du Häme Parti social-démocrate 22,1 %
7 Circonscription de Pirkanmaa Parti de la coalition nationale 19,7 %
8 Circonscription du Sud-Est Parti du centre 25,2 %
9 Circonscription de Savonie-Carélie Parti du centre 32,5 %
10 Circonscription de Vaasa Parti du centre 27,4 %
11 Circonscription de Finlande centrale Parti du centre 26,9 %
12 Circonscription d'Oulu Parti du centre 42,7 %
13 Circonscription de Laponie Parti du centre 42,9 %

RéférencesModifier

Liens externesModifier