Ouvrir le menu principal

Circonscriptions électorales de la Finlande

liste d'un projet Wikimedia

La Finlande est subdivisée, pour l'élection des 200 députés siégeant à l’Eduskunta (en finnois) ou Riksdag (en suédois), en 13 circonscriptions électorales (vaalipiirit) élisant un nombre variable de députés à la représentation proportionnelle à scrutin de liste. Elles étaient au nombre de 15 avant 2015.

Ces circonscriptions reposent pour l’essentiel sur les anciennes provinces de Finlande qui ont existé jusqu’en 1997 et n’ont guère varié depuis les élections de 1907.

Les citoyens dans chaque circonscriptions élisent de 6 à 35 députés, à l’exception de celle d’Åland qui n’en élit qu’un.

En 1939, la circonscription d’Oulu a été subdivisée en celle de la Laponie et celle de la province d'Oulu (cette dernière était appelée Oulu du Sud auparavant). Après la guerre de Continuation, les districts restants de Vyborg, cédée aux Soviétiques, ont été réunis avec celui de Kymi nouvellement créé. Au même moment est créé celui d’Åland. En 1954, Helsinki est séparée du reste de l’Uusimaa. En 1962, la partie nord et sud des deux circonscriptions de Vaasa sont réunies. En 2015, les circonscriptions de Kymi et de Savonie du Sud sont fusionnées, formant la nouvelle circonscription de Finlande du Sud-Est ; de même, les circonscriptions de Savonie du Nord et de Carélie du Nord forment celle dite de Savonia-Karelia.

Le nombre de députés par circonscription est lié à la population et réajusté avant chaque élection législative[1]. De 2007 à 2011, le seul changement a été le transfert d'un siège de Savonie du Nord (de 10 à 9 députés) en Uusimaa (de 34 à 35 députés)[2].

RéférencesModifier