Christophe Lemaire (jockey)

Christophe Lemaire
Christophe-Lemaire20120108.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (40 ans)
GouvieuxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Montures
Christophe Lemaire au Japon

Christophe-Patrice Lemaire, né le à Gouvieux (Oise), est un jockey français basé au Japon, participant aux courses de plat.

CarrièreModifier

 
Christophe Lemaire en selle sur Almond Eye

Fils d'un jockey d'obstacles, Christophe Lemaire commence sa carrière comme gentleman rider, puis rejoint l'écurie d'André Fabre où il obtient sa licence de jockey en 1999[1]. Devenu free-lance il remporte son premier Groupe I en 2003 dans le Grand Prix de Paris, avant d'être associé aux chevaux de l'écurie Aga Khan. Il fut notamment le partenaire des championnes Divine Proportions et Pride. Très performant au Japon, où il séjourne l'hiver, il y remporte la plus grande course en 2009, la Japan Cup. Début 2015, il devient, avec l'Italien Mirco Demuro, le premier jockey étranger à obtenir sa licence permanente au Japon[2]. Le 6 novembre, il réussit l'exploit de remporter huit courses (sur 10 montes) dans la même réunion, égalisant le record détenu par Yutaka Take[3]. En 2017, il devient le premier jockey étranger à remporter la cravache d'or au Japon[1],[4], titre qu'il conserve l'année suivante, année marquée par ses triomphes avec la championne Almond Eye, qui lui apporte une Triple Couronne des pouliches et un deuxième succès dans la Japan Cup, et par le record de victoires en une saison qu'il ravit à Yutaka Take (215 contre 212)[5]. Il enchaîne avec une troisième cravache d'or consécutive en 2019, année où il devient le neuvième jockey de l'histoire à compter tous les classiques japonais à son palmarès.

PalmarèsModifier

(Victoires de groupe 1 uniquement)

  France


  Royaume-Uni


  États-Unis


  Japon

  • Japan Cup – 2 – Vodka (2009), Almond Eye (2018)
  • Japan Cup Dirt – 2 – Kane Hekili (2008) Belshazzar (2013)
  • Tokyo Yushun (Derby) – 1 – Rey de Oro (2017)
  • Arima Kinen – 2 – Heart's Cry (2005) Satono Diamond (2016)
  • Hanshin Juvenile Fillies – 2 – Major Emblem (2015), Soul Stirring (2016)
  • Shuka Sho – 2 – Deirdre (2017), Almond Eye (2018)
  • Kikuka Sho – 2 – Satono Diamond (2016), Fierement (2018)
  • Oka Sho (1000 Guinées) – 2 – Almond Eye (2018), Gran Alegria (2019)
  • Yushun Himba (Oaks) – 2 – Soul Stirring (2017), Almond Eye (2018)
  • Tenno Sho (Automne) – 2 – Rey de Oro (2018), Almond Eye (2019)
  • Queen Elizabeth II Commemorative Cup – 1 – Little Amapola (2008)
  • Tokyo Daishōten – 1 – Kane Hekili (2008)
  • NHK Mile Cup – 1 – Major Emblem (2016)
  • Victoria Mile – 1 – Admire Lead (2017)
  • Yasuda Kinen – 1 – Mozu Ascot (2018)
  • Tenno Sho (Printemps) – 1 – Fierement (2019)
  • Satsuki Sho (2000 Guinées) – 1 – Saturnalia (2019)
  • Sprinter Stakes – 1 – Tower of London (2019)
  • February Stakes - 1 - Mozu Ascot (2020)

  Australie


  Hong Kong


  Dubaï

RéférencesModifier

  1. a et b « Christophe Lemaire, costard-cravache au Japon », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 28 décembre 2017)
  2. « Christophe Lemaire obtient son visa permanent au Japon : l'interview », sur France sire (consulté le 27 mai 2016)
  3. « Christophe Lemaire fait le grand 8 ! », Paris Turf,‎ (lire en ligne, consulté le 6 novembre 2016)
  4. « Christophe Lemaire assuré d'être Cravache d'Or au Japon », Equidia Live,‎ (lire en ligne, consulté le 26 décembre 2017)
  5. « Record historique pour le jockey français Christophe Lemaire », sur L'Équipe (consulté le 28 décembre 2018)