Christen Christiansen Raunkiær

Christen Christiansen Raunkiær () est un botaniste danois, connu surtout pour son système de classification écologique des plantes, le système de Raunkiær, classification fondée sur la position hivernale des bourgeons.

Christen Christiansen Raunkiær
Raunkiaer-Christen-c1930.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lyne (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
FrederiksbergVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Christen RaunkiærVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
Raunk.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Barclay Raunkiær (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Directeur de thèse
signature de Christen Christiansen Raunkiær
signature

BiographieModifier

Il travailla à l'université de Copenhague où il fut assistant scientifique au jardin botanique et au muséum botanique de 1893 à 1911, puis professeur de botanique de 1912 à 1923.

Système de classification des plantesModifier

Raunkiær a créé un système de classification écologique des plantes qui repose sur la distinction entre

Vivaces ou pérennesModifier

Persistance d'une partie de l'appareil végétatif pendant la mauvaise saison :

  • Phanérophytes (du grec phaneros : apparent ; phuton : plante) : bourgeons dormants aériens à plus de 50 cm de la surface du sol. Plante affrontant l'hiver en exposant à ses rigueurs des tiges porteuses de bourgeons (ex. le pin, le hêtre, l'abricotier, le noisetier)
  • Chamaephytes (du grec khamai : à terre ; phuton : plante) : bourgeons dormants aériens à moins de 50 cm de la surface du sol. On distingue les chamaephytes frutescents (buissonnants, plus ou moins dressés) et les chamaephytes herbacés (beaucoup plus proches du sol) (ex. le myrtiller).
  • Hémicryptophytes (du grec hemi : à demi ; kryptos : caché ; phuton : plante) : bourgeons dormants à la surface du sol. À la « belle saison », un hémicryptophyte développe une touffe de pousses s'il est cespiteux, une rosette de feuilles, plus ou moins prostrées s'il est à rosettes, une tige érigée qui prend appui sur des supports variés s'il est grimpant (ex. la pâquerette est un hémicryptophyte à rosette).
  • Géophytes (du grec : terre, phuton : plante) ou cryptophytes : bourgeons dormants sous la surface du sol (distinguer selon la nature de l'organe de conservation souterrain : géophyte à bulbe, à tubercule, à rhizome) (ex. Crocus sativus).
  • Hydrophytes : bourgeons dormants sous l'eau, feuilles immergées.
  • Hélophytes (du grec halos : sel, phuton : plante) : bourgeons dormants sous l'eau, feuilles émergées au moins en partie. Végétaux capables de prospérer en milieux saumâtres et eaux douces. (bords de mer, estuaires, chotts, marais, rivière). (ex. salicornes, spartine).

AnnuellesModifier

Passage de la mauvaise saison sous forme de graine :

  • Thérophytes (du grec theros : été, phuton : plante) : on désigne par ce terme une plante qui « boucle » son cycle de vie en quelques mois et dont ne subsistent, à l'entrée de la mauvaise saison, que les graines qui formeront de nouveaux individus l'année suivante [synonyme de plante annuelle] (ex. Mercuriale annuelle, bourse à pasteur).

Thérophytes bisannuelles et HémicryptophytesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier


Raunk. est l’abréviation botanique standard de Christen Christiansen Raunkiær.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI