Ouvrir le menu principal

Chevêche des terriers

espèce d'oiseaux

Athene cunicularia

Athene cunicularia
Description de cette image, également commentée ci-après
Chevêche des terriers
Modèle:Taxoboxhdb
Classification (COI)
Règne Animalia
Classe Aves
Famille Strigidae
Genre Athene

Nom binominal

Athene cunicularia
(Molina, 1782)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Répartition géographique

Description de cette image, également commentée ci-après
  •      Zones de vie

Statut CITES

Sur l'annexe II de la CITES Annexe II , Rév. du 12/06/2013

La Chevêche des terriers (Athene cunicularia) ou Chouette des terriers est une chouette aux longues pattes adaptées à la vie dans les prairies d'Amérique du Nord et du Sud. Elle habite les prairies de la Saskatchewan et de l'Alberta au Canada, où elle est menacée. Cependant, elle abonde dans le néotropique, où on la rencontre même en milieu urbain, typiquement dans les parcs ou aux alentours des villes.

Sommaire

DescriptionModifier

Cette chevêche possède un plumage gris-brun piqueté de blanc sur le dessus, rayé de blanc sur le ventre. Sa couleur lui permet de se dissimuler lorsqu'elle est sur le sol. Le mâle et la femelle sont semblables mais les jeunes ont la gorge de couleur chamois-rouille.

Sa tête ronde est proche de celle des hiboux, ses yeux et son bec sont jaunes. La chevêche des terriers est surtout caractérisée par la longueur de ses pattes en comparaison au corps. La queue est, par contre, plutôt courte. Cette espèce mesure environ 24 cm de la tête à la queue, pèse entre 125 et 175 grammes et peut vivre de 3 à 4 ans.

CriModifier

La chevêche des terriers est plutôt silencieuse, cependant elle possède plusieurs cris :

  • un « jacassement » d'avertissement ;
  • un « coo-cooo » territorial, émis par les mâles pour attirer les femelles ;
  • un sifflement qu'elle émet lorsqu'elle est menacée (imitation du serpent à sonnette).

Régime alimentaireModifier

 
Chevêche des terriers apportant une chenille à un oisillon.

Carnivore, la chevêche des terriers se nourrit de sauterelles, de grillons, de coléoptères, de souris ou encore d'oiseaux.

Cet oiseau peut se servir d'appâts, à savoir des bouses de vache placées à l'entrée de son terrier, pour attirer les insectes coprophages dont il se nourrit[1]. Il présente ainsi un exemple d’utilisation d'outil par un animal.

HabitatModifier

 
Oisillons de chevêche des terriers autour de leur terrier dans les plaines (Llanos) de l'État d'Apure (Venezuela)

Elle vit dans des terriers.

PrédateursModifier

Son prédateur est le crotale.

Aire de répartitionModifier

La chouette des terriers est répandue en Amérique, mais absente du Suriname et du Nord-Est du Brésil.

Sous-espècesModifier

Cet oiseau est représenté par 23 sous-espèces (dont 3 éteintes) :

  • Athene cunicularia amaura (Lawrence, 1878) - Éteinte ;
  • Athene cunicularia apurensis (Gilliard, 1940) ;
  • Athene cunicularia arubensis (Cory, 1915) ;
  • Athene cunicularia boliviana (Kelso, 1939) ;
  • Athene cunicularia brachyptera (Richmond, 1896) ;
  • Athene cunicularia carrikeri (Stone, 1922) ;
  • Athene cunicularia cunicularia (Molina, 1872) ;
  • Athene cunicularia floridana (Ridgway, 1874) ;
  • Athene cunicularia grallaria (Temminck, 1822) ;
  • Athene cunicularia guadeloupensis (Ridgway, 1874) - Guadeloupe (éteinte) ;
  • Athene cunicularia guantanamensis (Garrido, 2001)
  • Athene cunicularia hypugaea (Bonaparte, 1825) ;
  • Athene cunicularia intermedia (Cory, 1915) ;
  • Athene cunicularia juninensis (Berlepsch et Stolzmann, 1902) ;
  • Athene cunicularia minor (Cory, 1918) - Nord du Brésil, Guyana, Guyane[2] ;
  • Athene cunicularia nanodes (Berlepsch et Stolzmann, 1892) ;
  • Athene cunicularia partridgei Olrog, 1976 ;
  • Athene cunicularia pichinchae (Boetticher, 1929) ;
  • Athene cunicularia providentiae - Bahamas (éteinte) ;
  • Athene cunicularia punensis (Chapman, 1914) ;
  • Athene cunicularia rostrata (C. Townsend, 1890) ;
  • Athene cunicularia tolimae (Stone, 1899) ;
  • Athene cunicularia troglodytes (Wetmore et Swales, 1931).

ProtectionModifier

L'espèce est classée « préoccupation mineure » par l'UICN.

SourcesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Pierre Jost, La Communication et l'intelligence chez les animaux ou « Smart Faune », Connaissances et Savoirs, , p. 91
  2. Giraud-Audine M., Ackermann L., Tostain O. & Ingels J. (2007) La Chevêche des terriers Athene cunicularia, une nouvelle espèce pour la Guyane française. Alauda, 75 : 421-422.