Chemin de fer de Damas à Alep

Ligne de
Damas à Alep
Caractéristiques techniques
Longueur 343 km
Écartement standard (1,435 m)

Le chemin de fer de Damas à Alep fut construit au début du XXe siècle par une firme française, la Société ottomane du chemin de fer de Damas-Hama et prolongements (DHP).

Obligation de 500 francs du Chemin de fer de Damas-Hamah et Prolongements, 1901.

HistoireModifier

 
Wagon équipé de blindages, période du mandat français en Syrie, photographié à Damas en 2007.

La Société ottomane du chemin de fer de Damas-Hama et prolongements fut créée à la fin du XIXe siècle par la fusion d'une entreprise française, la Société des chemins de fer ottomans économiques de Beyrouth-Damas-Hauran (de), et d'une société belge, afin de développer le réseau ferroviaire de la Syrie ottomane. La société Beyrouth-Damas-Hauran avait déjà construit deux lignes, le chemin de fer du Hauran, inauguré en 1894, et le chemin de fer de Beyrouth à Damas, ouvert en 1895. La nouvelle ligne devait relier Damas à Hama, et, à terme, à Alep et d'autres grandes villes de la Syrie ottomane.

La Société ottomane des chemins de fer de Beyrouth-Damas et Biredjik sur l'Euphrate devint par jugement du [1] la Société ottomane du chemin de fer de Damas-Hama et prolongements. Le fut inauguré le tronçon de ligne ferroviaire Rayak-Homs-Hama qu'elle avait construit en deux ans[2]. La ligne reliant Rayak (au Liban actuel) à Alep fut achevée en 1906. La Société ottomane du chemin de fer de Damas-Hama et prolongements construisit en 1909 la voie normale Homs-Tripoli sans garantie gouvernementale[3] quifut ouvert en 1911.

En 1915, Alep fut raccordée au chemin de fer de Constantinople à Bagdad construit par une société allemande. Pendant la période du mandat français sur la Syrie et le Liban (1920-1944), les lignes ferroviaires donnèrent lieu à un litige frontalier avec la Turquie : en 1933, cette dernière nationalisa la Société du chemin de fer Cilicie-Nord Syrie (de) (CNS) qui gérait les prolongements au nord d'Alep. Après l'indépendance de la Syrie, la ligne de Damas à Alep fut intégrée aux Chemins de Fer Syriens.

Caractéristiques techniquesModifier

C'est une ligne à écartement standard (1 435 mm) au contraire de la ligne Beyrouth-Damas-Hauran qui est à voie étroite (1 050 mm).

ParcoursModifier

La ligne est longue de 343 km. Les kilomètres sont numérotés de 0 à 136 de Rayak à Homs et de 207 à 0 de Homs à Alep où elle se raccorde au chemin de fer de Constantinople à Bagdad.

De Rayak à HomsModifier

De Homs à TripoliModifier

  • 0 : Homs 1
  • 6,5 : Khirbet al-Tiyen
  • 11 : Al-Chansa
  • 30 : Umm Qameh
  • 34 : El Amader
  • 56 : Tell Kalakh
  • 67/0 : Akkar, changement de kilométrage (embranchement vers Tartous)
  • 10 : Tel Abbas el Gharby
  • 24 : El-Aabde
  • 32 : Minieh
  • 35 : Raffinerie
  • 37 : El-Beddaui
  • 41 : Tripoli (embranchement vers Beyrouth)

De Homs à AlepModifier

Matériel roulantModifier

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Charles Issawi, The Fertile Crescent, 1800-1914: A Documentary Economic History (lire en ligne).
  • « Le réseau ferré de la Turquie d'Asie », dans Bulletin de la Société royale belge de géographie (lire en ligne).
  • Revue critique de droit international privé (lire en ligne).
  • Revue de Paris (lire en ligne).
  • Richard Thoumin, Géographie humaine de la Syrie centrale (lire en ligne).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier