Ouvrir le menu principal

Charles de Neufville, marquis de Villeroy et d'Alincourt, baron de Bury (Boury-en-Vexin), seigneur de Magny, né vers 1566 et décédé le à Lyon, est un homme d'État français des XVIe et XVIIe siècles.

Sommaire

BiographieModifier

Charles de Neufville descend de la famille de Neufville de Villeroy, une famille de la noblesse lorraine, anoblie par Louis XII au XVe siècle. Il est le fils de Nicolas IV de Neufville de Villeroy, seigneur de Villeroy, 1543-1617, et de Madeleine de L'Aubespine, dame de Villeroy 1546-1596

Il est secrétaire d'État des derniers Valois et d'Henri IV, ainsi que gouverneur de Pontoise en 1588. Il dirige alors 2 000 arquebusiers, 500 cavaliers et 4 000 soldats[1]. Conseiller d'État, il devient d'abord lieutenant-général le 17 juin 1607 puis gouverneur de Lyon et du Lyonnais le 16 février 1612, et enfin ambassadeur à Rome. Grand maréchal des logis de France, chevalier du Saint-Esprit (5 janvier 1597), chevalier des ordres du Roi[2]. La seigneurie de Villeroy, acquise au milieu du XVIe siècle, est érigée en marquisat en janvier 1605, pour Charles de Neufville alors marquis d'Alincourt.

En 1616, il fonde avec sa femme Jacqueline de Harlay le Carmel de Lyon, en faisant venir de Paris sept religieuses ; le 9 octobre, elles prennent possession de leur couvent situé sur les pentes de la Croix-Rousse, au lieu-dit la Gella[3].

Mariage et descendanceModifier

 
Gisant de Marguerite de Mandelot par Mathieu Jacquet, Musée de Laon.

Il épouse en 1588 Marguerite de Mandelot, dame de Pacy, 1570-1593, dont il eut deux filles :

  • Catherine décédée en 1657
  • Magdelaine (1592-novembre 1613), mariée en 1606 à Pierre Brulart[4].

Remarié en 1596 avec Jacqueline de Harlay, fille de Nicolas de Harlay sieur de Sancy, il eut six enfants:

ArmoiriesModifier

  Blasonnement :
D'azur au chevron d'or, accompagné de trois croisettes ancrées du même.

Sources et bibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. Jules Depoin, Histoire populaire de Pontoise,
  2. Jean Duquesne Dictionnaire des Gouverneurs de Province Éditions Christian , Paris 2002 (ISBN 9782864960997) p. 156
  3. Jean-Baptiste Martin, « Bernardines ; Carmélites ; Clarisses ; Bénédictines de Chazeaux ; Saint-François de Sales ; Calvaire », dans Jean-Baptiste Martin, Histoire des églises et chapelles de Lyon, t. I, Lyon, H. Lardanchet, , 378 p. (ISBN 978-2716507899, lire en ligne), p. 79-85
  4. Yann Lignereux, Lyon Et Le Roi, Éditions Champ Vallon, 2003, p. 300 et 316

Article connexeModifier