Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charles d'Espinay (réalisateur).

Charles d'Espinay
Image illustrative de l’article Charles d'Espinay
Armes de Mgr d'Espinay dans un vitrail de la cathédrale de Dol
Biographie
Naissance
château d'Espinay
Décès
Epiniac
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Évêque de Dol
Autres fonctions
Fonction religieuse
Commendataire de l'abbaye Notre-Dame du Tronchet (1586-1591)

Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason famille fr Espinay Bretagne.svg

Charles d'Espinay , né v. 1531 au Champeaux et mort septembre 1591 à Epiniac, est un prélat du XVIe siècle.

FamilleModifier

Charles d'Espinay est le fils puiné de Guy III d'Espinay († 1551) et de Louise de Goulaine. Son frère ainé Jean II († 1591) devient marquis en 1575 et continue la lignée. Il a également une sœur Philippine qui est abbesse de l’abbaye Saint-Georges de Rennes (1572-1583) et un frère Louis d'Espinay († 1600) commendataire de l'abbaye Notre-Dame du Tronchet (1558-1567) avant de se marier, de devenir seigneur d'Yvigniac et de donner naissance à Jean d’Espinay, abbé commendataire de l'abbaye de Saint-Méen (1592-1604).

BiographieModifier

Il est lui aussi destiné à une carrière ecclésiastique il devient prieur de Saint-Exupère de Gahard, de Saint-Jacques de Bécherel et abbé commendataire de l'abbaye Saint-Gildas-des-Bois, il prête le serment de fidélité pour ses trois bénéfices ecclésiastiques en novembre 1558 à l'âge de 27 ans. Il est ensuite pourvu de l'abbaye Notre-Dame du Tronchet. Le Charles est nommé évêque de Dol Il participe au concile de Trente en décembre 1562 et est chargé de plusieurs négociations à propos de ce concile. Il prête ensuite serment pour son évêché et il est consacré le et entre dans le chapitre de chanoines en février 1566[1]. En 1586 il est pourvu en commende de l'abbaye Notre-Dame du Tronchet.

Pendant La Ligue catholique, Charles d'Espinay se range résolument aux côtés de Philippe-Emmanuel de Lorraine duc de Mercoeur et avec Aymar Hennequin l'évêque de Rennes lors d'une Assemblée en 1589 il lui décernent le titre de « protecteur de la religion catholique en Bretagne ». Après la mort de son frère Antoine d'Espinay, capitaine de Dol pour la Ligue, tué le il dirige lui-même la défense de la cité[2]. L'évéque établit son testament le il meurt le 12 septembre à Epiniac et est inhumé dans la cathédrale de Dol le 22 septembre. Charles D'Espinay est aussi connu comme poète, auteur de sonnets. Il est un contemporain et disciple de Ronsard. On a également de lui des poésies érotiques les « Sonnets amoureux » publiés en 1559-1560.

Notes et référencesModifier

  1. La métropole de Bretagne (suite) . dans: Annales de Bretagne. Tome 33, numéro 2, 1918, p.  264-265
  2. Arthur de la Borderie & Barthélémy Pocquet, Histoire de Bretagne réédition J. Floch à Mayenne, 1975, Tome cinquième, p. 149

BibliographieModifier

SourcesModifier

  • Henri Busson, Charles d'Èspinay, Lyon, 1923.

Liens internesModifier

Liens externesModifier