Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pellat.
Charles Pellat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Charles Pellat (1914-1992) est un islamologue français.

BiographieModifier

Né en Algérie en 1914, il s’installe avec sa famille au Maroc en 1924. Il commence par étudier les langues berbères mais, devant l’absence de débouchés à ces études, il s’oriente vers l’arabe.

Lauréat de l'agrégation d'arabe en 1946, Charles Pellat enseigne d'abord au lycée Louis-le-Grand en 1947, puis à l’École nationale des langues orientales vivantes de 1951 à 1956, et enfin à la Sorbonne de 1956 jusqu’à sa retraite en 1978 comme directeur du département d’islamologie.

Il est membre de l’Institut et participe au comité de rédaction de plusieurs revues internationales d’islamologie.

Il est notamment l’auteur d'une thèse intitulée Le Milieu bas̩rien et la formation d’al-Ǧah̩iz̩ et de "L'arabe vivant. Mots arabes groupés d'après le sens et vocabulaire fondamental de l'arabe moderne", Librairie d'Amérique et d'Orient Adrien Maisonneuve, Paris, 1984, tout écrit à main sauf le préface de l'auteur et la table des matières, sur environ 680 pages ( (ISBN 2-7200-0928-8))..

À partir de 1956, il succède à Évariste Lévi-Provençal en participant activement à la rédaction et à l’édition des 7 premiers volumes de la seconde édition de l’Encyclopædia of Islam dont il fut l'un des tout premiers éditeurs avec Hamilton A. R. Gibb et Bernard Lewis entre autres[1].

Ses mémoires ont été publiées en 2007 par la librairie Abencérage sous le titre d’Une Vie d’arabisant.

OuvragesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Voir Gibb H. A. R., Kramers J. H., Lévi-Provençal É., Schacht J., Lewis B. et Pellat Ch. (éd.) 1954, The Encyclopædia of Islam, Volume I, A-B, Leiden : E. J. Brill ; London, Pays-Bas, Luzac, 1359 p.

Liens externesModifier