Charles Antoine Gabriel d'Osmond

Charles-Antoine-Gabriel d'Osmond de Médavy
Image illustrative de l’article Charles Antoine Gabriel d'Osmond
Biographie
Naissance
Aunou-sur-Orne
Décès
Saint-Germain-en-Laye
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Jean-Antoine Tinseau
Évêque de Comminges

Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason Famille d'Osmond.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Charles Antoine Gabriel d’Osmond de Médavy est un prélat français né le à Aunou-sur-Orne et mort le à Saint-Germain-en-Laye ecclésiastique qui fut évêque de Comminges de 1763 à 1785.

BiographieModifier

Charles Antoine René sur son acte de baptême, il est le fils d'Eustache Osmont (d'Osmont) (1683 - 1774) et de Marie-Louise de Pardieu ; Il était, selon Jean-Nicolas Dufort de Cheverny, « rempli d’amabilité et de bonté, avec une voix charmante et une jolie figure, [mais] il avait le malheur d’être estropié étant jeune et avait une jambe de deux pouces plus courte que l’autre. »

Chanoine et comte du chapitre d’Ainay à Lyon en 1743, il fut ensuite vicaire général du diocèse d’Auxerre. Il est nommé évêque de Comminges en 1763 et consacré, le , par l'évêque de Nevers « évêché valant plus de cent mille livres de rentes dans un pays où il était impossible d’en manger plus de douze » (Dufort de Cheverny) et comte de Lyon.

Il se démet de son évêché en avril 1785 et faveur de son neveu Antoine Eustache d'Osmond. Lui-même obtint, le 25 février 1785, la fonction d'Abbé commendataire de l’abbaye royale de Saint-Pierre de Préaux dans le diocèse de Lisieux, eut ses bulles en date du 8 mars et prit possession le 13 avril 1785. Sous la Révolution, il émigre en 1791 à Constance puis en Bavière d'où il envoie en 1800 une lettre de félicitations au pape Pie VII pour son intronisation. Il rentre en France après le concordat de 1801 et meurt à Saint-Germain-en-Laye[1].

Notes et référencesModifier

  1. Armand Jean, Les évêques et les archevêques de France depuis 1682 jusqu'à 1801, Paris et Mamers, 1891 p. 81