Charles-Thomas de Löwenstein-Wertheim-Rosenberg

prince allemand

Le Prince Charles Thomas Albert Louis Joseph Constantin de Löwenstein-Wertheim-Rosenberg ( à Bartenstein (aujourd'hui partie de Schrozberg) – à Heidelberg) était un officier autrichien pendant les Guerres napoléoniennes.

Charles-Thomas de Löwenstein-Wertheim-Rochefort
Karl Thomas, 5. Fürst zu Löwenstein-Wertheim-Rochefort.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
HeidelbergVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Mère
Conjointe
Enfant
Michelrieth-06 LWF-cot-of-arms.jpg
blason

Arrière-planModifier

La famille noble zu Löwenstein remonte à l'époque de l'Électeur Palatin Frédéric le Victorieux (1425-1476). Ses enfants de son Mariage morganatique avec Clara Tott n'ont pas été en mesure d'hériter des propriétés Wittelsbach  de sorte qu'ils forment une famille noble distincte. Après la mort du comte Louis III en 1611, la famille a été divisée en deux lignes principales, la ligne protestante Löwenstein-Wertheim-Virnebourg (plus tard Freudenberg) et les catholiques Löwenstein-Wertheim-Rochefort.

BiographieModifier

Le prince Charles Thomas était le fils premier-né du mariage du prince Dominique-Constantin de Löwenstein-Wertheim-Rochefort (1762-1814) avec marie-Léopoldine, princesse de Hohenlohe-Bartenstein (1761-1807). Le prince Charles avait six frères et trois demi-frères de son père, du second mariage. Lui et son jeune frère Constantin ont été élevés durant les dernières années du Saint-Empire romain germanique. Ils étaient très conscients des privilèges de la classe des Princes Impériaux. Il a été éduqué à la cour de Wurtzbourg et, plus tard, à la cour du Clément Wenceslas de Saxe, le Prince-Électeur de Trèves. En 1802, il a participé à une mission diplomatique de Löwenstein-Wertheim-Rosenberg à Paris.

Le territoire de son père a été médiatisé lors des événements à la suite de la Révolution française. Les territoires Löwenstein étaient répartis entre le nouveau Grand-Duché de Bade, le Grand-duché de Hesse, le Royaume de Bavière et le Royaume de Wurtemberg. Charles Thomas a rejoint l'armée autrichienne, et participe à plusieurs batailles des Guerres napoléoniennes. Plus récemment, il a servi en tant que major du régiment galicien "Prince de Schwarzenberg" N ° 2. En 1812 et 1813, la famille a perdu son territoire, sur la rive gauche du Rhin, y compris Rochefort. Cela a conduit à un changement de nom: la Maison de Löwenstein-Wertheim-Rochefort a changé son nom de Löwenstein-Wertheim-Rosenberg.

En 1814, à la mort de son père, le prince Charles-Thomas démissionne de l'armée et administre les biens de la famille. En tant que membre de la haute noblesse, il a occupé une place dans la Première Chambre, dans le pays de Bade, la Bavière, la Hesse et de Wurtemberg. Cependant, il avait peu d'intérêt pour les questions politiques de ces quatre états. Depuis le début des années 1830, son fils Constantin a fait de même. Après la mort de Constantin en 1838, les hauts fonctionnaires ont repris la gestion une fois de plus. Tout au long de sa vie, Charles Thomas a senti un lien fort avec l'Empire d'Autriche et la Maison de Habsbourg-Lorraine. Il a épousé une princesse autrichienne et a pris la résidence permanente à Vienne dans les années 1840. Comme il a grandi, il a consacré de plus en plus de temps à sa foi catholique et a développé une dévotion, qui a servi de modèle pour son petit-fils et successeur de Charles-Henri.

Le mariage et la descendanceModifier

Thomas Charles s'est marié le 29 septembre 1799 à Ellwangen à la comtesse Sophie de Windisch-Grätz (1784-1848), fille de Joseph-Nicolas de Windisch-Graetz. Ils ont eu les enfants suivants:

RéférencesModifier

  • Frank Raberg: Biographisches Handbuch der württembergischen Landtagsabgeordneten 1815-1933, Kohlhammer, Stuttgart, 2001, (ISBN 3-17-016604-2), p. 525
  • Harald Stockert: Adel im Übergang. Die Fürsten und Grafen von Löwenstein-Wertheim zwischen Landesherrschaft und Standesherrschaft, Kohlhammer, Stuttgart, 2000, (ISBN 3-17-016605-0)