Ouvrir le menu principal

Chapelle Sainte-Eugénie de Moingt

chapelle à Montbrison (Loire)
Chapelle Sainte-Eugénie de Moingt
Montbrison, Moingt, chapelle Sainte-Eugénie.jpg
Présentation
Destination initiale
Style
Construction
xive siècle
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Avenue ThermaleVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du département de la Loire
voir sur la carte du département de la Loire
Red pog.svg

La chapelle Sainte-Eugénie de Moingt est la chapelle d'un prieuré, construite au xive siècle à Moingt, partie de la commune française de Montbrison et classée monument historique en 1992.

Sommaire

LocalisationModifier

La chapelle Sainte-Eugénie et les restants du prieuré sont situés sur le territoire de l'ancienne commune de Moingt dans la région française d'Auvergne-Rhône-Alpes[1].

DescriptionModifier

C'est une chapelle de style gothique constituée d'une nef à deux travées éclairées par deux lancettes au nord et une au sud, côté sur lequel est accolé un bâtiment qui remplace le presbytère. Le porche encadré de deux colonnes avec chapiteaux supportant un arc en ogive est surmonté d'un tympan avec 3 baies trilobées. Au-dessus de la façade subsiste la base d'un clocher-mur. Une ancienne habitation, aménagée dans une partie du prieuré prolonge la chapelle à l'extrémité est.

HistoriqueModifier

Moingt est une ancienne cité thermale romaine. Au xiiie siècle, à proximité de la cité moyenâgeuse édifiée sur les ruines des monuments antiques, l'abbaye de la Chaise-Dieu construit un prieuré bénédictin, à l'emplacement des thermes. Au xive siècle une chapelle, dédiée à Sainte-Eugénie, y est adjointe. Après la révolution, les bâtiments sont occupés par des religieuses Clarisses chassées de leur monastère du centre de Montbrison. Puis, en 1851, le prieuré est occupé par un atelier de tissage qui ne perdure que quelques années. Il devient ensuite une maison d'habitation[2].

Les bâtiments sont abandonnés et tombent en ruine au cours du xxe siècle[3]. En 2016, d'importants travaux engagés par la ville de Montbrison permettent de restaurer la chapelle et reconstruire l’aumônerie qui y est accolée[4].

La chapelle et les bâtiments du prieuré sont classés au titre des monuments historiques le [5].

RéférencesModifier

  1. « Carte IGN », sur www.geoportail.gouv.fr (consulté le 18 mars 2017)
  2. Joseph Barou, « 1851 : les métiers battent à Sainte-Eugénie de Moingt », sur forezhistoire.free.fr, (consulté le 20 mars 2017)
  3. « A (la) Sainte-Eugénie, tout est fini ? », sur forez-info.com, (consulté le 20 mars 2017)
  4. « Sainte-Eugénie se redresse », L'Essor,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mars 2017)
  5. « Chapelle Sainte-Eugénie, à Moingt », notice no PA00117518, base Mérimée, ministère français de la Culture

AnnexesModifier