Chanson à boire (Poulenc)

Chanson à boire
FP 31
Image illustrative de l’article Chanson à boire (Poulenc)
Des gobelets à boire en argent des XVe et XVIIe siècles. Chanson à boire est basée sur un texte anonyme du XVIIe siècle.

Musique Francis Poulenc
Langue originale Français
Effectif Voix d'homme a cappella
Durée approximative 4 minutes
Dates de composition 1922
Commanditaire Glee Club de l'université Harvard
Création 1950
La Haye, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas

Chanson à boire[note 1] (FP 31) de Francis Poulenc est une œuvre chorale composée en 1922, sur un texte anonyme du XVIIe siècle pour voix d'hommes a cappella, éditée initialement par Rouart-Lerolle, désormais par Salabert.

GenèseModifier

Le pianiste Ricardo Viñes confie le jeune Poulenc au compositeur et professeur Charles Koechlin dès 1921. Il s'agit de la première œuvre chorale du compositeur, commandée par une chorale d'étudiants, le Glee Club de l'université Harvard aux États-Unis. Dès son achèvement, Poulenc expédie la partition. Dans ses Entretiens avec Claude Rostand daté de 1954, il précise :

« Ma chanson terminée, je l'expédiai à Harvard. Patatras ! Entre-temps, la loi sur la prohibition venait de passer, et rendait cette œuvre impossible à chanter. Ensuite, je l'oubliai totalement, lorsque, vingt-huit ans plus tard après, en 1950, étant de passage en Hollande, le président de l'admirable chorale masculine de la Haye m'invita à écouter une répétition de mes Prières de saint François d'Assise et...de cette Chanson à boire. J'avoue que j'étais dans mes petits souliers, car je ne l'avais jamais entendue[M 1]. »

Vingt-huit années séparent la composition de l'œuvre et sa création à La Haye. Poulenc précise ainsi :

« J'étais prêt à faire mille retouches. Quelle ne fut pas stupéfaction (...) de n'avoir pas une note à changer [M 1]! »

Structure et analyseModifier

L'œuvre est écrite pour chœur d'homme a cappella comportant quatre voix d'hommes distinctes. La durée totale d'exécution est d'environ quatre minutes.

DiscographieModifier

  • Poulenc - Secular Choral Music, Norddeutscher Figuralchor, Jörg Straube (dir), label MDG Gold, MDG9471595 ;
  • Chansons française, Harry Christophers (dir), label Technics, 1993.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Ce titre ne doit pas être confondu avec Chanson à boire, la deuxième des huit Chansons gaillardes du même compositeur

Références bibliographiquesModifier

  1. a et b pp. 40-41

Autres référencesModifier