Châtellenie de Lille

La châtellenie de Lille est une ancienne baronnie de la Flandre[1], durant le Moyen Âge. Elle est localisée aux alentours de Lille.

HistoireModifier

La châtellenie a pour chef-lieu la Salle de Lille (ou Château de Lille), siège de la cour féodale du comte. Un châtelain y est constitué qui tient en fief de la Salle de Lille, son état, titre et office avec les terres, rentes et droits y affectés.

 
La châtellenie de Lille, carte tracée en 1707.

La châtellenie de Lille est mentionnée pour la première fois en 1039. Elle se divisait en sept quartiers[2],[3] :

Le château originel des châtelains de Lille était le château du Plouich à Phalempin. La nécropole des châtelains était située dans l'abbaye Saint-Christophe de Phalempin fondée par Saswallon le premier châtelain en 1039.

ChâtelainsModifier

  • Le premier châtelain de Lille connu est Saswallon vers 1039.
  • Roger, châtelain vers 1108

BibliographieModifier

  • « État de la ville et de la châtellenie de Lille en 1789 », Édouard Van Hende, Lille : L. Lefort, 1850. Texte en ligne disponible sur NordNum
  • « Ascq sous la féodalité », « La châtellenie de Lille », Part. 1, Chap. 3, , pages 17 et 18, Essai de l'histoire d'Ascq et de ses environs, Pierre Delebart, Imprimerie R. Boulonnais, Ascq, 1952.

Notes et référencesModifier

  1. Statistique archéologique du département du Nord : Première partie, , 385 p. (lire en ligne), p. 5.
  2. Commission historique du Nord, Bulletin de la Commission historique du département du Nord, Lille, Imprimerie de L. Danel, , 289 p. (lire en ligne), p. 106.
  3. Élie Brun-Lavainne, Revue du Nord, t. 5, Vanackère fils, 1835-1836, 380 p. (lire en ligne), p. 34.
  4. André Du Chesne, Histoire généalogique des maisons de Guines, d'Ardres, de Gand et de Coucy et de quelques autres familles illustres, Paris, 1632, p. 52, lire en ligne

Articles connexesModifier

Liens externesModifier