Château de Petit-Bigard

Château de Petit-Bigard
Image illustrative de l’article Château de Petit-Bigard
Vue partielle de l'édifice
Période ou style Éclectique à dominante néo-classique
Début construction XIXe siècle
Propriétaire initial Famille Wittouck
Destination actuelle Maison de retraite des Pères de Scheut
Protection Non classé
Coordonnées 50° 47′ 56″ nord, 4° 16′ 57″ est
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Localité Leeuw-Saint-Pierre
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Château de Petit-Bigard

Le château de Petit-Bigard, appelé également château Wittouck[1], est situé à Leeuw-Saint-Pierre dans un parc où coule la Zuun, affluent de la Senne.

HistoriqueModifier

C'était jadis un prieuré[2] qui fut nationalisé par l'État français lorsque les Pays-Bas furent cédés à la France par l'empereur François Ier lors du traité de Campo-Formio.

Le domaine avec 100 hectares fut acheté[3] moyennant 45 000 francs, le 28 floréal de l'an VIII (), par un haut-magistrat Guillaume Wittouck, ancien conseiller à la Cour Suprême de Brabant et alors, sous le Consulat, juge au Tribunal d'Appel de Bruxelles, qui transforma l'ancien prieuré en château familial.

Son fils François Wittouck (1783-1815), maire de Leeuw-Saint-Pierre, époux de Pétronille van Cutsem habitait le château à l'arrivée, en 1814, dans le village des troupes russes d'occupation composées de cosaques qui occupèrent le domaine et firent périr François Wittouck en le frappant à coup de knout.

Par la suite, Félix-Guillaume Wittouck, bourgmestre de Leeuw-Saint-Pierre, fils du précédent, réédifia le château et lui adjoignit des ailes construites par l'architecte Henri Beyaert.

Le , le château fut acheté à Jacques Wittouck par les Pères de Scheut qui en firent un lieu de retraite pour les anciens missionnaires de cette congrégation missionnaire.

BibliographieModifier

  • Philippe Farcy, 100 châteaux de Belgique connus et méconnus, Bruxelles, 2003, volume 2, pp. 76-77.
  • Alphonse Wauters, Histoire des environs de Bruxelles, 1855, volume 1, p. 108.

NotesModifier

  1. à ne pas confondre avec le château de La Fougeraie appelé également "château Wittouck".
  2. Alphonse Wauters, Histoire des environs de Bruxelles, 1855, volume 1, p. 108: "Prieuré de Petit-Bigard. — En l'année 1255, une communauté de religieuses, fondée par Godefroid de Louvain et sa femme Marie, pour y construire leur couvent, qui prit le nom de Petit-Bigard".
  3. Philippe Farcy, Cent châteaux de Belgique connus et méconnus, Bruxelles, 2003, volume 2, pp. 76-77: "Château Wittouck à Leeuw-Saint-Pierre. Ce domaine fut acheté en totalité (100 hectares), contre 45 000 francs le 28 floréal an VIII (1800) par Guillaume Wittouck, homme de loi, qui résidait rue du Grand Hospice à Bruxelles.

Liens internesModifier