Ouvrir le menu principal

Château de Méré

château situé entre Pont-de-Ruan et Artannes

Château de Méré
Image illustrative de l’article Château de Méré
Pays Drapeau de la France France
Région historique Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Commune Artannes-sur-Indre, Pont-de-Ruan

Le château de Méré est un château situé entre les communes de Pont-de-Ruan et Artannes-sur-Indre, bordant la Thilouze, dans le département d'Indre-et-Loire.

HistoriqueModifier

Au XVIIIe siècle, le château de Méré est propriété de Jean-Louis Courier, père de Paul-Louis Courier.

Il est acquis en 1774 par Jean-Marie Landriève des Bordes, secrétaire honoraire du roi et commissaire de marine. Il passe ensuite à son fils, Antoine-Gilles, rentré d'émigration sous le Consulat et maire d'Artannes-sur-Indre sous la Restauration.

Honoré de Balzac y rencontra Caroline Landriève des Bordes, fille d'Antoine-Gilles et veuve du baron Piter Deurbroucq, qu'il eut le projet d'épouser en 1832, et où il allait trois fois par semaine, à pied, s'enquérir d'elle.

Le domaine passe par la suite à Gustave de Cougny en 1841, puis au banquier Alexandre Goüin en 1844. Alors propriété du banquier Goüin, Balzac continua d'y passer des séjours[1],[2].

Notes et référencesModifier

  1. Henry Auvray, En marge d’un projet de mariage en Touraine, in Balzac à Saché, n°1.
  2. Le château de Méré - Artannes et Pont-de-Ruan

Voir aussiModifier