Ouvrir le menu principal

Château d'Aumelas

château fort français

Château d'Aumelas
Image illustrative de l’article Château d'Aumelas
Ensemble médiéval d'Aumelas, vue générale
Période ou style Château féodal
Début construction XIe siècle
Fin construction XIVe siècle
Propriétaire initial Vicomtes de Béziers
Destination initiale Système défensif de
la vallée de l'Hérault
Propriétaire actuel Commune d'Aumelas
Protection  Inscrit MH (1986)
Logo monument historique Classé MH (1989)
Coordonnées 43° 35′ 52″ nord, 3° 36′ 32″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Languedoc
Région Occitanie
Département Hérault
Commune Aumelas

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château d'Aumelas

Géolocalisation sur la carte : Languedoc-Roussillon

(Voir situation sur carte : Languedoc-Roussillon)
Château d'Aumelas

Le château d'Aumelas est une forteresse féodale classée au titre des monuments historiques. Cité dès avant 1034, cet ensemble se situe à Aumelas, près de Montpellier, dans le département de l'Hérault.

HistoriqueModifier

Les terres de la seigneurie d'Aumelas semblent avoir été rattaché au domaine de l'abbaye d'Aniane aux VIIIe et IXe siècles[1]. L'abbaye et ses terres passent aux mains des vicomtes de Béziers au Xe siècle[2]. Cependant, le castellum d'Aumelas n'est cité qu'à partir 1036.

Guilhem V de Montpellier acquiert la seigneurie vers 1114[2] et prend le titre de Seigneur de Montpellier et d'Aumelas. A sa mort, il lègue le château et les terres d'Aumelas (en détachement du fief de la Seigneurie de Montpellier, revenant à son fils ainé Guilhem VI de Montpellier) à son fils cadet, Guilhem d'Omelas, qui, marié à Tiburge d'Orange, amène la seigneurie à la famille d'Orange. A la fin du XIIe siècle, Aumelas revient dans le mains des Seigneurs de Montpellier et, en 1204, avec le mariage de Marie de Montpellier et de Pierre II d'Aragon, le fief est intégré au royaume d'Aragon[1],[2]. Finalement, les seigneuries d'Aumelas et de Montpellier sont rachetés par la couronne de France en 1349.

Le logis et la chapelle Saint-Sauveur ont été probablement construits de la fin du XIe siècle, début XIIe siècle ; L'ancienne église Notre-Dame attenante au château date de la fin du XIIIe siècle, début XIVe siècle[3],[4]

Au XVIe siècle, le château et les terres sont vendus à divers engagistes (propriétaires privés) et en 1540 le château servira de réserve de matériaux pour la construction d'édifices agricoles[2]. Cependant, le château garde une vocation miliaire[3] : une obligation de garder la tour est faite par adjudication en 1573 ainsi que le démantèlement du château en 1622.

Le château devient propriété communale à la révolution Française. Le château et ses abords sont inscrits en 1986 et classés en 1989[2].

ProtectionModifier

Le groupe fortifié avec le donjon et sa chapelle ainsi que les vestiges des constructions annexes (cadastrés A 311 à 313, 317 à 319) fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [2].

Le sol de l'aire incluse dans la double enceinte (cadastré A 312, 313), les ruines du château, l'église Notre-Dame (cadastrés A 311 à 313, 317 à 319) font l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [2].

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Histoire », sur assochateauaumelas.wordpress.com, Association pour la sauvegarde du château d'Aumelas
  2. a b c d e f et g « Ensemble médiéval du Castellas », notice no PA00103363, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. a et b « Dossier de protection du château d'Aumelas », Ministère de la culture, (consulté le 23 aout 2019)
  4. « Evolution des constructions », Association pour la sauvegarde du château d'Aumelas

Voir aussiModifier