Centre national des arts de la rue et de l'espace public

Les Centres nationaux des arts de la rue et de l'espace public (CNAR ou CNAREP) sont des institutions françaises dédiées aux Arts de la rue.

HistoireModifier

Mouvance artistique identifiée depuis une cinquantaine d’années, les arts de la rue ne fondent pas leur identité sur une discipline ou un genre, mais sur le choix délibéré de l’espace public comme espace de rencontre entre acte artistique et public [1]. En 2010, à la suite de la réflexion menée par le Temps des arts de la rue (2005-7) insufflé par la Fédération nationale des Arts de la rue, plusieurs lieux de création et de fabrique existants sont labellisés par le ministère de la culture. Les Centres nationaux des arts de la rue (CNAR) sont nés.

En 2017, les CNAR sont rebaptisés Centres nationaux des arts de la rue et de l'espace public (CNAREP) à la suite de la publication du Décret n° 2017-432 du 28 mars relatif aux labels et au conventionnement dans les domaines du spectacle vivant et des arts plastiques [2].

MissionsModifier

Les Centres nationaux des arts de la rue et de l'espace public (CNAREP) sont des lieux de fabrication de spectacles, avec des résidences d'artistes.

Liste des centres nationaux des arts de la rue et de l'espace publicModifier

Les Centres nationaux des arts de la rue et de l'espace public sont au nombre de 14, répartis sur l'ensemble du territoire national (listés par région) [3] :

Anciens centres nationaux des arts de la rue et de l'espace publicModifier

  • La Paperie (Saint-Barthélemy-d'Anjou, Maine-et-Loire), qui à la suite d'une crise à propos de sa vision artistique et de ses objectifs et missions, ferme ses portes fin 2020. Son projet était à part des autres CNAREP, La Paperie se souhaitant "un laboratoire d’expérimentation artistique et sociale plus que fabrique d’œuvres"[4].

RéférencesModifier

Lien externeModifier