Ouvrir le menu principal

Cathédrale Sainte-Marie et Saint-Julien de Cuenca

Cathédrale Sainte-Marie et Saint-Julien
Image illustrative de l’article Cathédrale Sainte-Marie et Saint-Julien de Cuenca
La façade
Présentation
Nom local Catedral de Santa María y San Julián de Cuenca
Culte Catholicisme
Type Cathédrale
Rattachement Archidiocèse de Tolède
Début de la construction 1196
Fin des travaux 1257
Style dominant Gothique, baroque et néogothique.
Site web www.catedralcuenca.es/inicioVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Région Castille-La Manche Castille-La Manche
Ville Cuenca
Coordonnées 40° 04′ 43″ nord, 2° 07′ 44″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Cathédrale Sainte-Marie et Saint-Julien

La cathédrale de Cuenca est la principale église de la ville et le siège du diocèse de Cuenca (Archidiocèse de Tolède).

HistoireModifier

De style gothique, les travaux débutèrent en 1196 pour s'achever en 1257. À cette époque, les constructions étaient de style roman. Cependant, l'influence normande de la cour du roi Alphonse VIII a pesé sur la construction de cette cathédrale, devenant ainsi la première de style gothique en Castille, avec celle d'Ávila.

DescriptionModifier

 
Le déambulatoire

Comme la plupart des édifices religieux, elle a subi des transformations au cours des siècles: reconstruction du chevet au XVe siècle, rénovation quasi complète de l'extérieur au XVIe siècle, construction de la chapelle du Sacré-cœur au XVIIe siècle et réfection de la façade et des tours dans un style baroque. Au cours du XVIIIe siècle fut édifié le nouveau chœur et, au début du XXe siècle, la façade a été reconstruite après s'être écroulée en 1902. Le temple est de grandes dimensions, a une longueur de 120 mètres et 36 mètres de hauteur dans sa zone centrale interne, occupant une superficie de 10 000 mètres carrés.

On distingue plus particulièrement le déambulatoire. La façade, œuvre de Vicente Lampérez, est inspirée de celle de la Cathédrale de Reims. À l'intérieur se trouve également un arc renaissance de Esteban Jamete.

Le maître-verrier Henri Déchanet a réalisé en 1991 les vitraux de la cathédrale sur des cartons des artistes peintres Bonifacio Alfonso (es) et Gerardo Rueda (es).

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

SourceModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier