Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aurouet.


Carole Aurouet
Carole Aurouet chez Lipp.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (46 ans)
Nationalité
Activité
UniversitaireVoir et modifier les données sur Wikidata

Carole Aurouet, née le est une universitaire française.

BiographieModifier

Carole Aurouet est docteur en Littérature et civilisation françaises et latines de l’Université Sorbonne nouvelle-Paris 3 (CNU 9e section) et maître de conférences habilitée à diriger des recherches à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée en Etudes cinématographiques (CNU 18e section). Elle est membre de l’Institut de recherche en cinéma et audiovisuel (IRCAV – EA 185). Elle fait partie du consortium du projet ANR Ciné08-19 (histoire du cinéma en France de 1908 à 1919) porté par Laurent Véray. Spécialiste de l’œuvre protéiforme de Jacques Prévert (théâtre, poésie, cinéma, collages), ses recherches sont aussi centrées sur les relations qu’entretiennent la littérature et le cinéma, et plus spécifiquement la poésie et le cinéma. D’autres poètes sont ainsi au centre de ses travaux : Guillaume Apollinaire, Pierre Albert-Birot, Antonin Artaud, Robert Desnos, Benjamin Péret, etc. Dans ce cadre, elle convoque par exemple la génétique scénaristique, pour mettre en exergue les sentiers de la création cinématographique, tant au niveau de l’attribution du travail des uns et des autres dans une entreprise collective qu’au niveau de la spatialisation de la pensée créatrice ou encore de la socialisation de l’écriture scénaristique. Au sein de l'école doctorale Arts & Médias de la Sorbonne nouvelle - Paris 3, elle dispense depuis 2019 un séminaire doctoral sur la critique génétique scénaristique.

Carole Aurouet a à son actif une cinquantaine d’articles, une soixantaine de conférences en France et à l’étranger et la direction ou co-direction d'une dizaine de publications, dont Pierre-Albert Birot (Europe, 2017) et Les Contes et les Légendes à l’écran (CinémAction, 2005). Elle est l’auteur d’une vingtaine de livres, dont Le Cinéma de Guillaume Apollinaire. Des manuscrits inédits pour un nouvel éclairage (Grenelle, 2018), L'Etoile de mer, poème de Robert Desnos tel que l'a vu Man Ray (Gremese, 2018), Prévert & Paris. Promenades buissonnières (Parigramme, 2017), Jacques Prévert. Une vie (Nouvelles éditions Place, 2017), Prévert et le cinéma (Nouvelles éditions Place, 2017), Le Cinéma dessiné de Jacques Prévert (Textuel, 2016), Desnos et le cinéma (Nouvelles éditions Place, 2016), Les Dessins hypnotiques de Robert Desnos (Nouvelles éditions Place, 2015), Le Cinéma des poètes. De la critique au ciné-texte (Le Bord de l'eau, 2014), Les Enfants du paradis : Le Scénario original de Jacques Prévert (Gallimard, 2013), Émile Savitry. Un récit photographique (Gallimard, 2013), L’Amitié selon Prévert (Textuel, 2012, rééd. 2016), Petit Jacques deviendra Prévert (Rue du monde, 2011), Prévert, portrait d'une vie (Ramsay, 2007), Prévert, l'humour de l'art (Naïve, 2007), Les Scénarios détournés de Jacques Prévert (Dreamland, 2003), etc. En 2017, elle codirige deux colloques internationaux en France avec Marianne Simon-Oikawa : Pierre Albert-Birot au confluent des avant-gardes à l’Institut Mémoires de l’Édition Contemporaine (IMEC, 4-5 mai ; Parution aux PUR en 2019) et Jacques Prévert, détonations poétiques à Cerisy-la-Salle (11-18 août ; Parution aux Classiques Garnier en 2019). En 2018, elle codirige deux colloques internationaux au Japon : Voix, gestes et musique : la séance cinématographique en France et au Japon au temps du muet avec Mathieu Capel, Marianne Simon-Oikawa et Laurent Véray à la Maison franco-japonaise de Tokyo et Le Cinéma des poètes avec Marianne Simon-Oikawa à l'Université de Tokyo (Parution dans la Revue de langue et littérature françaises de Tokyo en 2019).

Par ailleurs, elle a créé et dirige la collection « Le cinéma des poètes » aux Nouvelles éditions Place. Sont parus dans cet ordre depuis 2015 : Aragon et le cinéma par Luc Vigier, Breton et le cinéma par Georges Sebbag, Brunius et le cinéma par Alain Keit, Desnos et le cinéma par Carole Aurouet, Fondane et le cinéma par Nadja Cohen, Michaux et le cinéma par Anne-Élisabeth Halpern, Queneau et le cinéma par Marie-Claude Cherqui, Prévert et le cinéma par Carole Aurouet, Cendrars et le cinéma par Jean-Carlo Flückiger, Delons et le cinéma par Karine Abadie, Jacob et le cinéma par Alexander Dickow, Vedrès et le cinéma par Laurent Véray, Canudo et le cinéma par Fabio Andreazza, Duras et le cinéma par Maïté Snauwaert, Duchamp et le cinéma par Sébastien Rongier, Lorca et le cinéma par Angel Quintana, Les Poètes spatialistes et le cinéma par Marianne Simon-Oikawa, Artaud et le cinéma par Lorraine Dumenil et Ponge et le cinéma par Philippe Met. En 2016, la décision de développer davantage le Pôle Cinéma des Nouvelles éditions Place a été prise et la charge a été confiée à Carole Aurouet. Outre la collection « Le cinéma des poètes », elle dirige la collection "Histoires d'images/Images d'histoires" et a coordonné Bernard Chardère. 60 ans de cinéma (avec Nelly Kaplan, Thierry Frémaux, Bertrand Tavernier, etc., 2012) et elle a dirigé avec l’Association des Cinémas de Recherche d’Île-de-France (Acrif) la publication La Nouvelle Comédie du cinéma français (2017). Depuis l'été 2018, elle est également directrice de la collection "Les meilleurs films de notre vie" (auteurs français) et de la collection "Les films sélectionnés" aux éditions Gremese (dont le premier titre paraît en 2019 : La Douleur d’Emmanuel Finkiel par Maïté Snauwaert). En lien avec le cinéma Le Champo, elle dirige à Paris le ciné-club trimestriel "Le cinéma des poètes". En lien avec Ciné-TNB, elle dirige à Rennes le ciné-club trimestriel "Le cinéma des poètes".

OuvragesModifier

  • Jacques Prévert, détonations poétiques, codirection avec Marianne Simon-Oikawa, Classiques Garnier, 2019.
  • Pierre Albert-Birot (1876-1967): Un pyrogène des avant-gardes, codirection avec Marianne Simon-Oikawa, PUR, 2019.
  • Le Cinéma de Guillaume Apollinaire. Des manuscrits inédits pour un nouvel éclairage, éditions de Grenelle, 2018.
  • Il cinema di Guillame Apollinaire. Manoscritti inediti del primo poeta del cinema, éditions Gremese, 2018.
  • L'Etoile de mer, poème de Robert Desnos tel que l'a vu Man Ray, éditions Gremese, 2018.
  • Pierre Albert-Birot - Claude Cahun, Europe, n°1056, avril 2017. Dossier Pierre Albert-Birot dirigé par Marianne SImon-Oikawa et Carole Aurouet. Dossier Claude Cahun dirigé par François Leperlier.
  • Prévert et Paris. Promenades buissonnières, Parigramme, 2017.
  • Prévert et le cinéma, Les Nouvelles Éditions Jean-Michel Place, collection Le cinéma des poètes, 2017.
  • Jacques Prévert. Une vie, Les Nouvelles Éditions JMP, 2017, 223 p.
  • Cinéma. Scénarios inédits de Jacques Prévert, Présentation des scénarios inédits et commentaires de la filmographie par Carole Aurouet, préface de N.T. Binh, Gallimard, Folio, 2017.
  • Apollinaire, le regard du poète, Claire Bernardi, Laurence Des Cars et Cécile Girardeau [dir.], Gallimard/Musée d'Orsay et de l'Orangerie, 2016, 320 p.(catalogue de l'exposition au musée de l'Orangerie, du 6 avril au 18 juillet 2016 ; chapitre sur le cinéma)
  • Desnos et le cinéma, Les Nouvelles Éditions Jean-Michel Place, collection Le cinéma des poètes, 2016, 112 p.
  • Les Dessins hypnotiques de Robert Desnos, Édition établie et présentée par Carole Aurouet, Les Nouvelles Éditions Jean-Michel Place, collection Dessins Décrivain, 2015, 80 p.
  • Le cinéma des poètes. De la critique au ciné-texte, Le Bord de l'eau, collection Ciné-Politique, 2014, 299 p.
  • Emile Savitry. Un récit photographique,Gallimard, Paris, 2013, 144 p. : "La Fleur de l'âge, le film maudit de Marcel Carné et Jacques Prévert" par Carole Aurouet, suivi de "Savitry est peintre" de Sophie Malexis.
  • Le Cinéma dessiné de Jacques Prévert,Textuel, Paris, 2012, 192 p.
  • L'Amitié selon Prévert,Textuel, Paris, 2012, 144 p.
  • Les Enfants du paradis. Le scénario original de Jacques Prévert, Avant-propos de Carole Aurouet, Gallimard, 2012.
  • Les Enfants du paradis. Édition de la copie restaurée, DVD et livret avec présentation, analyse et réception du film par Carole Aurouet, Pathé, 2012.
  • Les Enfants du paradis, Laurent Mannoni, Stéphanie Salmon [dir.], Xavier Barral, 2012 (catalogue de l'exposition de la Cinémathèque française au  ; articles sur le scénario de Jacques Prévert, et le quatuor Marcel Carné, Joseph Kosma, Jacques Prévert, Alexandre Trauner).
  • Poésie vivante - Hommage à Arlette Albert-Birot, textes recueillis et présentés par Carole Aurouet et Marianne Simon-Oikawa, Honoré Champion, coll. « Poétiques et esthétiques XXe-XXIe siècles », 2012, 388 p.
  • Bernard Chardère, 60 ans de cinéma, dir. Carole Aurouet, Les Nouvelles éditions Jean-Michel Place, Paris, 2012, 253 p.
  • Petit Jacques deviendra Prévert, texte de Carole Aurouet, illustrations de Bruno Heitz, Éditions Rue du Monde, 2011, 48 p.
  • Jacques Prévert, Paris la belle, Eugénie Bachelot-Prévert, N.T. Binh [dir.], Flammarion, 2008, 271 p.(catalogue de l'exposition à l'Hôtel de ville de Paris du au  ; chapitre sur la poésie)
  • Jacques Prévert,Paris la belle. Le catalogue jeunesse, préface de Eugénie Bachelot Prévert et N.T. Binh, Flammarion, Paris, 2008, 64 p.
  • Prévert, portrait d’une vie, préface de Bernard Chardère, Ramsay, Paris, 2007, 239 p.
  • Jacques Prévert, l’humour de l’art, préface de Jacqueline Duhême, Naïve, Paris, 2007, 218 p.
  • Contes et légendes à l'écran, dir. Carole Aurouet, CinémAction, no 116, éditions Corlet, 2005, 285 p.
  • Les Scénarios de Jacques Prévert, préface de Nelly Kaplan, Dreamland, 2003, Paris, 256 p.
  • Prévert, frontières effacées, actes du colloque organisé en décembre 2000 à Paris III/Sorbonne Nouvelle pour le centenaire de la naissance de Jacques Prévert, textes rassemblés et présentés par Carole Aurouet, Daniel Compère, Danièle Gasiglia-Laster et Arnaud Laster, éditions L’Age d’homme, Paris, 2003, 216 p.
  • Jacques Prévert qui êtes aux cieux, dir. Carole Aurouet, CinémAction, no 98, éditions Corlet/Télérama, 2001, 176 p.