Carol Kaye

Carol Kaye
Nom de naissance Carol Kaye
Naissance (85 ans)
Everett
Activité principale Musicienne
Genre musical soul, funk, B.O, jazz,
Instruments basse, guitare
Années actives Depuis 1950
Labels GP Records, Hot Wire Records, EFA, Hot Wire Records, Groove-Attack-Productions, GP Records
Site officiel carolkaye.com

Carol Kaye (née Smith le ) est une musicienne américaine, ayant jouée sur environ 10 000 enregistrements au cours d’une carrière de plus de 50 ans.

Sa vie et sa carrièreModifier

Carol Kaye naît à Everett dans l'état de Washington, elle grandit dans la pauvreté près de Port Angeles et en 1949, à l’âge de 14 ans, commence à enseigner la guitare[1]. Durant les années 1950, elle joue dans de nombreux clubs de jazz à Los Angeles avec de nombreux groupes. Elle a travaillé avec la plupart des grands producteurs et directeurs musicaux à Los Angeles à cette époque, comme Terry Melcher, Brian Wilson, Michel Legrand, Phil Spector, Elmer Bernstein, Lalo Schifrin, Dave Grusin, Hugo Montenegro, John Williams[2].

Carol Kaye joue de nombreuses années en tant que musicienne de studio : réputée pour ses lignes de basse, elle intervient sur environ 10 000 sessions d'enregistrement. Guitariste de formation, elle passe à la basse électrique, la demande devenant de plus en plus forte. Elle continue cependant à utiliser un plectre comme sur la guitare, ce qui rend le son de sa Fender Precision Bass aisément reconnaissable. Elle travaille avec les grands noms de la musique des années 1960 : Phil Spector, Brian Wilson, Simon & Garfunkel, Lalo Schifrin, J.J. Cale, Beach Boys, Neil Young, Barbra Streisand, Ike & Tina Turner, Frank Zappa, Sonny and Cher, Ritchie Valens, Joe Cocker, etc.

Elle joue également sur de nombreux génériques de séries américaines : Bonanza, M*A*S*H, Mission Impossible, Kojak, Mannix, Wonder Woman, La Famille Adams... En 1969, elle écrit How to play the electric bass, puis Electric Bass Lines N°1 ; deux doubles albums pédagogiques sont enregistrés chez GP Records. Elle arrête son travail de studio en 1970 en raison d’arthrite[3].

Ses bassesModifier

  • Ibanez SRX 700 Bass
  • Fender Precision Bass
  • Gibson Ripper
  • Fender Jazz Bass
  • Fender Mustang Bass
  • Aria Pro II Basses
  • Music Man StingRay[4]

Ses amplisModifier

  • Fender Bassman
  • Mesa Boogie
  • Marshall Amplifiers
  • Versatone

Discographie sommaireModifier

RéférencesModifier

  1. Carol Kaye official website Biography
  2. « Carol Kaye », sur Discogs (consulté le 27 août 2020)
  3. (en-US) Willie G. Moseley, « Carol Kaye », sur Vintage Guitar® magazine, (consulté le 27 août 2020)
  4. (en-US) Ernie Ball, « Carol Kaye Reflects On Her Legendary Career For Her 85th Birthday », sur Ernie Ball Music Man, (consulté le 27 août 2020)
  5. Ritchie Valens , “Ritchie Valens in Come On. Let’s Go” Del-Fi Records, CD liner notes

Liens externesModifier