Ouvrir le menu principal

Cap-Nord

province d'Afrique du Sud
Ne doit pas être confondu avec cap Nord.
Cap du Nord
Flag of the Northern Cape Province.png
Noupoort.JPG
Nom officiel
(xh) IPhondo yaseMntla-KoloniVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom local
(xh) IPhondo yaseMntla-KoloniVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Chef-lieu
Superficie
372 889 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Subdivisions
Namakwa (en)
Pixley Ka Seme (en)
ZF Mgcawu (en)
Frances Baard (en)
John Taolo Gaetsewe (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
1 084 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Northern Cape in South Africa.svg
Démographie
Population
1 145 861 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
3,1 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Zamani Saul (en) (depuis le )Voir et modifier les données sur Wikidata
Assemblée délibérante
Northern Cape Provincial Legislature (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Histoire
Fondation
Identifiants
Site web

Le Cap-Nord (en afrikaans : Noord-Kaap, en anglais : Northern Cape) est une province de l'Afrique du Sud, formée en 1994 de la partie septentrionale de la province du Cap dissoute. Son chef-lieu est Kimberley.

Peuplée de 1,2 million d'habitants en 2016[1], la province est linguistiquement à majorité afrikaans (54 %), essentiellement des Coloured et des Afrikaners.

GéographieModifier

La province est entourée au nord de la Namibie, au nord-est du Botswana et de la province sud-africaine du Nord-Ouest, à l'est de la province de l'État-Libre, au sud de la province du Cap-Occidental, et à l'ouest de l'océan Atlantique.

Le Cap-Nord est de loin la province la plus étendue de l'Afrique du Sud, mais son territoire est dominé par le plateau aride du Grand-Karoo (qui comprend le désert du Kalahari) et du désert du Namib. Il est donc aussi la province la moins peuplée du pays.

Cependant il inclut la partie sud du Parc transfrontalier du ǀAi-ǀAis/Richtersveld, plus précisément le Paysage culturel et botanique de Richtersveld, à l'origine une aire protégée communautaire instaurée sur l'initiative des habitants. La zone a été inscrite au Patrimoine mondial de l'UNESCO en 2007 pour prévenir les dégâts d'une exploitation de diamants projetée dans un secteur encore épargné[2]. Précédant celle du Parc transfrontalier du ǀAi-ǀAis/Richtersveld, la création du parc national du Richtensveld en 1991 fait événement puisque la gestion du parc est d'emblée confiée conjointement à SANParks et au peuple Nama, ceci trois ans avant la fin de l'apartheid en Afrique du Sud[2].

HistoireModifier

Avant l'entrée en scène de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, la majeure partie de la province est peuplée par des gens de langue khoïsan. Plusieurs petites communautés (par exemple les Namas et les Bochimans) de la province continuent à parler des langues khoïsan. D'autres descendants des peuples khoïsan se sont mêlés aux colons des Pays-Bas, les serviteurs de l'Indonésie, et les esclaves d'autres pays d'Afrique. Les personnes de ce genre, dits gens de couleur ou métis, qui parlent depuis longtemps afrikaans, constituent la majorité des habitants de la province. Un groupe historiquement distinct de ceux-ci sont les Griqua, qui se sont installés dans l'actuelle région du Griqualand Ouest au XIXe siècle.

Le Griqualand Ouest a une importance particulière pour la province, car sa ville principale, Kimberley, est le centre de la zone minière essentielle à l'économie de la province. Les diamants de Kimberley fournissaient à Cecil Rhodes la majeure partie de ses richesses.

La minorité tswana importante est surtout présente en milieu urbain et sur la frange orientale de la province.

DémographieModifier

AnnéePop.±%
1996840 321—    
2001822 727−2.1%
20111 145 861+39.3%
Source : recensements[3],[4]
Langues parlées à la maison[5],[4]
Langue 1996 2001 2011
 
Carte montrant la répartition linguistique au Cap-Nord en 2001 :
Afrikaans 69,3 % 56,6 % 53,8 %
Anglais 2,4 % 2,1 % 3,4 %
Xhosa 6,3 % 5,4 % 5,3 %
Tswana 19,9 % 33,7 % 33,1 %
Autres 2,1 % 2,2 % 4,4 %
Total 100 100 100

Districts et municipalitésModifier

PolitiqueModifier

Titulaires de la fonction de Premier of the Northern Cape (en) 
IdentitéPériodeDuréeÉtiquette
DébutFin
Manne Dipico
(né en )
9 ans, 11 mois et 23 jours Congrès national africain
Dipuo Peters
(née en )
5 ans et 6 jours Congrès national africain
Hazel Jenkins (en)
(née en )
2 ans, 9 mois et 20 jours Congrès national africain
Sylvia Lucas (en)
(née en )
5 ans, 11 mois et 29 jours Congrès national africain
Zamani Saul (en)En cours6 mois et 21 jours Congrès national africain
Résultats des élections provinciales de 2018[6]
Parti Voix % Sièges
Congrès national africain 228 265 57,54 18
Alliance démocratique 101 198 25,51 8
Combattants pour la liberté économique 38 527 9,71 3
Front de la liberté 10 641 2,68 1
Autres 18 048 4,56 0
Total 396 679 100 30
Composition de la législature provinciale depuis 1994
Année ACDP ANC COPE DP/DA EFF FF/FF+ ID NP/NNP
1994 0 15 1 2 12
1999 0 20 1 1 8
2004 1 21 3 1 2 2
2009 0 19 5 4 0 2
2014 0 20 1 7 2 0
2019 0 18 0 8 3 1

Deux mairies du district de Namakwa et la mairie d'Orania restent aux mains de partis d'opposition : Orania au Front de la liberté et les deux autres villes à l'Alliance démocratique.

Notes et référencesModifier

  1. [1]
  2. a et b Floriane Dupuis. « Parc du Richtensveld, le pays où les pierres fleurissent ». Dans Science et Vie no 1130, novembre 2011, p. 18-21.
  3. (en) Statistics South Africa., Census 2001 : primary tables [name of province] : 1996 and 2001 compared, Statistics South Africa, (ISBN 0621343218, 9780621343212 et 0621343242, OCLC 57586426, lire en ligne)
  4. a et b (en) « Census 2011: Province: Northern Cape », sur census2011.adrianfrith.com (consulté le 20 novembre 2019)
  5. https://apps.statssa.gov.za/census01/Census96/HTML/CIB/Population/28.htm
  6. (en) « Northern Cape - PROVINCIAL LEGISLATURE », sur www.elections.org.za (consulté le 9 novembre 2019)

Lien externeModifier