Canton de Ris-Orangis

canton français

Canton de Ris-Orangis
Canton de Ris-Orangis
Situation du canton de Ris-Orangis dans le département de l'Essonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Essonne
Arrondissement(s) Évry et Palaiseau
Bureau centralisateur Ris-Orangis
Conseillers
départementaux

Mandat
Stéphane Raffalli
Tiphaine Valdeyron
2021-2028
Code canton 91 15
Histoire de la division
Création 1967
Modifications 1 : 25 novembre 1975[2]
2 : 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 62 833 hab. (2020)
Densité 1 201 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 39′ 04″ nord, 2° 24′ 47″ est
Superficie 52,32 km2
Subdivisions
Communes 6

Le canton de Ris-Orangis est une division administrative et une circonscription électorale française située dans le département de l'Essonne et la région Île-de-France.

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 1 à 6.

GéographieModifier

Occupation des sols.
Type d'occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 51,3 % 426,29
Espace urbain non construit 24,4 % 202,38
Espace rural 24,3 % 201,51
Source : L'Institut Paris Région[3]

Le canton de Ris-Orangis est organisé autour de la commune de Ris-Orangis dans les arrondissements d'Évry et de Palaiseau. Son altitude varie entre trente-deux mètres et quatre-vingt-deux mètres à Ris-Orangis, pour une altitude moyenne de trente-six mètres.

HistoireModifier

Le canton de Ris-Orangis fut créé par le décret ministériel no 67-589 du , il regroupait à l'époque les communes de Ris-Orangis et Bondoufle[4]. Un nouveau décret ministériel du lui enleva la commune de Bondoufle, rattachée au canton d'Évry[2].

Par décret du , le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Ris-Orangis est conservé et s'agrandit. Il passe de 1 à 6 communes[1].

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1967 1976 Daniel Perrin PCF Photograveur
Maire de Ris-Orangis (1971-1995)
1976 1982 Michel Marcou DVD puis RPR Médecin
1982 1994 Daniel Perrin PCF Maire de Ris-Orangis
1994 2012
(démission)
Thierry Mandon PS Consultant
Député (1988-1993, 2012-2014) vice-président du conseil général, maire de Ris-Orangis (1995-2012)
2012 2015 Stéphane Raffalli PS Avocat au barreau de Paris
Maire de Ris-Orangis depuis 2012

Résultats électorauxModifier

Élections cantonales, résultats des deuxièmes tours

Représentation depuis 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 2021 Hélène Dian-Leloup   EELV Conseillère pédagogique en musique
Maire-adjointe du Plessis-Pâté (jusqu'en 2020)
2015 2021 Stéphane Raffalli   PS Avocat au barreau de Paris
Maire de Ris-Orangis (depuis 2014)
2021 2028[Note 1] 2021 en cours Tiphaine Valdeyron   PCF Conseillère municipale de Fleury-Mérogis
2021 en cours Stéphane Raffalli   PS Ancien avocat à la cour
Maire de Ris-Orangis (depuis 2014)

Résultats détaillésModifier

Élections de mars 2015Modifier

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballottage : Hélène Dian-Leloup et Stéphane Raffalli (Union de la Gauche, 34,82 %) et Marie-Christine Graveleau et Francisque Vigouroux (FN, 29,14 %). Le taux de participation est de 46,08 % (14 247 votants sur 30 921 inscrits)[9] contre 47,42 % au niveau départemental[10] et 50,17 % au niveau national[11].

Au second tour, Hélène Dian-Leloup et Stéphane Raffalli (Union de la Gauche) sont élus avec 60,62 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 47,49 % (8 074 voix pour 14 692 votants et 30 937 inscrits)[12].

Élections de juin 2021Modifier

Le premier tour des élections départementales de 2021 est marqué par un très faible taux de participation (33,26 % au niveau national)[13]. Dans le canton de Ris-Orangis, ce taux de participation est de 25,05 % (7 968 votants sur 31 805 inscrits)[14] contre 30,18 % au niveau départemental[15]. À l'issue de ce premier tour, deux binômes sont en ballottage : Stéphane Raffalli et Tiphaine Valdeyron (Union à gauche, 47,91 %) et Laurence Budelot et Alexandre Courbera (Union des démocrates et indépendants, 27,59 %)[14].

Le second tour des élections est marqué une nouvelle fois par une abstention massive équivalente au premier tour. Les taux de participation sont de 34,36 % au niveau national[16], 32,47 % dans le département[15] et 27,62 % dans le canton de Ris-Orangis[14]. Stéphane Raffalli et Tiphaine Valdeyron (Union à gauche) sont élus avec 55,2 % des suffrages exprimés (4 402 voix pour 8 788 votants et 31 812 inscrits)[14],[17],[18].

CompositionModifier

Composition avant 2015Modifier

 
Situation du canton dans le département de l'Essonne avant 2015

Le canton de Ris-Orangis comptait une commune.

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2014
Nom Code
Insee
Code
postal
Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Ris-Orangis
(chef-lieu)
91521 91130 8,71 26 800 (2012) 3 077


Composition depuis 2015Modifier

Le canton comprend désormais six communes entières[1].

Liste des 6 communes du canton de Ris-Orangis au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Ris-Orangis
(bureau centralisateur)
91521 CA Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart 8,71 29 643 (2020) 3 403   
Bondoufle 91086 CA Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart 6,76 10 326 (2020) 1 528   
Fleury-Mérogis 91235 CA Cœur d'Essonne Agglomération 6,51 13 708 (2020) 2 106   
Le Plessis-Pâté 91494 CA Cœur d'Essonne Agglomération 7,58 4 114 (2020) 543   
Vert-le-Grand 91648 CC du Val d'Essonne 15,93 2 260 (2020) 142   
Vert-le-Petit 91649 CC du Val d'Essonne 6,83 2 782 (2020) 407   
Canton de Ris-Orangis 9115 52,32 62 833 (2020) 1 201  

DémographieModifier

Démographie avant 2015Modifier

Évolution démographiqueModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
23 51127 24924 92524 67724 43626 62026 98826 800
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[19] puis population municipale à partir de 2006[20])
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âgesModifier

Pyramide des âges du canton de Ris-Orangis en 2009 en pourcentages[21].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
7,0 
9,9 
60 à 74 ans
11,7 
17,9 
45 à 59 ans
17,6 
22,7 
30 à 44 ans
22,3 
20,6 
15 à 29 ans
19,3 
24,2 
0 à 14 ans
21,3 
Pyramide des âges en Essonne en 2009 en pourcentages[22].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
0,8 
4,4 
75 à 89 ans
6,7 
11,3 
60 à 74 ans
11,9 
19,9 
45 à 59 ans
20,0 
21,9 
30 à 44 ans
21,4 
20,6 
15 à 29 ans
19,2 
21,7 
0 à 14 ans
20,0 

Démographie depuis 2015Modifier

En 2020, le canton comptait 62 833 habitants[Note 2], en augmentation de 14,4 % par rapport à 2014 (Essonne : +2,99 %, France hors Mayotte : +1,9 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2018 2020
54 92562 46262 833
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[23].)

ÉconomieModifier

Emplois, revenus et niveau de vieModifier

Répartition des emplois par catégories socioprofessionnelles en 2006.
  Agriculteurs Artisans, commerçants,
chefs d'entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Canton de Ris-Orangis 0,1 % 5,5 % 17,0 % 27,6 % 32,7 % 17,1 %
Département de l'Essonne 0,2 % 4,5 % 22,1 % 27,7 % 27,6 % 17,9 %
Moyenne nationale 2,2 % 6,0 % 15,4 % 24,6 % 28,7 % 23,2 %
Répartition des emplois par secteurs d'activités en 2006.
  Agriculture Industrie Construction Commerce Services aux
entreprises
Services aux
particuliers
Canton de Ris-Orangis 0,3 % 11,3 % 5,8 % 13,1 % 15,9 % 8,4 %
Département de l'Essonne 0,8 % 11,5 % 6,1 % 15,4 % 18,8 % 6,4 %
Moyenne nationale 3,5 % 15,2 % 6,4 % 13,3 % 13,3 % 7,6 %
Sources : Insee[24],[25],[26]

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Pour éviter une trop forte concentration des scrutins, la loi du 22 février 2021 a reporté les élections régionales et départementales de juin 2027 à mars 2028[8].
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2023, millésimée 2020, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2022, date de référence statistique : 1er janvier 2020.

RéférencesModifier

  1. a b et c Décret no 2014-230 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Essonne.
  2. a et b Décret no 75-1116 du 25 novembre 1975 portant création de cantons et modification de circonscriptions cantonales dans le département de l'Essonne .
  3. Fiche multicommunale d'occupation des sols en 2008 sur le site de l'Iaurif. Consulté le 17/11/2010.
  4. JO du 22/07/1967 sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 01/01/2009.
  5. Résultats de l'élection cantonale 2001 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 21/05/2009.
  6. Résultats de l'élection cantonale 2008 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 21/05/2009.
  7. Résultats de l'élection cantonale partielle 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 28/11/2012.
  8. Loi du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.
  9. « Résultats du premier tour pour le canton de Ris-Orangis », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  10. « Résultats du premier tour pour le département de l'Essonne », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  11. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  12. « Résultats du second tour pour le canton de Ris-Orangis », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  13. Erwan Alix, « CARTES. Abstention record : où a-t-on le moins voté aux élections régionales et départementales ? », sur www.ouest-france.fr, (consulté le )
  14. a b c et d « Résultats pour le canton de Ris-Orangis », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le )
  15. a et b « Résultats pour le département de l'Essonne », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  16. « Taux de participation définitifs au second tour : élections des 20 et 27 juin 2021 », sur www.interieur.gouv.fr, (consulté le )
  17. « Professions de foi des binômes en lice au premier tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Ris-Orangis. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  18. « Professions de foi des binômes en lice au second tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Ris-Orangis. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  19. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  20. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  21. Pyramide des âges cantonale 2009 sur le site de l'Insee. Consulté le 08/07/2012.
  22. Pyramide des âges de l'Essonne en 2009 sur le site de l'Insee. Consulté le 07/07/2012.
  23. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020.
  24. Rapport statistique cantonal sur le site de l'Insee. Consulté le 28/04/2010.
  25. Rapport statistique départemental sur le site de l'Insee. Consulté le 16/08/2009.
  26. Rapport statistique national sur le site de l'Insee. Consulté le 05/07/2009.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier