Ouvrir le menu principal

Canton de Ris-Orangis

canton français

Canton de Ris-Orangis
Canton de Ris-Orangis
Situation du canton de Ris-Orangis dans le département de Essonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Essonne
Arrondissement(s) Évry et Palaiseau
Bureau centralisateur Ris-Orangis
Conseillers
départementaux
Hélène Dian-Leloup
Stéphane Raffalli
2015-2021
Code canton 91 15
Histoire de la division
Création 1967
Modification(s) 25 novembre 1975[1], 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 58 818 hab. (2016)
Densité 1 124 hab./km2
Géographie
Superficie 52,32 km2
Subdivisions
Communes 6

Le canton de Ris-Orangis est une division administrative et une circonscription électorale française située dans le département de l’Essonne et la région Île-de-France.

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 1 à 6.

GéographieModifier

SituationModifier

Occupation des sols.
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 51,3 % 426,29
Espace urbain non construit 24,4 % 202,38
Espace rural 24,3 % 201,51
Source : Iaurif[3]

Le canton de Ris-Orangis est organisé autour de la commune de Ris-Orangis dans les arrondissement d'Évry et de Palaiseau. Son altitude varie entre trente-deux mètres et quatre-vingt-deux mètres à Ris-Orangis, pour une altitude moyenne de trente-six mètres.

CompositionModifier

Composition avant 2015Modifier

 
Situation du canton dans le département de l'Essonne avant 2015

Le canton de Ris-Orangis comptait une commune :

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Ris-Orangis 27 463 hab. 91130 91 2 23 521

Composition depuis 2015Modifier

Le canton comprend les six communes suivantes[2] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Ris-Orangis
(chef-lieu)
91521 CA Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart 8,71 27 304 (2014) 3 135


Bondoufle 91086 CA Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart 6,76 9 132 (2014) 1 351
Fleury-Mérogis 91235 Cœur d'Essonne Agglomération 6,51 9 292 (2014) 1 427
Le Plessis-Pâté 91494 Cœur d'Essonne Agglomération 7,58 3 958 (2014) 522
Vert-le-Grand 91648 CC du Val d'Essonne 15,93 2 454 (2014) 154
Vert-le-Petit 91649 CC du Val d'Essonne 6,83 2 782 (2014) 407

DémographieModifier

Évolution démographique du canton de Ris-Orangis.
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2010
23 51127 24924 92524 67724 43626 62027 463
En 1975, le canton fut amputé de la commune de Bondoufle.
(Sources : base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[4],[5],[6].)
Histogramme de l’évolution démographique.
 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 54 922 habitants[7].

Pyramide des âgesModifier

Pyramide des âges du canton de Ris-Orangis en 2009 en pourcentages[8].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
7,0 
9,9 
60 à 74 ans
11,7 
17,9 
45 à 59 ans
17,6 
22,7 
30 à 44 ans
22,3 
20,6 
15 à 29 ans
19,3 
24,2 
0 à 14 ans
21,3 
Pyramide des âges en Essonne en 2009 en pourcentages[9].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
0,8 
4,4 
75 à 89 ans
6,7 
11,3 
60 à 74 ans
11,9 
19,9 
45 à 59 ans
20,0 
21,9 
30 à 44 ans
21,4 
20,6 
15 à 29 ans
19,2 
21,7 
0 à 14 ans
20,0 

HistoireModifier

Le canton de Ris-Orangis fut créé par le décret ministériel no 67-589 du , il regroupait à l’époque les communes de Ris-Orangis et Bondoufle[10]. Un nouveau décret ministériel daté du lui enleva la commune de Bondoufle, rattachée au canton d'Évry[11].

Par décret du 24 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Ris-Orangis est conservé et s'agrandit. Il passe de 1 à 6 communes[2].

ReprésentationModifier

Conseillers généraux du canton de Ris-Orangis jusque 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs.
Période Identité Étiquette Qualité
1967 1976 Daniel Perrin PCF Photograveur
Maire de Ris-Orangis (1971-1995)
1976 1982 Michel Marcou DVD puis RPR Médecin
1982 1994 Daniel Perrin PCF Maire de Ris-Orangis
1994 2012
(démission)
Thierry Mandon PS Consultant
Député (1988-1993, 2012-2014) vice-président du conseil général, maire de Ris-Orangis (1995-2012)
2012 2015 Stéphane Raffalli PS Avocat au barreau de Paris
Maire de Ris-Orangis depuis 2012

Représentation à partir de 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Hélène Dian-Leloup   EELV Conseillère pédagogique en musique
Maire-adjointe du Plessis-Pâté
2015 en cours Stéphane Raffalli   PS Avocat au barreau de Paris
Maire de Ris-Orangis

Résultats électorauxModifier

Élections cantonales, résultats des deuxièmes tours

ÉconomieModifier

Emplois, revenus et niveau de vieModifier

Répartition des emplois par catégories socioprofessionnelles en 2006.
  Agriculteurs Artisans, commerçants,
chefs d’entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Canton de Ris-Orangis 0,1 % 5,5 % 17,0 % 27,6 % 32,7 % 17,1 %
Département de l’Essonne 0,2 % 4,5 % 22,1 % 27,7 % 27,6 % 17,9 %
Moyenne nationale 2,2 % 6,0 % 15,4 % 24,6 % 28,7 % 23,2 %
Répartition des emplois par secteurs d’activités en 2006.
  Agriculture Industrie Construction Commerce Services aux
entreprises
Services aux
particuliers
Canton de Ris-Orangis 0,3 % 11,3 % 5,8 % 13,1 % 15,9 % 8,4 %
Département de l’Essonne 0,8 % 11,5 % 6,1 % 15,4 % 18,8 % 6,4 %
Moyenne nationale 3,5 % 15,2 % 6,4 % 13,3 % 13,3 % 7,6 %
Sources : Insee[15],[16],[17]

Pour approfondirModifier

Notes et référencesModifier

  1. Décret no 75-1116 du 25 novembre 1975 portant création de cantons et modification de circonscriptions cantonales dans le département de l'Essonne .
  2. a b et c Décret no 2014-230 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Essonne.
  3. Fiche multicommunale d’occupation des sols en 2008 sur le site de l’Iaurif. Consulté le 17/11/2010.
  4. Évolution démographique cantonale sur le site de l’Insee. Consulté le 21/05/2009.
  5. Données démographiques cantonales 2006 sur le site de l’Insee. Consulté le 21/05/2009.
  6. Population légale 2010 sur le site de l’Insee. Consulté le 31/12/2012.
  7. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee
  8. Pyramide des âges cantonale 2009 sur le site de l’Insee. Consulté le 08/07/2012.
  9. Pyramide des âges de l’Essonne en 2009 sur le site de l’Insee. Consulté le 07/07/2012.
  10. JO du 22/07/1967 sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 01/01/2009.
  11. Texte du décret du 7 décembre 1975 portant modification des limites cantonales sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 21/05/2009.
  12. Résultats de l’élection cantonale 2001 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 21/05/2009.
  13. Résultats de l’élection cantonale 2008 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 21/05/2009.
  14. Résultats de l’élection cantonale partielle 2012 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 28/11/2012.
  15. Rapport statistique cantonal sur le site de l’Insee. Consulté le 28/04/2010.
  16. Rapport statistique départemental sur le site de l’Insee. Consulté le 16/08/2009.
  17. Rapport statistique national sur le site de l’Insee. Consulté le 05/07/2009.