Ouvrir le menu principal

Canton de Gennevilliers-Nord

canton français

Ancien
canton de Gennevilliers-Nord
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Hauts-de-Seine
Arrondissement(s) Arrondissement de Nanterre
Chef-lieu Gennevilliers
Code canton 92 20
Histoire de la division
Création 24 décembre 1984
Disparition 22 mars 2015
Démographie
Population 19 689 hab. (2010)
Subdivisions
Communes 1

Le canton de Gennevilliers-Nord est une ancienne division administrative française située dans le département des Hauts-de-Seine et la région Île-de-France.

Il a fusionné lors du redécoupage cantonal de 2014 en France avec d'autres pour former le canton de Gennevilliers.

Sommaire

GéographieModifier

HistoireModifier

Le canton de Gennevilliers-Nord a été créé par le décret du 24 décembre 1984, qui divise en deux l'ancien canton de Gennevilliers en créant également le canton de Gennevilliers-Sud[1].

Un nouveau découpage territorial des Hauts-de-Seine entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 26 février 2014[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans les Hauts-de-Seine, le nombre de cantons passe ainsi de 45 à 23.

Dans ce cadre, les deux cantons de Gennevilliers Nord et Sud, ainsi que le canton de Villeneuve-la-Garenne sont supprimés pour recréer le canton de Gennevilliers[2]

AdministrationModifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1985 1988
(démission)
Jacques Brunhes[4] PCF Enseignant
Maire de Gennevilliers (1987 → 2001)
Député des Hauts-de-Seine (1978 → 1986 et 1988[5] → 2002)
Conseiller régional de l’Ile-de-France (1978 → 1985)
1988 2015 Jacques Bourgoin PCF Enseignant de mathématiques
Maire de Gennevilliers (2001 → 2014)

CompositionModifier

Le canton de Gennevilliers-Nord recouvre le nord de la commune de Gennevilliers, délimité, aux termes du décret de 1984 et selon la toponymie de l'époque, par « une ligne déterminée par l'axe des voies ci-après : rue Louis-Calmel, boulevard Camélinat, avenue du Pont-d'Epinay ».

Le surplus de la commune constituait le canton de Gennevilliers-Sud.

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Gennevilliers, commune entière 41 822 92 230 92 036

DémographieModifier

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2009
----23 45921 85320 719[6]-
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)

Notes et référencesModifier

  1. « Décret n°84-1240 du 24 décembre 1984 portant modification et création de cantons dans le département du Val-de-Marne », Journal officiel de la République française,‎ , p. 4153-4154 (lire en ligne [PDF]).
  2. a et b Décret no 2014-256 du 26 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département des Hauts-de-Seine.
  3. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L. 191-1 du code électoral.
  4. Anicet Le Pors, « Jacques Brunhes, Chevalier de la Légion d’Honneur, Gennevilliers 30 septembre 2008 », sur http://anicetlepors.blog.lemonde.fr, (consulté le 12 juin 2015).
  5. « Les nouveaux élus du second tour des élections législatives du 12 juin 1988 », Le Monde,‎ (lire en ligne) :

    « M. Jacques Brunhes est né le 7 octobre 1934 à Paris-4e. Licencié ès Lettres, il est professeur avant d'être un permanent du Parti communiste. De 1978 à 1986, il fut député de la 1re circonscription des Hauts-de-Seine. Non élu en 1986, il fut élu à la mairie de Gennevilliers en mars 1987, où il succède à M. Lucien Lanternier. C'est aussi en succédant à un de ses amis qu'il est conseiller général depuis mars 1985. »

    .
  6. « Populations légales des Hauts-de-Seine en vigueur au 1er janvier 2011 », sur le site de l'Insee, (consulté le 8 janvier 2011)

Pour approfondirModifier