Ouvrir le menu principal

Canton de Fontaine-Seyssinet

canton français

Canton de Fontaine-Seyssinet
Canton de Fontaine-Seyssinet
Situation du canton de Fontaine-Seyssinet dans le département de Isère.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement(s) Grenoble
Bureau centralisateur Fontaine
Conseillers
départementaux
Khadra Gaillard
Guillaume Lissy
2015-2021
Code canton 38 06
Histoire de la division
Création 24 janvier 1985[1]
Modification 1 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 38 048 hab. (2016)
Densité 890 hab./km2
Géographie
Superficie 42,77 km2
Subdivisions
Communes 3 + fraction Fontaine

Le canton de Fontaine-Seyssinet est un canton français situé dans le département de l'Isère et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Sommaire

GéographieModifier

Ce canton est organisé autour de Fontaine dans l'arrondissement de Grenoble. Son altitude varie de 202 m (Fontaine) à 1 897 m (Seyssins) pour une altitude moyenne de 260 m.

HistoireModifier

Le canton de Fontaine-Seyssinet a été créé par le décret du 24 janvier 1985 à la suite du démantèlement des anciens cantons de Villard-de-Lans et de Sassenage[1].

Un nouveau découpage territorial de l'Isère entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015. Il est défini par le décret du 18 février 2014[2], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[3]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[4]. Dans l'Isère, le nombre de cantons passe ainsi de 58 à 29. Le canton d'Échirolles est agrandi par ce décret.

Il est formé de communes des anciens cantons de Fontaine-Seyssinet (2 communes + 1 fraction) et de Vif (1 commune). Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Grenoble. Le bureau centralisateur est situé à Fontaine.

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1985 1988 Edmond Aguiard DVD Maire de Seyssinet-Pariset (1970-1995)
1988 2001 Didier Migaud PS Député (1988-2010)
Maire de Seyssins (1995-2010)
Président de la CA Grenoble-Alpes Métropole (1995-2010)
2001 2015 Catherine Brette Verts- Enseignante
Adjointe au maire de Seyssins

Représentation à partir de 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Khadra Gaillard   PCF Conseillère municipale de Fontaine
2015 en cours Guillaume Lissy   PS Conseiller municipal et Métropolitain de Seyssinet-Pariset (Isère)

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Khadra Gaillard et Guillaume Lissy (Union de la Gauche, 36,5 %) et François Gilabert et Marie-Noëlle Strecker (Union de la Droite, 26,29 %). Le taux de participation est de 50,75 % (13 332 votants sur 26 271 inscrits)[5] contre 49,24 % au niveau départemental[6] et 50,17 % au niveau national[7]. Au second tour, Khadra Gaillard et Guillaume Lissy (Union de la Gauche) sont élus avec 53,46 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 49,83 % (6 490 voix pour 13 095 votants et 26 277 inscrits)[8].

CompositionModifier

De 1985 à 2015Modifier

Le canton de Fontaine-Seyssinet regroupait[1] :

  • deux communes entières : Seyssinet-Pariset et Seyssins,
  • la portion de territoire de la commune de Fontaine située au Sud d'une ligne définie par l'axe des voies ci-après : boulevard Paul-Langevin (à partir de la limite de la commune de Sassenage jusqu'à la rue Jean-Prévost), rue Jean-Prévost, rue Garibaldi, rue Henri-Roudet, avenue du Vercors (jusqu'à la rue Yves-Farges), rue Yves-Farges (jusqu'à la rue Charles-Michels), rue Charles-Michels, rue du Doyen-Gosse, avenue du Vercors jusqu'à la limite territoriale de la commune de Grenoble.

Depuis 2015Modifier

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Fontaine
(bureau centralisateur)
38169 Grenoble-Alpes Métropole Fraction : 10 546(2014)
Commune : 22 366 (2014)
Claix 38111 Grenoble-Alpes Métropole 7 923 (2014)
Seyssinet-Pariset 38485 Grenoble-Alpes Métropole 12 133 (2014)
Seyssins 38486 Grenoble-Alpes Métropole 7 074 (2014)

Le nouveau canton de Fontaine-Seyssinet est composé de[2] :

  1. trois communes entières,
  2. la partie de la commune de Fontaine située au sud d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Seyssinet-Pariset, rue du Commandant-Lenoir, rue de l'Abbé-Vincent, place Henri-Chapays, boulevard Paul-Langevin, rue Jean-Prévost, rue Garibaldi, rue Henri-Roudet, rue des Alpes, rue Charles-Michels, rue du Docteur-Valois, avenue du Vercors, boulevard Joliot-Curie, rue Henri-Wallon, rue Paul-Vaillant-Couturier, piste cyclable, cours du Drac, jusqu'à limite territoriale de la commune de Grenoble.

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
5 54612 44216 06817 91429 22029 54129 65028 56328 372
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[9] puis population municipale à partir de 2006[10])
Histogramme de l'évolution démographique
 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 37 676 habitants[11].

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier