Canton de Felletin

canton français

Canton de Felletin
Canton de Felletin
Situation du canton de Felletin dans le département de la Creuse.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Creuse
Arrondissement(s) Aubusson
Bureau centralisateur Felletin
Conseillers
départementaux

Mandat
Jean-Luc Leger
Renée Nicoux
2021-2028
Code canton 23 09
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modifications 1 : 29 vendémiaire an X[3],[4]
(21 octobre 1801)
2 : 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 6 428 hab. (2019)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 53′ 01″ nord, 2° 10′ 23″ est
Superficie 577,45 km2
Subdivisions
Communes 19

Le canton de Felletin est une circonscription électorale française située dans le département de la Creuse et la région Nouvelle-Aquitaine. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 9 à 19.

HistoireModifier

Le canton de Felletin a été créé en 1801[3].

Un nouveau découpage territorial de la Creuse entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 17 février 2014[2], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[5]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6]. Dans la Creuse, le nombre de cantons passe ainsi de 27 à 15. Le nombre de communes du canton de Felletin passe de 9 à 19.

Le nouveau canton de Felletin est formé de communes des anciens cantons de Felletin (9 communes), de Gentioux-Pigerolles (7 communes) et de Royère-de-Vassivière (3 communes) Le canton est entièrement inclus dans l'arrondissement d'Aubusson. Le bureau centralisateur est situé à Felletin.

GéographieModifier

Ce canton est organisé autour de Felletin dans l'arrondissement d'Aubusson. Son altitude varie de 437 m (Moutier-Rozeille) à 861 m (Poussanges) pour une altitude moyenne de 596 m.

ReprésentationModifier

Conseillers généraux de 1833 à 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 Léonard Marie Roy de Pierrefitte   Maire de Felletin (1831-1848)
1848 1852 Gilbert Annet François Queyrat
(1798-1869)
  Notaire, avocat, avoué, maire de Felletin, conseiller d'arrondissement
1852 1871 Francisque Rudel du Miral[7] Majorité
dynastique
Avocat puis magistrat
Propriétaire-agricole à Villeneuve (Creuse)
Député du Puy-de-Dôme (1852-1870)
1871 1874
(décès)[8]
Pierre Ducher[9]   Conseiller honoraire à la Cour de Limoges
Président du Conseil Général
1874[10] 1879
(décès)[11]
Louis Bandy de Nalèche Centre gauche Avocat et écrivain
Député (1876-1879)
1879[12] 1883 Hippolyte Lassaigne   Avocat - Maire de Felletin (1878-1888)
1883 1928
(décès)
Pierre Mazière Rad. Propriétaire agricole
Maire de Moutier-Rozeille
Député (1902-1903) - Sénateur (1903-1921)
1928 1933
(décès)[13]
Édouard Cotton Rad. Peintre - Conseiller d'arrondissement, Moutier-Rozeille
1933[13] 1940 François Monthioux[14] Rad. Médecin
Maire de Felletin (1925-1956)
Nommé membre de la Commission administrative départementale en 1941[15]
Nommé conseiller départemental en 1942[16]
1945 1958 François Monthioux Rad. puis SE Médecin
Maire de Felletin
1958 1982 Jean Mazet Rad. puis DVD Entrepreneur de travaux publics
Maire de Felletin (1956-1995)
1982 1982
(décès)
Roger Chausselat
(1909-1982)
RPR Docteur en médecine à Felletin
1982 1994 Pierre Gaudon PS Professeur, adjoint au maire de Felletin
Élu le 21 septembre 1982
1994 2015 Yves Chamfreau RPR puis UMP Professeur agrégé
Maire de Vallière (2001-2008)
Les données manquantes sont à compléter.

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)Modifier

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 Gilbert Annet François Queyrat   Avoué à Felletin
         
1877   Noël Desfemmes
(1836-1914)
Républicain Vétérinaire à Felletin
         
1928   M. Colbéry Radical  
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés
Les données manquantes sont à compléter.

Conseillers départementaux à partir de 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 2021 Agnès Guillemot   PS Principale de collège, Saint-Frion
2015 2021 Jean-Luc Léger   PS Maire de Saint-Marc-à-Loubaud (2014-2020)
Président de la Communauté de Communes
Ancien conseiller général du canton de Gentioux-Pigerolles
2021 2028[Note 1] 2021 en cours Jean-Luc Léger   PS Conseiller sortant
2021 en cours Renée Nicoux   PS Enseignante, maire de Felletin (2008-2014 et depuis 2020), ancienne sénatrice (2009-2014)

Résultats détaillésModifier

Élections de mars 2015Modifier

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballottage : Agnès Guillemot et Jean-Luc Leger (Union de la Gauche, 36,39 %) et Valérie Bertin et Claude Bialoux (Union de la Droite, 34,14 %). Le taux de participation est de 62,76 % (3 273 votants sur 5 215 inscrits)[18] contre 58,65 % au niveau départemental[19]et 50,17 % au niveau national[20].

Au second tour, Agnès Guillemot et Jean-Luc Leger (Union de la Gauche) sont élus avec 53,67 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 65,41 % (1 682 voix pour 3 411 votants et 5 215 inscrits)[21].

Élections de juin 2021Modifier

Le premier tour des élections départementales de 2021 est marqué par un très faible taux de participation (33,26 % au niveau national)[22]. Dans le canton de Felletin, ce taux de participation est de 43,21 % (2 206 votants sur 5 105 inscrits)[23] contre 39,51 % au niveau départemental[24]. À l'issue de ce premier tour, deux binômes sont en ballottage : Jean-Luc Leger et Renée Nicoux (Union à gauche, 40,93 %) et Pascal Lerousseau et Corinne Terrade (DVD, 39,84 %)[23].

Le second tour des élections est marqué une nouvelle fois par une abstention massive équivalente au premier tour. Les taux de participation sont de 34,3 % au niveau national[25], 40,97 % dans le département[24] et 49,22 % dans le canton de Felletin[23]. Jean-Luc Leger et Renée Nicoux (Union à gauche) sont élus avec 52,41 % des suffrages exprimés (1 209 voix pour 2 513 votants et 5 106 inscrits)[23],[26],[27].

CompositionModifier

Composition avant 2015Modifier

Le canton de Felletin regroupait neuf communes.

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2014
Nom Code
Insee
Code
postal
Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Felletin
(chef-lieu)
23079 23500 13,74 1 760 (2012) 128


Croze 23071 23500 22,16 205 (2012) 9,3
Moutier-Rozeille 23140 23200 19,66 436 (2012) 22
Poussanges 23158 23500 23,35 141 (2012) 6
Sainte-Feyre-la-Montagne 23194 23500 6,84 132 (2012) 19
Saint-Frion 23196 23500 18,76 242 (2012) 13
Saint-Quentin-la-Chabanne 23238 23500 29,59 354 (2012) 12
Saint-Yrieix-la-Montagne 23249 23460 24,04 212 (2012) 8,8
Vallière 23257 23120 48,42 767 (2012) 16

Composition à partir de 2015Modifier

Le nouveau canton de Felletin comprend dix-neuf communes entières[2].

Liste des 19 communes du canton de Felletin au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Felletin
(bureau centralisateur)
23079 CC Creuse Grand Sud 13,74 1 550 (2019) 113   
Croze 23071 CC Creuse Grand Sud 22,16 191 (2019) 8,6   
Faux-la-Montagne 23077 CC Creuse Grand Sud 47,89 439 (2019) 9,2   
Féniers 23080 CC Haute-Corrèze Communauté 14,33 94 (2019) 6,6   
Gentioux-Pigerolles 23090 CC Creuse Grand Sud 79,29 378 (2019) 4,8   
Gioux 23091 CC Creuse Grand Sud 37,42 161 (2019) 4,3   
Le Monteil-au-Vicomte 23134 CC Creuse Sud Ouest 14,40 200 (2019) 14   
Moutier-Rozeille 23140 CC Creuse Grand Sud 19,66 419 (2019) 21   
La Nouaille 23144 CC Creuse Grand Sud 48,12 240 (2019) 5,0   
Poussanges 23158 CC Haute-Corrèze Communauté 23,35 158 (2019) 6,8   
Royère-de-Vassivière 23165 CC Creuse Sud Ouest 74,14 577 (2019) 7,8   
Saint-Frion 23196 CC Creuse Grand Sud 18,76 255 (2019) 14   
Saint-Marc-à-Loubaud 23212 CC Creuse Grand Sud 18,42 129 (2019) 7,0   
Saint-Martin-Château 23216 CC Creuse Sud Ouest 31,25 146 (2019) 4,7   
Saint-Quentin-la-Chabanne 23238 CC Creuse Grand Sud 29,59 385 (2019) 13   
Saint-Yrieix-la-Montagne 23249 CC Creuse Grand Sud 24,04 221 (2019) 9,2   
Sainte-Feyre-la-Montagne 23194 CC Creuse Grand Sud 6,84 123 (2019) 18   
Vallière 23257 CC Creuse Grand Sud 48,42 715 (2019) 15   
La Villedieu 23264 CC Creuse Grand Sud 5,63 47 (2019) 8,3   
Canton de Felletin 2309 577,45 6 428 (2019) 11  

DémographieModifier

Démographie avant 2015Modifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
5 6695 3765 2285 0134 6934 3864 3154 2724 249
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[28] puis population municipale à partir de 2006[29])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015Modifier

En 2019, le canton comptait 6 428 habitants[Note 2], en diminution de 3,56 % par rapport à 2013 (Creuse : −3,52 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2018 2019
6 6656 4636 428
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[30].)

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 978-2-600-00065-9 et 2-600-00065-8, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy et Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4, lire en ligne).

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Pour éviter une trop forte concentration des scrutins, la loi du 22 février 2021 a reporté les élections régionales et départementales de juin 2027 à mars 2028[17].
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

RéférencesModifier

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 266
  2. a b et c Décret no 2014-161 du 17 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Creuse.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Felletin », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le ).
  4. Bernard Gaudillère (1995), p. 795.
  5. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le )
  6. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  7. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH258/PG/FRDAFAN83_OL2423021V001.htm
  8. « Journal officiel de la République française »  , sur Gallica, (consulté le ).
  9. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH054/PG/FRDAFAN83_OL0823046v001.htm
  10. « Journal officiel de la République française »  , sur Gallica, (consulté le ).
  11. « Journal officiel de la République française »  , sur Gallica, (consulté le ).
  12. « Journal officiel de la République française »  , sur Gallica, (consulté le ).
  13. a et b « Le Temps »  , sur Gallica, (consulté le ).
  14. http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH325/PG/FRDAFAN84_O19800035v2426582.htm
  15. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets »  , sur Gallica, (consulté le ).
  16. « Journal des débats politiques et littéraires »  , sur Gallica, (consulté le ).
  17. Loi du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.
  18. « Résultats du 1er tour pour le canton de Felletin », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  19. « Résultats du 1er tour pour le département de la Creuse », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  20. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  21. « Résultats du second tour pour le canton de Felletin », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  22. Erwan Alix, « CARTES. Abstention record : où a-t-on le moins voté aux élections régionales et départementales ? », sur www.ouest-france.fr, (consulté le )
  23. a b c et d « Résultats pour le canton de Felletin », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le )
  24. a et b « Résultats pour le département de la Creuse », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  25. « Résultats des élections départementales 2021 : la liste des départements qui ont basculé », sur lemonde.fr, (consulté le )
  26. « Professions de foi des binômes en lice au premier tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Felletin. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  27. « Professions de foi des binômes en lice au second tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Felletin. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le )
  28. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  29. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  30. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.

Voir aussiModifier