Canton de Créon

canton français

Canton de Créon
Canton de Créon
Situation du canton de Créon dans le département de Gironde.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement(s) Bordeaux
Bureau centralisateur Créon
Conseillers
départementaux
Jean-Marie Darmian
Anne-Laure Fabre-Nadler
2015-2021
Code canton 33 11
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modifications 1 : 5 brumaire an X[3],[4]
(27 octobre 1801)
2 : 22 mars 2015[2].
Démographie
Population 48 064 hab. (2017)
Densité 260 hab./km2
Géographie
Altitude Min. 2 m
Max. 112 m
Superficie 184,95 km2
Subdivisions
Communes 23

Le canton de Créon est une division administrative française du département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine, située dans l'arrondissement de Bordeaux. Créée en 1790, son périmètre est modifié à la suite du redécoupage cantonal de 2014. Elle tient lieu de circonscription d'élection des conseillers départementaux et sa modification entre en vigueur lors des élections départementales de 2015.

HistoireModifier

Le canton de Créon a été créé en 1790[1].

De 1833 à 1848, les cantons de Cadillac et de Créon avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département[5].

Un nouveau découpage territorial de la Gironde (département) entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 20 février 2014[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6]. Dans la Gironde, le nombre de cantons passe ainsi de 63 à 33. Le nombre de communes du canton de Créon passe de 28 à 23.

Le nouveau canton de Créon est formé de communes du canton de Créon modifié (22 communes sur 28), amputé des communes de Blésignac, Haux, Saint-Léon, La Sauve, Tabanac et Le Tourne transférées dans le nouveau canton de l'Entre-deux-Mers, et complété par la commune de Tresses en provenance de l'ancien canton de Floirac. Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Bordeaux. Le bureau centralisateur est situé à Créon[7]..

GéographieModifier

Ce canton situé au cœur de la région naturelle de l'Entre-deux-Mers sur la rive droite de la Garonne est organisé autour de Créon. Ses communes sont réparties entre les communautés de communes des Portes de l'Entre-deux-Mers, du Créonnais et des Coteaux du Bordelais. Son altitude varie de 2 m (Baurech, Cambes, Camblanes-et-Meynac, Latresne et Quinsac) à 112 m (Sadirac).

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1839 M. Ferrand   Juge de paix du Canton de Targon
1839 1848 Jean-Baptiste Basilide Billaudel Gauche
dynastique
Ingénieur en chef des Ponts et Chaussées
Député (1837-1846, 1848-1849)
Propriétaire à Cenon
1848 1867 Anne Furcy Charles
Legrix de La Salle[8]
  Juge de paix à Bordeaux, maire de Camarsac
1867 1870 Alfred de Lastic[9]   Capitaine de frégate
Maire de Tabanac (1861-1870, 1887-1888)
1871 1880 Guzman Gras-Cadet Droite
Bonapartiste
Président du comice agricole de Créon (jusqu'en 1876)
1880 1886 Albert Decrais Républicain avocat à la cour d'appel de Paris, puis préfet et ambassadeur
Député (1897-1903) - Sénateur (1903-1915)
Ministre des Colonies (1899-1902)
1886 1887 Jean Joseph
de la Chassaigne
Droite Maire de Baurech
1887[10] 1907
(démission)
Gabriel Durat Républicain Propriétaire, maire de Quinsac
1907 1912
(décès)[11]
Gabriel Lafforgue Républicain Médecin à La Tresne
1912[12] 1928 Jacques Casanouve-Soulé RG Médecin - Propriétaire à La Tresne
1928 1934 Henri Labroue Rad.ind. Professeur de lettres
Député (1914-1919 et 1928-1932)
1934 1940 Marius Fauché RG Maire de Créon (1925-1942)
1943 1945 Frédéric Uteau ? Président de la société de mécanographie du Sud-Ouest
professeur de sténographie et dactylographie, conseiller de l'enseignement technique
Maire de Bonnetan
Nommé conseiller départemental en 1943[13]
1945 1964 Marc Mouline SFIO puis CNI Propriétaire-exploitant, maire de Baurech
1964 1980
(démission)
Michel Bastiat RI puis DVG Maire de Créon de 1959 à 1977
1980 2008 Guy Trupin PS Maire de Camblanes-et-Meynac, député suppléant de Pierre Lagorce (1988-1993)
2008 2015 Jean-Marie Darmian PS
(jusqu'en 2015)[14]
Enseignant
Maire de Créon (1995-2014)

Représentation depuis 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Jean-Marie Darmian   DVG Maire de Créon (1995-2014)
Vice-président du conseil départemental
2015 en cours Anne-Laure Fabre-Nadler   EELV Ancienne collaboratrice parlementaire de Noël Mamère
Conseillère municipale de Carignan-de-Bordeaux jusqu'en 2020
Vice-présidente du conseil départemental

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Jean-Marie Darmian et Anne-Laure Fabre-Nadler (Union de la gauche, 39,70 %) et Thomas Bex et Sylvie-Marie Dupuy (Union de la droite, 26,50 %). Le taux de participation est de 52,73 % (17 952 votants sur 34 043 inscrits)[15] contre 50,55 % au niveau départemental[16] et 50,17 % au niveau national[17]. Au second tour, Jean-Marie Darmian et Anne-Laure Fabre-Nadler (Union de la gauche) sont élus avec 55,75 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 50,23 % (8 669 voix pour 17 096 votants et 34 036 inscrits)[18].

CompositionModifier

Composition avant 2015Modifier

 
Situation du canton de Cenon dans l'arrondissement de Bordeaux en 2014.

Le canton de Créon regroupait vingt-huit communes.

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2014
Nom Code
Insee
Code
postal
Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Créon
(chef-lieu)
33140 33670 8,02 4 333 (2012) 540


Baurech 33033 33880 7,68 778 (2012) 101
Blésignac 33059 33670 2,50 317 (2012) 127
Bonnetan 33061 33370 4,29 844 (2012) 197
Camarsac 33083 33750 5,35 960 (2012) 179
Cambes 33084 33880 5,34 1 345 (2012) 252
Camblanes-et-Meynac 33085 33360 8,68 2 735 (2012) 315
Carignan-de-Bordeaux 33099 33360 8,78 3 743 (2012) 426
Cénac 33118 33360 7,50 1 833 (2012) 244
Croignon 33141 33750 4,62 514 (2012) 111
Cursan 33145 33670 6,07 560 (2012) 92
Fargues-Saint-Hilaire 33165 33370 7,02 2 715 (2012) 387
Haux 33201 33550 10,21 781 (2012) 76
Latresne 33234 33360 10,39 3 324 (2012) 320
Lignan-de-Bordeaux 33245 33360 8,94 746 (2012) 83
Loupes 33252 33370 4,87 687 (2012) 141
Madirac 33263 33670 1,86 197 (2012) 106
Pompignac 33330 33370 11,62 2 767 (2012) 238
Le Pout 33335 33670 3,93 546 (2012) 139
Quinsac 33349 33360 8,14 2 115 (2012) 260
Sadirac 33363 33670 19,11 3 653 (2012) 191
Saint-Caprais-de-Bordeaux 33381 33880 10,26 2 738 (2012) 267
Saint-Genès-de-Lombaud 33408 33670 6,14 330 (2012) 54
Saint-Léon 33431 33670 4,49 345 (2012) 77
Sallebœuf 33496 33370 14,80 2 232 (2012) 151
La Sauve 33505 33670 18,64 1 423 (2012) 76
Tabanac 33518 33550 8,00 1 064 (2012) 133
Le Tourne 33534 33550 2,53 763 (2012) 302
Tabanac 33518 33550 8,00 1 064 (2012) 133
Le Tourne 33534 33550 2,53 763 (2012) 302

Composition depuis 2015Modifier

Le nouveau canton de Créon comprend vingt-trois communes entières[2].

Liste des 23 communes du canton de Créon au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Créon
(bureau centralisateur)
33140 CC du Créonnais 8,02 4 697 (2017) 586   
Baurech 33033 CC des portes de l'Entre-deux-Mers 7,68 871 (2017) 113   
Bonnetan 33061 CC des Coteaux Bordelais 4,29 947 (2017) 221   
Camarsac 33083 CC des Coteaux Bordelais 5,35 1 004 (2017) 188   
Cambes 33084 CC des portes de l'Entre-deux-Mers 5,34 1 625 (2017) 304   
Camblanes-et-Meynac 33085 CC des portes de l'Entre-deux-Mers 8,68 2 885 (2017) 332   
Carignan-de-Bordeaux 33099 CC des Coteaux Bordelais 8,78 3 859 (2017) 440   
Cénac 33118 CC des portes de l'Entre-deux-Mers 7,50 1 907 (2017) 254   
Croignon 33141 CC des Coteaux Bordelais 4,62 642 (2017) 139   
Cursan 33145 CC du Créonnais 6,07 650 (2017) 107   
Fargues-Saint-Hilaire 33165 CC des Coteaux Bordelais 7,02 2 889 (2017) 412   
Latresne 33234 CC des portes de l'Entre-deux-Mers 10,39 3 497 (2017) 337   
Le Pout 33335 CC du Créonnais 3,93 603 (2017) 153   
Lignan-de-Bordeaux 33245 CC des portes de l'Entre-deux-Mers 8,94 822 (2017) 92   
Loupes 33252 CC du Créonnais 4,87 795 (2017) 163   
Madirac 33263 CC du Créonnais 1,86 245 (2017) 132   
Pompignac 33330 CC des Coteaux Bordelais 11,62 2 980 (2017) 256   
Quinsac 33349 CC des portes de l'Entre-deux-Mers 8,14 2 189 (2017) 269   
Sadirac 33363 CC du Créonnais 19,11 4 244 (2017) 222   
Saint-Caprais-de-Bordeaux 33381 CC des portes de l'Entre-deux-Mers 10,26 3 222 (2017) 314   
Saint-Genès-de-Lombaud 33408 CC du Créonnais 6,14 391 (2017) 64   
Sallebœuf 33496 CC des Coteaux Bordelais 14,80 2 490 (2017) 168   
Tresses 33535 CC des Coteaux Bordelais 11,54 4 610 (2017) 399   
Canton de Créon 3311 184,95 48 064 (2017) 260  

DémographieModifier

Démographie avant 2015Modifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
17 02019 69523 75530 60734 82037 19840 75143 93144 388
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[19] puis population municipale à partir de 2006[20])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015Modifier

En 2017, le canton comptait 48 064 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016 2017
46 43947 29048 064
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[21].)

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 978-2-600-00065-9 et 2-600-00065-8, lire en ligne)

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. a et b Louis Marie Prudhomme (1798), p. 282
  2. a b et c Décret no 2014-192 du 20 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Gironde.
  3. Notice communale de Créon sur le site de l'EHESS.
  4. Bernard Gaudillère (1995), p. 798.
  5. « Collection complète des lois, décrets, ordonnances, réglements, et avis du Conseil d'Etat / J. B. Duvergier », sur Gallica, (consulté le 13 septembre 2020).
  6. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  7. Carte des cantons et communes de la Gironde avant et après le redécoupage de 2014 sur le site du Conseil général de la Gironde
  8. http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_1=Cnoms&VALUE_1=Legrix%20de%20La%20Salle&FIELD_2=PRENOMS&VALUE_2=&FIELD_3=DATE-NSS&VALUE_3=&FIELD_4=LIEU-NSS&VALUE_4=&FIELD_5=Nom%20de%20jeune%20fille&VALUE_5=&FIELD_6=SEXE&VALUE_6=%20&FIELD_7=COTE&VALUE_7=&NUMBER=1&GRP=0&REQ=%28%28Legrix%20de%20La%20Salle%29%20%3aNOM%2cNOM2%2cNOM-JF%2cNOM-MARI%2cSURNOM%2cNOTES%20%29&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=9&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=1&MAX3=100&DOM=All
  9. http://ecole.nav.traditions.free.fr/officiers_delastic_alfred.htm
  10. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 13 septembre 2020).
  11. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 13 septembre 2020).
  12. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 13 septembre 2020).
  13. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 13 septembre 2020).
  14. « Déchéance de nationalité : l'élu girondin Jean-Marie Darmian "se met en congé" du PS », sur sudouest.fr, (consulté le 13 septembre 2020).
  15. « Résultats du premier tour pour le canton de Créon », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  16. « Résultats du premier tour pour le département de la Gironde », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  17. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  18. « Résultats du second tour pour le canton de Créon », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)
  19. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  20. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  21. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2015, 2016 et 2017.

Voir aussiModifier