Ouvrir le menu principal

Le Cantatorium était un recueil des chants de la Messe et des pièces réservées au soliste lors de la liturgie de la Parole avec repons simples de l'assemblée : répons-graduel, alleluia ou trait ou canticum : la lecture de l'épître terminée, faite par le sous-diacre le « chantre montait à l'ambon avec le cantatorium, insigne de sa dignité  »[1] et chantait le répons-graduel. La couverture était richement décorée, par exemple avec de l'ivoire. Lorsque l'antiphonaire devint le livre officiel de l'Église romaine [Quand ?], il intégra le cantatorium, qui disparut, inclus dans l'antiphonaire ou supplanté par le missel.

Homonymie : Les Chroniques de l'Abbaye de Saint-Hubert dite Cantatorium

Sommaire

Notes et référencesModifier

  1. Ordo de la Messe romaine I
  2. Selon le site officiel de la bibliothèque de Saint-Gall http://www.e-codices.unifr.ch/fr/list/one/csg/0359
  3. Édition D.André WILMART O.S.B. . Éditions ALSATIA Colmar ( de Charlemagne) 1928

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • Cantatorium et antiphonale missarum, Ecclesia Orans, 1984. cité par : A history of liturgical books from the beginning to the thirteenth century 1998, Éric Palazzo [lire en ligne]
  • Les Livres de chant liturgique, Michel Huglo, 1998.
  • The cantatorium: from Charlemagne to the Fourteenth century, Michel Huglo, 2001.