Cannelier de Ceylan

Cinnamomum verum

Le cannelier ou cannelier de Ceylan (Cinnamomum verum) est une espèce d'arbre de la famille des Lauraceae, originaire du Sri Lanka. C'est avec son écorce intérieure que les paysans produisent la cannelle de Ceylan.

DescriptionModifier

 
Feuilles

Le cannelier de Ceylan est un arbre de 10 à 15 mètres de hauteur.

Ses feuilles persistantes sont d'un vert brillant, de forme oblongue et mesurent de 7 à 18 cm de long.

Ses fleurs ont une couleur verdâtre et une odeur plutôt désagréable.

Le fruit du cannelier est une baie de 1 cm de diamètre en forme de massue et de couleur pourpre.

Les paysans récoltent l'écorce à la saison des pluies.

Cette espèce est originaire du Sri Lanka, mais est également cultivée dans d'autres zones tropicales. Elle peut devenir envahissante dans certaines régions.

SynonymesModifier

  • Laurus cinnamomum L.
  • Cinnamomum zeylanicum Blume

La cannelle de CeylanModifier

Le cannelier de Ceylan est cultivé notamment pour la cannelle de Ceylan. Elle est utilisée comme simple épice et comme huile essentielle. Elle possède de nombreuses vertus thérapeutiques et médicinales.

UtilisationModifier

La cannelle de Ceylan provient de l’écorce du cannelier. Une fois séchée, elle va donner des bâtons de cannelle utilisés directement comme épices ou broyés pour être transformés en poudre.

Elle peut être utilisée comme poudre, bâton dans les plats, huiles dans des crèmes, ou même ajoutée sur le dentifrice[1].

Principes actifsModifier

Les principes actifs contenus dans cette plante (et qui lui apportent de nombreuses vertus médicinales) sont la Cinna aldéhyde, la can aldéhyde, des polyphénols notamment en tanin.

La Cinna aldéhyde est ce qui constitue 60% à 80% de l’huile essentielle de la cannelle de Ceylan et qui est utilisée pour traiter les maux intestinaux et d’estomac[1].

La cannaldéhyde est ce qui donne un goût sucré à la cannelle de Ceylan lorsqu'on l'intègre dans des plats[1].

Les polyphénols sont des composés anti inflammatoires[1] contenus principalement dans la poudre, ils permettent à l'organisme de lutter contre toutes les inflammations mais aussi les infections.

Et le tanin qui compose la poudre renforce la propriété anti infectieuse et permet de lutter contre la diarrhée[1].

Principales propriétésModifier

La cannelle de Ceylan a des propriétés antiseptiques, antivirales et antibactériennes. Par conséquent, l’une de ses principales fonctions est la fonction anti infectieuse[2].

Cette cannelle a des propriétés médicinales sur l’intestin. Elle a pour effet de stimuler les glandes corticosurrénales, cette épice pouvant donc être utilisée comme anti diarrhéique.

La cannelle de Ceylan peut être utilisée en cas de maladies respiratoires comme la bronchite, l’asthme, le rhume, la grippe [2].

Ses autres fonctions sont antiparasitaires (elle peut donc aider à lutter contre les vers et les parasites liés à des séjours à l’étranger) et anti fatigue (en effet elle possède des vertus qui stimulent l’organisme[2]).

Contre indicationsModifier

Cependant, l'huile essentielle de cannelle de Ceylan possède des contre-indications, notamment pour les enfants de moins de 7 ans et les femmes enceintes[2]. De plus, cette plante est dermocaustique, elle peut donc avoir des effets sur la peau lorsqu’elle est utilisée à trop forte dose et à long terme[2]. Aussi, il ne faut pas ingérer à trop forte dose et sur une longue durée l’huile essentielle qui peut causer des brûlures d’estomac[1].

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f Daniele Poiret, « Cannelle de Ceylan », sur mr-plante.com, Rubrique santé, (consulté le 22 avril 2020)
  2. a b c d et e Danièle Festy, MA BIBLE DES HUILES ESSENTIELLES, Paris, Leduc.s (maison d'édition)Pratique, , 601 p. (ISBN 979-10-285-1582-9), P.87