Ouvrir le menu principal

Camille Little

joueur de basket-ball américain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Little.

Camille Little
Image illustrative de l’article Camille Little
Soue le maillot du Mercury.
Fiche d’identité
Nom complet Marissa Camille Little
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (34 ans)
Winston-Salem (États-Unis)
Taille 1,88 m (6 2)
Poids 82 kg (180 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : Italie Reyer Venise Mestre
Poste Ailière forte
Carrière universitaire ou amateur
?-2003
2003-2007
Carver HS
Tar Heels de la Caroline du Nord
Draft WNBA
Année 2007
Position 17e
Franchise Silver Stars de San Antonio
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2007
2008
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018

2007-2008
2009-2010
2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2015-2016
2018
2018
2018-
Silver Stars de San Antonio
Dream d'Atlanta
Storm de Seattle
Storm de Seattle
Storm de Seattle
Storm de Seattle
Storm de Seattle
Storm de Seattle
Storm de Seattle
Sun du Connecticut
Sun du Connecticut
Mercury de Phoenix
Mercury de Phoenix

Elitzur Ramla
KV Imperial AEL
Maccabi Ramat Hen
Ramat HaSharon
Shanghai Octopus
Shanghai Octopus
Kayseri Kaski
Virtus Raguse
Homentmen Antelias
Basket Lattes-Montpellier
Reyer Venise Mestre
03,9
04,8
09,7
10,0
10,1
09,6
11,3
10,9
12,9
08,2
07,8
07,1
03,0[1]

?
?
10,8
?
24,8
?
10,1
15,6[2]
?
14,5[3]

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Camille Little, née le à Winston-Salem (Caroline du Nord) est une joueuse américaine de basket-ball.

Sommaire

BiographieModifier

Elle se fait remarquer au Carver High School et participe WBCA High School All-America Game de 2003 où elle inscrit 10 points[4].

Reconnue pour ses aptitudes défensives comme offensives, Little et Ivory Latta ont conduit les Tar Heels de la Caroline du Nord à deux finales à quatre NCAA en quatre saisons. Meilleure débutante de la saison 2004 de l'ACC, elle est élue dans le meilleur cinq défensif de l'ACC en 2007. En quatre saisons à UNC, elle inscrit 1 773 points pour des moyennes de 12,8 points et 5,9 rebonds, dont 13,7 points et 5,9 rebonds lors de son année senior où elle atteint le Final four.

L'entraîneur et manager général des Silver Stars Dan Hughes la choisit en 17e position en disant surpris qu'elle soit disponible, ses prévisions la plaçant au premier tour.

Pourtant, dès le , elle, Chioma Nnamaka et un premier tour de la draft WNBA 2009 sont envoyés au Dream d'Atlanta en échange d'Ann Wauters, Morenike Atunrase et un second tour de la draft WNBA 2009[5],[6]. Elle n'y joue que quelques semaines (12 rencontres à 4,4 points de moyenne) car elle envoyée dès le au Storm de Seattle contre un second tour de la draft 2009. L'entraîneur du Seattle Brian Agler déclare alors : « Nous avons été intéressés par Camille et nous sommes réjouis de ce joli transfert (...) Elle apporte de la profondeur à notre banc »[6]. Elle contribue activement au deuxième titre NBA du Storm en 2010[7] avec 11,3 points, 6,9 rebonds, 1,4 passes décisives en 29 minutes en play-offs[2].

Le , Little et Shekinna Stricklen sont envoyées au Sun du Connecticut en échange de Renee Montgomery ainsi que les 3e et 15e choix de la draft WNBA 2015[8].

En 2017, elle est transférée au Mercury de Phoenix avec Jillian Alleyne dans un échange entre trois équipes qui envoie Candice Dupree au Fever de l'Indiana avec le premier tour de draft 2017 du Mercury, alors que le Sun du Connecticut reçoit du Fever le 8e choix de la draft 2017 et Lynetta Kizer[9].

ÉtrangerModifier

Elle joue également à l'étranger, à Chypre en 2009-2010 pour K.V. Imperial AEL in 2009-10 avec des statistiques 10,8 points et 9,7 rebonds[2]. En 2011-2012, elle est membre de l'équipe chinoise du Shanghai Octopus qui atteint les demi-finales du championnat avec des statistiques personnelles de 24,8 points (3e de la ligue), 10,1 rebonds, 2,3 passes décisives et 2,1 interceptions[10], puis en 2013-2014 en Turquie pour Kayseri Kaski 10,1 points et 5,9 rebonds en Euroligue, puis en 2015-2016 avec le club italien de Raguse pour 15,6 points, 6,3 rebonds et 2,1 passes en 31 rencontres disputées[2]. Début 2018, en provenance du club libanais de Homentmen Antelias[11], elle rejoint le club français de Montpellier[12] mais n'y fait que quatre rencontres face à Basket Landes (20 points) en LFB, Tarbes en Coupe de France (11 points, 5 rebonds) et deux d'Euroligue contre Schio (16 points, 7 rebonds) puis Cracovie son équipe ayant dû remplacer l'italienne Georgia Sottana par une autre américaine, Sugar Rodgers[13],[14].

PalmarèsModifier

  • Championne WNBA 2010
  • Coupe d'Italie 2016[11]

Distinctions personnellesModifier

  • WNBA All-Rookie Team (2007)
  • Second-team All-ACC (2007)
  • Troisième cinq de l'ACC (2005, 2006)
  • Meilleur cinq défensif de l'ACC (2007)
  • Meilleure freshman de l'ACC (2004)

Statistiques universitairesModifier

Année Équipe GP Points FG% 3P% FT% RPG APG SPG BPG PPG
2003-2004 Tar Heels 31 442 51.2 32.7 74.0 7.9 1.1 1.3 0.4 14.3
2004-2005 Tar Heels 34 401 44.9 43.3 68.2 5.9 1.6 2.1 0.5 11.8
2005-2006 Tar Heels 35 408 45.4 38.0 66.1 5.5 2.1 1.9 0.4 11.7
2006-2007 Tar Heels 38 522 48.3 31.0 69.0 5.9 2.7 2.6 0.3 13.7
Carrière Tar Heels 138 1773 47.5 36.0 69.4 6.3 1.9 2.0 0.4 12.8

Source[15]

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Camille Little », basketball-reference.com (consulté le 29 avril 2019)
  2. a b c et d (en) « Camille little », wnba.com (consulté le 28 janvier 2018)
  3. « Camille Little », basketlfb.com (consulté le 19 mai 2018)
  4. (en) « WBCA High School All-America Game Box Scores » [archive du ], Women's Basketball Coaches Association
  5. (en) « Little traded to Atlanta », wnba.com (consulté le 28 janvier 2018)
  6. a et b (en) « Storm Trades for Atlanta's Camille Little », (consulté le 28 janvier 2018)
  7. (en) Mechelle Voepel, « Second title even sweeter for Storm », ESPN, (consulté le 17 septembre 2010)
  8. (en) « Connecticut Acquires Little, Stricklen », wnba.com (consulté le 28 janvier 2018)
  9. (en) « Mercury Trade Candice Dupree to Indiana in Three-Team Deal », SLAMonline, (consulté le 28 janvier 2018)
  10. (en) « Camille Little returns to Chinese team Shanghai Octopus », asia-basket.com, (consulté le 28 janvier 2018)
  11. a et b (en) « Homentmen Antelias land Camille Little », asia-basket.com, (consulté le 28 janvier 2018)
  12. Vincent Thiollière, « CAMILLE LITTLE DÉBARQUE À LATTES-MONTPELLIER », bebasket.fr, (consulté le 28 janvier 2018)
  13. Jennifer Roustan, « EuroLeague Women – Camille Little jouera son dernier match ce soir avec le BLMA », parlons-basket.com, (consulté le 28 janvier 2018)
  14. « GIORGIA SOTTANA SE CONFIE SUR SON DÉPART », blma.fr, (consulté le 28 janvier 2018)
  15. (en) « Women's Basketball Player stats », NCAA (consulté le 7 octobre 2015)

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :