Tar Heels de la Caroline du Nord

Tar Heels de la Caroline du Nord
Description de l'image North Carolina Tar Heels logo.svg.
Établissement Université de Caroline du Nord à Chapel Hill
Fondation 1888 (en football américain)
Ligue NCAA Division I
Conférence Atlantic Coast Conference (ACC)
Mascotte Rameses
Football américain
Conférence Division Coastal de l'ACC
Stade Kenan Memorial Stadium
Capacité 60 000 spectateurs

Basket-ball
Salle Dean Smith Center
Capacité 21 750 spectateurs

Baseball
Salle Boshamer Stadium
Capacité 4 100 spectateurs

Soccer
Stade Fetzer Field
Capacité 5 025 spectateurs
Description de cette image, également commentée ci-après
Le stade de football américain en 2013.

Les Tar Heels de Caroline du Nord (en anglais : North Carolina Tar Heels) sont un club omnisports universitaire faisant référence aux 27 équipes sportives masculines et féminines de l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill (États-Unis). Le nom Tar Heel est un surnom utilisé pour désigner les personnes de l'État de Caroline du Nord lui-même surnommé le The Tar Heel State (en). Les équipes féminines sont parfois appelées les Lady Tar Heels.

Les infrastructures principales situées sur le campus sont le Kenan Memorial Stadium pour le football américain, le Dean E. Smith Student Activities Center pour le basket-ball, le Boshamer Stadium (en) pour le baseball, le Dorrance Field (en) pour le soccer et la salle multisports William D. Carmichael Jr. Arena (en) pour le volley-ball, la lutte et la gymnastique.

Les équipes des Tar Heels participent aux compétitions universitaires organisées par la National Collegiate Athletic Association et sont membre de l'Atlantic Coast Conference.

La présente page est principalement dédiée au traitement du football américain au sein de l'université.

La mascotte des Tar Heels est Rameses (Ramsès en français) (en), un bélier du Dorset. Il est représenté soit par un mouton vivant dont les cornes sont peintes en bleu ciel (ou bleu de Caroline), soit par un personnage costumé interprété par un étudiant bénévole généralement un étudiant de premier cycle associé à l'équipe de cheerleading.

Sports représentésModifier

Hommes (12) Femmes (15)
Athlétisme Athlétisme
Baseball Aviron
Basketball Basketball
Cross country Cross country
Escrime Escrime
Football américain
Football (soccer) Football (soccer)
Gymnastique
Golf Golf
Hockey sur gazon
Lacrosse Lacrosse
Natation/Plongeon Natation/Plongeon
Tennis Tennis
Lutte Softball
Volleyball
† – Athlétisme en salle et/ou en plein air.

Origine du terme « Tar Heel »Modifier

L'État de Caroline du Nord a été le premier producteur de goudron, de poix et de térébenthine du pays, de la moitié du 18e jusqu'au 19e siècle grâce à ses immenses forêts de pins. Le goudron était utilisé notamment dans les chantiers maritimes pour isoler la coque des bateaux.

Les mots « Tar Heels » (littéralement en français : les talons de goudron) étaient souvent utilisés pour désigner les pauvres ouvriers blancs de la Caroline du Nord qui travaillaient à la production de goudron, de poix ou de térébenthine. Ce surnom sera également utilisé pour désigner les soldats de la Caroline du Nord pendant la guerre de Sécession (ils tenaient tellement bien leurs positions qu'ils devaient « avoir du goudron sur leurs talons »). Après cette guerre, le surnom gagne en popularité et désigne ses citoyens ainsi que l'État de Caroline du Nord[1].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Football américainModifier

Descriptif en fin de saison 2020Modifier

  • Couleurs : (bleu ciel et blanc)
  • Bilan des matchs :
    • Victoires : 722–544–54 (56,7 %)
    • Défaites : 543
    • Nuls : 54
  • Bilan des Bowls :
    • Victoires : 15 (44,1 %)
    • Défaites : 19
    • Nuls : 0
  • Titres :
    • Titres nationaux : 0
    • Titres de conférence : 9 (4 en Southern Conference et 5 en ACC)
    • Titres de la Coastal Division de l'ACC : 1 (2015)
  • Joueurs :

PalmarèsModifier

Titres de conférenceModifier

North Carolina a remporté huit titres de conférence dont un à égalité[2].

Saison Conférence Entraîneur Bilan global (V-D-N) Bilan de conférence (V-D-N)
1922 Southern Conference Bob Fetzer (en) et Bill Fetzer (en) 9–1 5–0
1946 Carl Snavely (en) 8–2–1 4–0–1
1949 7–4 5–0
1963 † Atlantic Coast Conference Jim Hickey (en) 9–2 6–1
1971 Bill Dooley (en) 9–3 6–0
1972 11–1 6–0
1977 8–3–1 5–0–1
1980 Dick Crum (en) 11–1 6–0
Titres de conférence : 8

Titre de divisionModifier

North Carolina a remporté un titre de champion de division[2].

Saison Division Entraîneur Finale de conférence
Adversaire Résultat
2015 ACC Coastal Larry Fedora (en) Tigers de Clemson P, 37–45

BowlsModifier

North Carolina a participé à 34 bowls universitaires et en a remporté 15[3],[4].

Date Bowl Adversaire Résultat
Sugar Bowl 1947 Bulldogs de la Géorgie P, 10–20
Sugar Bowl 1949 Sooners de l'Oklahoma P, 06–14
Cotton Bowl Classic 1950 Owls de Rice P, 13–27
Gator Bowl 1963 Falcons de l'Air Force G, 35–00
Peach Bowl 1970 Sun Devils d'Arizona State P, 26–48
Gator Bowl 1971 Bulldogs de la Géorgie P, 03–07
Sun Bowl 1972 Red Raiders de Texas Tech G, 32–28
Sun Bowl 1974 Bulldogs de Mississippi State P, 24–26
Peach Bowl 1976 Wildcats du Kentucky P, 00–21
Liberty Bowl 1977 Cornhuskers du Nebraska P, 17–21
Gator Bowl 1979 Wolverines du Michigan G, 17–15
Bluebonnet Bowl 1980 Longhorns du Texas G, 16–07
Gator Bowl 1981 Razorbacks de l'Arkansas G, 31–27
Sun Bowl 1982 Longhorns du Texas G, 26–10
Peach Bowl 1983 Seminoles de Florida State P, 03–28
Aloha Bowl 1986 Wildcats de l'Arizona P, 21–30
Peach Bowl 1993 Bulldogs de Mississippi State G, 21–17
Gator Bowl 1993 Crimson Tide de l'Alabama P, 10–24
Sun Bowl 1994 Longhorns du Texas P, 30–35
CarQuest Bowl 1995 Razorbacks de l'Arkansas G, 20–10
Gator Bowl 1997 Mountaineers de la Virginie-Occidentale G, 20–13
Gator Bowl 1998 Hokies de Virginia Tech G, 42–03
Las Vegas Bowl 1998 Aztecs de San Diego State G, 20–13
Peach Bowl 2001 Tigers d'Auburn G, 16–10
Continental Tire Bowl 2004 Eagles de Boston College P, 24–37
Meineke Car Care Bowl 2008 Mountaineers de la Virginie-Occidentale P, 30–31
Meineke Car Care Bowl 2009 Panthers de Pittsburgh P, 17–19
Music City Bowl 2010 Volunteers du Tennessee G, 302ET27
Independence Bowl 2011 Tigers du Missouri P, 24–41
Belk Bowl 2013 Bearcats de Cincinnati G, 39–17
Quick Lane Bowl 2014 Scarlet Knights de Rutgers P, 21–40
Russell Athletic Bowl 2015 Bears de Baylor P, 38–49
Sun Bowl 2016 Cardinal de Stanford P, 23–25
Military Bowl 2019 Owls de Temple G, 55-13

Entraîneurs principauxModifier

Liste des entraîneurs principaux des Tar Heels[5],[6]
Saisons Nom Nb. d'année(s) Bilan %
1889 Hector Cowan 1 2–2–0 50,0
1891 William P. Graves 1 0–2–0 00,0
1894 Vernon Irvine 1 6–3–0 66,7
1895 Thomas Trenchard 1 7–1–1 83,3
1896 Gordon Johnston 1 3–4–1 43,8
1897–1900 William A. Reynolds 4 27–7–4 76,3
1901 Charles O. Jenkins 1 7–2–0 77,8
1902–1903 Herman Olcott 2 11–4–3 69,4
1904 Robert Brown 1 5–2–2 66,7
1905 William Warner 1 4–3–1 56,3
1906 Willis Keinholz 1 1–4–2 28,6
1907 Otis Lamson 1 4–4–1 50,0
1908 Edward Green 1 3–3–3 50,0
1909–1910 Arthur Brides 2 8–8–0 50,0
1911 Branch Bocock 1 6–1–1 81,3
1912 William Martin 1 3–4–1 43,8
1913–1915 Thomas Trenchard 3 19–8–1 69,6
1916–1919 Thomas Campbell 2 9–7–1 55,9
1920 Myron Fuller 1 2–6–0 25,0
1921–1925 Bill Fetzer 5 30–12–4 69,6
Liste des entraîneurs principaux des Tar Heels[5],[6]
Saisons Nom Nb. d'année(s) Bilan %
1926–1933 Chuck Collins 8 38–31–9 54,5
1934–1935 Carl Snavely 2 15–2–1 83,3
1936–1941 Raymond Wolf 6 38–17–3 68,1
1942 Jim Tatum 1 5–2–2 66,7
1943 Tom Young 1 6–3–0 66,7
1944 Gene McEver 1 1–7–1 16,7
1945–1952 Carl Snavely 8 44–33–4 56,8
1953–1955 George Barclay 3 11–18–1 38,3
1956–1958 Jim Tatum 3 12–15–1 42,9 [7]
1959–1966 Jim Hickey 8 36–45–0 44,4
1967–1977 Bill Dooley 11 69–53–2 56,5
1978–1987 Dick Crum 10 72–41–3 63,4
1988–1997 Mack Brown 10 69–46–1 59,9
1998–2000 Carl Torbush 3 17–18–0 48,6
2001–2006 John Bunting 6 27–45–0 37,5
2007–2010 Butch Davis 4 12–23–0 34,3
2011 Everett Withers 1 7–6–0 53,8
2012–2018 Larry Fedora 7 45–43–0 51,1
2019– Mack Brown 1 15–10–0 60,0

  • Pendant la saison 1888 et la période 1891–1893, North Carolina n'a pas eu d'entraîneur principal officiel. Le bilan au cours de ces quatre années est de 8 victoires pour 9 défaites.
  • En 1890, North Carolina n'avait pas d'équipe de football américain.
  • Le , l'université a imposé des sanctions à son programme de football dont la perte de tous ses matchs lors des saisons 2008 et 2009.
    • Le , le Comité des infractions de la NCAA a durci les sanctions précédemment auto-imposées par l'université, y compris, entre autres, l'annulation de ses résultats aux Bowl des saisons 2008 et 2009.

RivalitésModifier

Statistiques des matchs de rivalité (en fin de saison 2019)
Rival Nom de l'événement Nom du trophée Bilan des Tar Heels Premier match Dernier match
Nb. V. D. N. %
Rivalité avec Duke (en) - Victory Bell 107~ 60 41 4 55,7 1888 2020
61 40 56,6
Rivalité avec North Carolina State (en) - - 120 68 36 6 64,5 1894 2020
Rivalité avec Virginia (en) South Oldest Rivalry - 125 64 58 4 50,8 1892 2020
Rivalité avec Wake Forest (en) - - 108 70 36 2 64,5 1888 2020
Rivalité avec South Carolina (en) Battle of the Carolinas - 058 35 19 4 30,3 1903 2019
~ : le match de 1889 n'a pas été joué et est réclamé par les deux équipes - ceux de 2007 et 2008 ont été annulés par la NCAA (voir ci-dessous)

DukeModifier

C'est en basketball que la rivalité avec Duke est la plus importante. La rivalité en football américain a commencé en 1888 lorsque Duke était connu sous le nom de Trinity. C'est Trinity qui remporte le premier match de la série comptant 107 rencontres. Le trophée en forme de cloche dénommé « Victory Bell » est introduit lors du match de 1948 que la Caroline du Nord remporte 20-0. Il est conservé au sein de l'université gagnante jusqu'au prochain match de rivalité où il est remis en jeu. Il est de tradition pour le gagnant de peindre à la bombe le socle du trophée pour qu'il corresponde aux couleurs de l'université - le bleu ciel pour North Carolina et le bleu royal pour Duke. Chaque fois que North Carolina a été en possession de la Victory Bell, les pom-pom girls la déplace dans le stade tout en la faisant tinter pour accueillir sur le terrain la mascotte Rameses. Le trophée est également exposé sur le campus.

La plus longue séquence de victoires consécutives est détenue par les Tar Heels avec 13 victoires s'étalant de 1990 à 2002.

Alors que les deux universités conviennent que North Carolina mène les statistiques de la série, elles ne sont pas d'accord sur le bilan global. North Carolina revendique un bilan de 61–40–4[8] tandis que Duke affirme que North Carolina en est à 60–41–4[9]. Le différend réside autour du match de 1889 où les deux équipes pensaient jouer à domicile. Le match n'ayant pas eu lieu faute d'adversaire, les deux universités revendiquent la victoire par forfait sur le score de 1-0. La plupart des agences neutres de statistiques attribuent la victoire aux Tar Heels[10].

Les deux universités conviennent que North Carolina a annulé ses victoires en 2008 et 2009 à la suite de violations des règlements de la NCAA, certains joueurs ayant été rétribués par des agents. Les deux universités conviennent également que North Carolina mène la série depuis l'introduction de la Victory Bell avec un bilan de 45–25–1[11].

North Carolina StateModifier

 
Le match de 2007 entre les Tar Heels et le Wolfpack.

Le premier match entre les équipes du Wolfpack de NC State et des Tar Heels a lieu en 1894, North Carolina remportant le match 44-0. Depuis la formation de l'ACC en 1953, elles se rencontrent chaque année. Au cours des dernières décennies, la rivalité a été plus équilibrée que celle avec Duke. Les matchs de 1998 et de 1999 se sont déroulés au Bank of America Stadium (victoires des Tar Heels). La plus longue séquence de victoires consécutive est à mettre à l'actif de North Carolina avec 9 victoires de 1943 à 1955.

En fin de saison 2020, North Carolina mène la série avec 68 victoires pour 36 à NC State et 6 nuls. Depuis la formation de l'ACC en 1953, le bilan est de 36 victoires pour North Carolina et 31 pour NC State prouvant que la rivalité est actuellement très disputée[12].

VirginiaModifier

La rivalité débute en 1892, les universités s'y rencontrant à deux reprises (une victoire chacune). Au fil des ans, la rivalité est surnommé la « South's Oldest Rivalry » (plus vieille rivalité du sud). En fin de saison 2020, ces équipes se sont rencontrées à 117 reprises ce qui constitue le record de matchs avec un autre programme pour les deux universités. C'est également la quatrième rivalité universitaire au nombre total de rencontres. North Carolina mène la série avec 65 victoires pour 57 à Virginia et 4 nuls[13].

Wake ForestModifier

Les deux équipes du nord de la Caroline se sont rencontrées à 108 reprises. Le premier match a eu lieu en 1888 à Raleigh avec la victoire de Wake Forest 6-4[14]. Les équipes membres ne font pas partie de la même division au sein de l'ACC et donc le match de rivalité n'avait plus été joué depuis 2007 jusqu'en 2019. Aucun trophée n'est remis au vainqueur des matchs[15]

North Carolina mène la série avec 70 victoires pour 36 à Wake Forest et 2 nuls[14].

South CarolinaModifier

La « Battle of the Carolinas » est une rivalité qui a débuté en 1903. North Carolina mène la série avec 35 victoires pour 19 pour à South Carolina et 4 nuls[16]. Ce n'est plus une rivalité de conférence depuis que les Gamecoks ont quitté en 1971 l'ACC en 1971. Les équipes ne se rencontrent donc plus qu'occasionnellement[17]. Dans les années 2010, le match a toujours été joué un jeudi. USC a gagné 6 des 7 dernières rencontres[16].

Récompenses individuellesModifier

Le lien suivant permet de consulter les meilleures statistiques individuelles de l'histoire des Tar Heels (en).

Numéros retirésModifier

Cinq numéros de maillot ont été retirés par l'université[18].

Nom Poste Saisons
22 Charlie Justice Halfback 1946-1949
46 Bill Sutherland Quarterback 1946 1
50 Art Weiner Wide receiver 1946-1949
59 Andy Bershak Tight end 1935-1937
99 George Barclay Linebacker 1932-1934 2

Notes :

  • 1 Il décède dans un accident de voiture et son numéro est retiré à titre posthume.
  • 2 A également été entraîneur principal des Tar Heels (1953–1955).

Ring d'honneurModifier

Le Ring of Honor des Tar Heels est située sur l'avant du deuxième niveau de tribunes du Kenan Stadium. Les 27 noms d'anciens joueurs y apparaissent en guise d'hommage avec leurs numéros puisque plus aucun numéro n'est retiré depuis la fin des années 1940[18].

Nom
10 Danny Talbott (en)
12 Ethan Horton (en)
20 Amos Lawrence
22 Charlie Justice (en)
23 Don McCauley (en)
25 Irv Holdash (en)
31 Dré Bly
41 Brian Simmons
44 Kelvin Bryant (en)
Nom
44 Mike Voight (en)
46 Bill Sutherland (en)
49 Julius Peppers
50 Art Weiner (en)
59 Andy Bershak
60 Brian Blados (en)
62 Ron Rusnak (en)
64 Jonathan Cooper
67 Harris Barton (en)
Nom
68 Ken Huff
71 Dee Hardison (en)
71 Marcus Jopnes (en)
85 Bob Lacey
87 Greg Ellis (en)
87 Paul Severin (en)
95 William Fuller
98 Lawrence Taylor
99 George Barclay (en)

Tar Heels au College Football Hall of FameModifier

Nom Poste Saisons
Charlie Justice (en) Halfback 1946-1949
Don McCauley (en) RB 1968-70
Art Weiner (en) TE 1946-49
Dre Bly CB 1996-98
Jim Tatum (en) Tackle, entraîneur 1942, 1956–58
Carl Snavely (en) Entraîneur 1934-35, 1945–52
Mack Brown (en) Entraîneur 1988-97, 2019–présent

Tar Heels au Pro Football Hall of FameModifier

Nom[19] Poste Saisons Année d'intronisation
Lawrence Taylor Linebacker 1981-1993 1999
Chris Hanburger (en) Linebacker 1965-1978 2011

TraditionsModifier

Première « passe avant »Modifier

Le match (en) de football américain entre les Bulldogs de la Géorgie et les Tar Heels de Caroline du Nord joué le va entrer dans l'histoire de ce sport parce que c'est à l'occasion de ce match qu'a lieu la première passe en avant (forward pass en anglais), probablement illégale puisque ce genre de passe devient officiellement légale en 1906).

Bob Quincy note dans son livre de 1973, « They Made the Bell Tower Chime » : « John Heisman, un historien réputé, a écrit 30 ans plus tard qu'en effet, les Tar Heels avaient donné naissance à la « passe avant » contre les Bulldogs (UGA), pour débloquer le match et permettre à UNC de gagner le match 6 à 0. Les Tar Heels étaient dans une situation de punting et Georgia réceptionnerait dès lors le ballon. Le punter fait un mouvement sur la droite et donne le ballon au running back Joel Whitaker (en) qui, surpris et en désespoir de cause, effectue une passe avant vers le halfback George Stephens (en) lequel après une course de 70 yards, inscrit un touchdown[20]. » Pop Warner, entraîneur de la Géorgie, s'est plaint à l'arbitre que le jeu était illégal. Cependant, l'arbitre valide l'action parce qu'il n'a pas vu la passe vers l'avant[20]. Ce touchdown avait été inscrit après seulement 4 minutes de temps de jeu[21],[22].

RamesesModifier

 
Rameses the Ram en 2008.
 
Rameses Jr. en 2016.

Rameses (Ramsès en français) est la mascotte des Tar Heels. Il apparaît lors des événements sportifs de l'université et il en existe trois versions :

  • l'un est membre de l'équipe des cheerleading et il s'agit d'un mannequin portant un costume anthropomorphe avec une tête de bélier ;
  • le second est également un mannequin portant un costume anthropomorphe avec une tête de bélier ;
  • le troisième est un bélier de Dorset vivant dénommé Rameses, qui assiste aux matchs de football américain et dont les cornes sont peintes en bleu de Caroline (bleu ciel)[23].

L'origine d'un bélier en tant que mascotte remonte à 1924. Le bélier fait référence au running back vedette de 1922, Jack Merritt, lequel était surnommé « battering ram » pour sa performance sur le terrain, ainsi que pour un rituel d'initiation qu'il créa pour les étudiants de première année. C'est la cheerleader en chef Vic Huggins qui, à l'époque, suggère l'idée d'un bélier comme mascotte au directeur sportif de l'université, Charles T. Woolen. Celui-ci accepte et il donne à Vic 25 dollars pour acheter un bélier. Rameses the First est expédié du Texas et arrive le juste à temps pour participer au défilé de soutien précédant le match face à l'Institut militaire de Virginie[24],[25]. Le score est de 0-0 vers la fin du quatrième quart lorsque le kicker Bunn Hackney est appelé pour tenter un field goal. Avant d'entrer sur le terrain, il frotte la tête du bélier. Quelques secondes plus tard, il réussit le field goal de 30 yards qui permet aux Tar Heels de remporter le match 3-0. Le bélier Rameses est devenu depuis un incontournable lors des matchs de football de North Carolina[26]. Le bélier Rameses actuel est sous la garde de la famille Hogan de Chapel Hill[25].

L'origine de la version costumée de Rameses remonte à la saison 1987. Des auditions ont lieu et un senior, Eric Chilton de Mount Airy en Caroline du Nord devient la première mascotte costumée de l'université. Comme les auditions avaient lieu au milieu de l'année scolaire, il n'a servi que six mois et ne s'est présenté qu'à quelques matchs de basket-ball au début de 1988. Le costume était fabriqué localement et était très différent de celui utilisé aujourd'hui[23].

En , Ramsès XXIII est retrouvé tué dans son pâturage de la ferme de Hogan[27],[28]. Il avait la gorge tranchée, sa jambe avant gauche avait été coupée et il avait été poignardé jusqu'à 10 fois sur sa poitrine et son cou. Les vétérinaires ont déclaré que la coupure à la gorge était très probablement la blessure mortelle[29]. La police a ensuite inculpé un dénommé Scott Wade âgé de 26 ans, ivre au moment des faits[30]. Les enquêteurs pensaient que Wade avait tué le bélier parce qu'il avait faim. Wade a ensuite été accusé de délit pour cruauté envers les animaux[31].

La mascotte Rameses Jr. apparaît en 2015 et est présente lors des matchs de basketball. Il possède un corps moins musclé, des cornes bleu ciel, des yeux bleus et des vêtements de marque Jordan. Il a été conçu et développé pour plaire aux enfants, ceux-ci semblant effrayés par la version utilisée pour le football américain[32].

The Marching Tar HeelsModifier

 
La fanfare lors d'un match joué le .

The Marching Tar Heels (en) est la fanfare de l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill. Connu sous le nom de « La fierté de l'ACC » (Proud of the ACC), les fanfare est une des plus grandes organisations de l'université puisqu'elle regroupe plus de 290 étudiants[33] . Elle est présente à tous les matchs de football américain à domicile mais se déplace également une fois par an à l'extérieur, généralement vers des universités assez proches géographiquement.

La fanfare a été formée en 1903 et sa première représentation a eu lieu à l'occasion d'un match de baseball en 1904[34]. Elle a commencé à voyager pour des événements sportifs à l'extérieur en 1905. Le groupe est présent pour plusieurs sports, y compris le soccer masculin et féminin, le volleyball, la crosse masculine et féminine, le basketball féminin et le hockey sur gazon.

ChantsModifier

Le chant de guerre ^principal des Tar Heels est « I'm a Tar Heel Born ». Ses paroles apparaissent pour la première fois en 1907 dans une revue de l'université mais la date de sa création reste inconnue[35]. La dernière phrase était à l'origine « Rah, rah, rah ! » mais dans les années 1960, les fans la remplace par « Go to hell State ») en référence aux rivaux de toujours le Wolfpack de North Carolina State. Pendant les années 1980, cette dernière est elle même remplacée par les termes « Go to hell, Duke! » en référence à l'Université Duke qui était devenue temporairement la plus importante rivalité des Tar Heels.

Un second chant dénommé « Here comes Carolina » est utilisé principalement lorsque les équipes de North Carolina entrent sur le terrain.

Paroles de « I'm a Tar Heel Born »[36],[37]

Here comes Carolina-lina.
Here comes Carolina-lina.
We hail from NCU.
We've got the spirit in it.
We've got the team to win it.
We wear the colors white and blue,
So it's fight, fight, fight for Carolina
As Davey did in days of old
As we gather round the Well
Cheer that Tar Heel team like hell
For the glory of NCU.

I'm a Tar Heel born.
I'm a Tar Heel bred.
And when I die I'll be a Tar Heel dead.
So it's rah rah Carolina-lina.
Rah rah Carolina-lina.
Rah rah Carolina-lina--go to hell State !

Paroles de « Here comes Carolina »[38]

Here comes Car'lina lina
Here comes Car'lina lina
We hail from NCU

We've got the team to win it,
We've got the spirit in it,
We wear the colors white and blue.

So it's fight, fight, fight for Carolina
As Davie did in days of old,
As we rally round the Well,
Cheer that Tar Heel team like hell,
For the glory of NCU.

Autres sportsModifier

Tous sports confondus, les Tar Heels ont remporté 38 titres nationaux par équipes et 51 titres individuels.

Parmi les anciens étudiants de UNC devenus célèbres, citons les basketteurs Michael Jordan, James Worthy, Rasheed Wallace et Vince Carter ainsi que l'athlète Marion Jones et la footballeuse Mia Hamm.

En basket-ball, sept personnalités issues de l'université sont présentes au Basketball Hall of Fame : les entraîneurs des Tar Heels Ben Carnevale de 1944 à 1946, Frank McGuire de 1952 à 1961, Dean Smith de 1961 à 1997, Roy Williams depuis 2003. Pour les joueurs ayant évolué chez les Tar Heels, Billy Cunningham, est récompensé pour sa carrière d'entraîneur et de joueur, Larry Brown pour sa carrière d'entraîneur, Bob McAdoo, James Worthy et Michael Jordan[39]. Deux joueurs obtiennent le titre de NBA Most Valuable Player, Bob McAdoo et Michael Jordan. Doug Moe et Larry Brown sont les deux entraîneurs issus de l'école à obtenir le titre de NBA Coach of the Year[39]

Notes et référencesModifier

  1. (en-US) Baker, Bruce E., « Why North Carolinians Are Tar Heels: A New Explanation », Southern Cultures, vol. 21, no 4,‎ , p. 81–94 (ISSN 1534-1488, DOI 10.1353/scu.2015.0041, lire en ligne)
  2. a et b (en-US) « 2018 Media Guide », sur goheels.com, UNC Athletics, p. 188.
  3. (en-US) « NCAA Infractions Report », NCAA Report on Infractions (consulté le )
  4. (en-US) « UNC Bowl Game Appearances », Tar Heel Times (consulté le )
  5. a et b (en-US) « North Carolina Coaching Records », College Football Data Warehouse (consulté le )
  6. a et b (en-US) UNC Athletic Communications Office, « Carolina 2011 Tar Heel Football », University Directories (consulté le )
  7. (en-US) « Two 1956 wins vacated for use of ineligible player », Sportsillustrated.cnn.com, (consulté le )
  8. (en-US) [2011 North Carolina Football Media Guide], p. 173-174.
  9. (en-US) 2011 Duke Football Media Guide, p. 92.
  10. (en-US) DeLassus, David, « North Carolina vs Duke (NC) », College Football Data Warehouse (consulté le )
  11. (en-US) « UNC, Duke will battle for the bell for the 67th time », sur The Daily Tar Heel.
  12. (en-US) « North Carolina Game by Game against Opponents », sur cfbdatawarehouse.com.
  13. (en) « Winsipedia - North Carolina Tar Heels vs. Virginia Cavaliers football series history », sur Winsipedia (consulté le )
  14. a et b (en-US) « mcubed.net : NCAAF Football : Series records : North Carolina vs. Wake Forest », sur www.mcubed.net.
  15. "The oldest college football rivalry in North Carolina"
  16. a et b (en) « Winsipedia – North Carolina Tar Heels vs. South Carolina Gamecocks football series history », Winsipedia (consulté le )
  17. (en-US) « Tar Heels, Gamecocks to Meet in Charlotte in 2019 & 2023 », sur fbschedules.,
  18. a et b (en-US) « NC Tar Heels football history - official website » (consulté le )
  19. (en-US) « Colleges », Origin-www.profootballhof.com, (consulté le )
  20. a et b (en-US) « Tar Heels Credited with Throwing First Forward Pass », sur tarheeltimes.com., Tar Heel Times (consulté le )
  21. (en-US) « An Exciting Game », sur Newspapers.com., The Daily Tar Heel, (consulté le ), p. 1
  22. (en-US) « North Carolina Won. », sur Newspapers.com, The Wilmington Morning Star, (consulté le ), p. 1
  23. a et b (en-US) DeRespino, Shannon, « Rameses: A Mascot’s Story », sur History on the Hill, Chapel Hill, NC., University of North Carolina at Chapel Hill, (consulté le )
  24. (en-US) Tar Heel Traditions, « Why a ram for a mascot? », University of North Carolina at Chapel Hill (consulté le )
  25. a et b (en-US) Sykes, Laura, « Rameses to celebrate 76th anniversary at Tar Heel Town Saturday (Oct. 21) », University of North Carolina at Chapel Hill, 7 octobre 2000. (consulté le )
  26. (en-US) « Traditions -- Mascot », sur GoHeels.com, Chapel Hill, NC., University of North Carolina at Chapel Hill (consulté le )
  27. (en-US) « UNC Sheep Mascot Killed On Farm », AP, 26 février 1996. (consulté le )
  28. (en-US) « UNC Mascot "Rameses" Killed », Chapel Hill, NC., WRAL-TV, (consulté le )
  29. (en-US) « Cut Artery Killed Ramses », Wilmington, NC, Star-News, (consulté le ), p. 3B
  30. (en-US) Quine, Katie, « Rameses, a role assumed by 19 rams since 1924, has colorful past », Chapel Hill, NC, The Daily Tar Heel, (consulté le )
  31. (en-US) « UNC Mascot Death May Be Solved », Chapel Hill, NC., WRAL-TV, (consulté le )
  32. (en-US) Freeman, Anna, « Rameses Jr. is young Tar Heels’ newest, wooliest pal », Chapel Hill, NC., The Daily Tar Heel, (consulté le )
  33. (en-US) « Archived copy »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le )
  34. (en-US) « Archived copy »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le )
  35. (en-US) 1907 Yackety Yack, p.294.
  36. (en) « North Carolina Lyrics - North Carolina Fight Song Lyrics », sur Lyrics On Demand (consulté le )
  37. (en-US) « UNC School Songs – UNC Chapel Hill Libraries » (consulté le )
  38. (en-US) « UNC School Songs – UNC Chapel Hill Libraries » (consulté le )
  39. a et b [PDF] (en) « Carolina basketball 2009-10 - Carolina fast facts », sur goheels.com

Liens externesModifier