Cadillac CTS

automobile

Cadillac CTS
Cadillac CTS
Cadillac CTS III

Marque Cadillac
Années de production 2002 - 2019
Classe Routière
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V6 et V8
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 4 portes, 5 places
Break, 5 places
Coupé, 4 places
Chronologie des modèles

La Cadillac CTS (CTS pour Catera Touring Sedan) est une routière de luxe fabriquée par le constructeur automobile américain Cadillac. Lancée en 2002, elle a la mission de remplacer la Catera, une Opel Omega rebadgée qui a fait un flop commercial. En 2007, Cadillac lance une seconde génération qui se distingue par un design davantage percutant et plus sportif afin de mieux concurrencer les modèles premium allemands. Elle est rejointe en 2009 par une version break Wagon seulement commercialisée en Europe, tandis qu'une version coupé est lancée courant 2010. En 2014, la troisième génération avec des prestations plus technologiques est lancée.

Malgré l'adaptation spécifique de ses modèles pour l'Europe, la diffusion de la CTS et plus généralement de Cadillac y reste confidentielle, notamment à cause du faible nombre de points de vente et de l'absence de communication commerciale.

Première génération (2003-2007)Modifier

CTS 1re génération
 

Marque   Cadillac
Années de production 2002 - 2007
Classe Routière
Usine(s) d’assemblage - Shanghai
  Chine
- Lansing, Michigan
  États-Unis
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) Essence :
V6 2,6 L
V6 2,8 L
V6 3,2 L
V6 3,6 L
V8 5,7 L
V8 6,0 L
Puissance maximale 181 à 400 ch
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle à 5-6 vitesses
Automatique à 5 rapports
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 4 portes, 5 places
Dimensions
Longueur 4 829 mm
Largeur 1 793 mm
Hauteur 1 440 mm
Empattement 2 880 mm
Chronologie des modèles

PrésentationModifier

La Cadillac CTS est présentée comme le modèle de remplacement de la Cadillac Catera, en 2002. Elle est conçue pour concurrencer la Lincoln Lincoln LS avant que celle-ci soit remplacée par la plus petite Lincoln Zephyr (elle-même ensuite remplacée par la Lincoln MKZ).

Dessiné par Wayne Cherry, la CTS montre un style très anguleux, taillé a la serpe, que Cadillac appelle Art and Science, et qui est présenté par le concept-car Evoq. Des jantes de 16 pouces sont montées en série, tandis que les versions Premium et Sport reçoivent des jantes plus larges[1].

La CTS utilise une nouvelle plate-forme, dénommée Sigma, entièrement revue par rapport à l'ancien châssis de la Catera. Les suspensions avant et arrière indépendantes utilisent des bras plus longs dont le débattement procure plus de confort sur la route. La direction à crémaillère est rattachée au berceau avant pour plus de précision. Le freinage à quatre disques utilise le système Stabilitrak. Ce système permet au conducteur de ne pas perdre le contrôle de son véhicule. On parle plus souvent, désormais, d'ESP. Cadillac propose deux boîtes de vitesses sur la CTS : une Getrag manuelle à cinq rapports et une automatique Hydramatic[1].

Présentée au début 2002 en tant que modèle 2003, la berline CTS a été construite sur la nouvelle plate-forme Sigma à traction arrière de GM et arborait une suspension entièrement indépendante. Il s'agit de la première Cadillac à être proposée avec une boîte manuelle depuis la Cimarron de 1988. La CTS a été conçue en remplacement de la Catera basée sur une Opel. Wayne Cherry et Kip Wasenko ont conçu l'extérieur de la CTS de première génération et ce véhicule a marqué les débuts de la production du langage de conception "Art et Science" vu pour la première fois sur le concept car Evoq[2]. Les véhicules CTS sont construits à l'usine Lansing Grand River Assembly de GM à Lansing, au Michigan.

Alimenté à l'origine par un V6 LA3 de 3,2 L produisant 223 ch (164 kW), la CTS a reçu en 2004 un V6 DOHC de 3,6 L avec distribution variable en option, produisant 259 ch (190 kW) et 342 N m de couple. Le moteur 3,2 L a cessé d'etre produit en 2005, lorsqu'une nouvelle version 2,8 L du DOHC V6 a fait ses débuts dans une version d'entrée de gamme de la CTS. En Europe, le 2,8 L a remplacé le précédent moteur 2,6 L d'entrée de gamme.

À l'origine, la CTS était proposée avec la boîte automatique 5L40-E à cinq vitesses de GM ou une boîte manuelle Getrag 260 à cinq vitesses. Pour l'année modèle 2005, la Getrag a été remplacée par une Aisin AY-6 à six vitesses.

En 2004, GM a présenté la CTS-V, une version haute performance de la CTS destinée à rivaliser avec les berlines de luxe telles que la BMW M3/M5, l'Audi S4/S6 et les AMG Mercedes-Benz de classe C et E. Les CTS-V de 2004 et 2005 étaient équipées du V8 LS6 de 5,7 L (406 ch à 6 000 tr/min et 536 N m à 4 800 tr/min), une boîte manuelle Tremec T56 à 6 vitesses, des rotors de 14 pouces et en plus des étriers Brembo de 4 pistons avant et arrière, améliorations de la suspension (raideur des ressorts plus élevée, barres anti-roulis plus rigides, deux ensembles d'amortisseurs disponibles) et changements extérieurs subtils. Au fur et à mesure que le LS6 était éliminé, les CTS-V de 2006 et 2007 ont reçu le V8 LS2 de 6,0 L, qui portait les mêmes puissances et couples (avec un couple maximal atteint 400 tr/min plus tôt).

Un prototype de break CTS de première génération a été fabriqué mais il n'a jamais été mis en production.

MotorisationsModifier

Elle est uniquement équipée de moteurs essences :

  • V6 2,6 L, 184 ch (135 kW) (2002 - 2005),
  • V6 2,8 L, 218 ch (160 kW) (2005 - 2007),
  • V6 3,2 L, 221 ch (163 kW) (2002 - 2005),
  • V6 3,6 L, 261 ch (192 kW) (2005 - 2007),
  • V8 5,7 L, 406 ch (298 kW) (2004 - 2005),
  • V8 6,0 L, 406 ch (298 kW) (2005 - 2007),

Elle était équipée de boîtes manuelles à cinq ou six vitesses et d'une boîte auto à cinq rapports.

Deuxième génération (2008-2013)Modifier

CTS 2e génération
 
2008 Cadillac CTS

Marque   Cadillac
Années de production 2007 - 2013
Classe Routière
Usine(s) d’assemblage Lansing, Michigan
  États-Unis
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) Essence :
V6 2,8 L
V6 3,0 L VVT
V6 3,6 L
V6 3,6 L VVT
V8 6,2 L
Puissance maximale 211 à 564 ch
Couple maximal 246 à 761 N m
Transmission Propulsion ou Intégrale
Boîte de vitesses Manuelle à 6 vitesses
Automatique à 6 rapports
Poids et performances
Poids à vide Berline : 1 765 à 1 880 kg
Coupé : 1 773 à 1 874 kg
Vitesse maximale 205 à 308 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 4,2 à 9 s
Consommation mixte Europe : 11,8 à 15,3 L/100 km
Émission de CO2 Europe : 263 à 365 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 4 portes, 5 places
Break, 5 places
Coupé, 4 places
Dimensions
Longueur Berline : 4 870 mm
Break : 4 878 mm
Coupé : 4 789 mm
Largeur Berline : 1 840 mm
Break : 1 842 mm
Coupé : 1 883 mm
Hauteur Berline : 1 500 mm
Break : 1 473 mm
Coupé : 1 422 mm
Empattement 2 880 mm
Volume du coffre Berline : 373 dm3
Break : 720 dm3
Coupé : 298 dm3
Chronologie des modèles

PrésentationModifier

 
2008 CTS
 
Cadillac CTS Coupé au Salon de Francfort 2011

Fin 2007, Cadillac commercialise la seconde génération de CTS. Lancée en berline, elle se déclinera à partir de 2009 en break et en coupé. Le projet d'une version Diesel sera au contraire annulé.

GM a dévoilé la toute nouvelle CTS de 2008 au Salon international de l'automobile d'Amérique du Nord (North American International Auto Show) en . Le modèle de base de 2008–2009 comportait un V6 LY7 de 3,6 L avec 267 ch (196 kW) et 343 N m de couple reporté de la génération précédente. Un deuxième moteur, un nouveau moteur V6 VVT de 3,6 L à injection directe avec 308 ch (227 kW) et 370 N m de couple a également été offert[3]. Pour 2010, le moteur de base est passé à un V6 de 3,0 L à calage variable des soupapes (VVT) avec 274 ch (201 kW) et 304 N m de couple. Une transmission manuelle à 6 vitesses était un équipement standard sur la deuxième génération de CTS et la transmission automatique Hydra-matic 6L50 à 6 vitesses de GM était disponible en option sur toutes les variantes. La traction intégrale à la demande était offerte avec les deux moteurs lorsqu'ils étaient équipés d'une transmission automatique[4]. Les améliorations de la suspension, du freinage et de la direction de la génération précédente de CTS-V ont été conçues dans la nouvelle CTS[réf. nécessaire].

La CTS de deuxième génération était plus large et plus long que l'original, mesurant 4 867 mm de long, 1 842 mm de large et 1 473 mm de hauteur. L'empattement est resté inchangé à 2 880 mm, mais avec une voie avant/arrière plus large de 15701575 mm, offerte par la plus grande STS. Les autres changements comprenaient un extérieur remanié, avec une nouvelle calandre plus grande, des phares et des feux arrière plus minces, des bouches d'aération latérales situées à l'avant des portes avant et de nouvelles roues de 18 pouces à neuf rayons, entourant de plus grands étriers de frein et des rotors haute performance. Les fonctionnalités disponibles sur la CTS de deuxième génération comprennent un système de son surround Bose 5.1, le système ESC Stabilitrak de GM, un système de surveillance de la pression des pneus, un système de navigation avec des données de trafic et de météo en temps réel, un disque dur intégré de 40 Go pour le stockage de musique, des phares pivotant et démarrage à distance.

En 2008, General Motors a choisi la CTS pour relancer la marque Cadillac en Australie et en Nouvelle-Zélande[5]. Cependant, au début de 2009, au milieu de la crise financière mondiale, une décision de dernière minute a été prise de ne pas poursuivre le lancement. En conséquence, un petit lot de voitures qui avait déjà été expédié en Australie a été transféré en Nouvelle-Zélande et vendu via certains concessionnaires GM Holden. En raison de leur popularité, certains concessionnaires ont recherché d'autres modèles aux spécifications du marché britannique[6].

Au cours de l'année-modèle 2010, les badges GM ont été abandonnés, bien que les modèles de début 2010 en aient encore.

Pour la CTS de 2012, la calandre avant a utilisé des matériaux de meilleure qualité pour donner un design plus vertical, et le logo Cadillac a été subtilement changé pour donner une apparence plus vibrante. Le plus gros changement concerne le moteur. Bien que gardant la même cylindrée de 3,6 litres, le V6 a pu produire 327 ch (241 kW) tout en perdant du poids grâce à des moteurs internes modifiés. Pour 2012, GM a également offert de nouvelles technologies et des ensembles d'options avec la Cadillac CTS[7].

CoupéModifier

CTS Coupé Concept (NIAS 2008)Modifier

 
2011 CTS Coupé

Lors du New York International Auto Show édition 2008, Cadillac a présenté un prototype de coupé sur base de la seconde génération de CTS.

CTS Coupé de série (2010- )Modifier

C'est en que Cadillac a présenté la version définitive du coupé CTS lors du salon de Los Angeles[8]. Elle sera vendue courant 2010 avec le V6 3,6 litres de 304 ch, en attendant la CTS-V fin 2010.

Au Salon international de l'auto de l'Amérique du Nord 2008 à Détroit, General Motors a dévoilé une version concept coupé de la CTS, aux côtés de la nouvelle berline de performance CTS-V. Le dévoilement du coupé a surpris les médias et le public, détournant beaucoup l'attention du CTS-V. En , la version de production a été dévoilée dans un communiqué de presse. Le coupé est entré en production au printemps 2010 pour être vendu en en tant que modèle 2011[9]. La conception du modèle de production est très similaire au concept, les montants B étant toujours supprimés. Le moteur standard était un V6 à injection directe de 3,6 L d'une puissance de 308 ch (227 kW). Comme la berline, des transmissions manuelles et automatiques à six vitesses, en configuration propulsion ou 4x4, étaient disponibles. Un coupé CTS-V a été présenté pour la première fois au Salon international de l'auto de l'Amérique du Nord 2010 à Détroit[10]. Le coupé CTS était le premier coupé de Cadillac depuis l'Eldorado, qui a été abandonné en 2002. Le coupé CTS a été abandonné après l'année modèle 2014, et le coupé CTS-V a été abandonné après l'année modèle 2015.

Sport WagonModifier

 
2010 CTS Wagon

La CTS deuxième génération disposera d'une version break, appelée SportWagon, alors que la première version n'existait qu'en berline. Présentée officiellement lors du Pebble Beach Concours d'Elegance en Californie en , elle sort pour l'été 2009 en Amérique du Nord. Elle sera équipée de deux moteurs essence : un V6 3 litres de 270 ch et le V6 3,6 litres VVT de 304 ch.

Au concours d'élégance de Pebble Beach 2008, Cadillac a présenté la CTS Sport Wagon de 2010[11]. Le break est devenu disponible fin 2009 en tant que modèle 2010. Une version CTS-V a été ajoutée pour 2011.

La CTS Sport Wagon est disponible en versions à traction arrière ou à traction intégrale, et est propulsé par un moteur V6 DOHC de 3,0 litres ou un V6 de 3,6 litres avec calage variable des soupapes. Le moteur de 3,0 litres produit 274 ch (201 kW), et le 3,6 litres produit 308 ch (227 kW)[12].

La voiture est conçue principalement pour le marché européen, où dans certains pays, les breaks sont préférés aux berlines[réf. nécessaire].

Avec la troisième génération, Cadillac a cessé la production du break CTS.

En 2008, Motor Trend a nommé la CTS voiture de l'année.

MotorisationsModifier

Berline Cette deuxième génération adopte les deux mêmes moteurs essence que la première CTS mais en ajoutant l'injection directe et remplace celui de la CTS-V :

  • V6 2,8 L, 214 ch (157 kW) (2007 -), Europe uniquement,
  • V6 3,6 L, 267 ch (196 kW) (2007 - 2009),
  • V6 3,0 L VVT, 274 ch (201 kW) (2009 -),
  • V6 3,6 L VVT, 308/315 ch (227 kW/ 232 kW) (2007 -),
  • V8 6,2 L, 564 ch (415 kW) (2008 -) pour la CTS-V,

Les V6 3,0 L et 3,6 VVT peuvent recevoir une transmission intégrale "AWD", Ces cinq moteurs sont autant disponibles en boîte manuelle qu'en automatique.

Break La version break est disponible avec deux moteurs :

  • V6 3,0 L VVT, 274 ch (201 kw).
  • V6 3,6 L VVT, 308 ch (227 kW).

Une version CTS-V du break est prévue pour la fin 2010[13].

Coupé La version coupé est disponible avec deux moteurs essences :

  • V6 3,6 L VVT, 308 ch (227 kW).
  • V8 6,2 L, 564 ch (415 kW) pour la CTS-V.

Troisième génération (2014-2019)Modifier

Cadillac CTS III
 

Marque   Cadillac
Années de production 2014 - 2019
Classe Familiale
Usine(s) d’assemblage GM Lansing,  États-Unis
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 2,0 L T, 3,6 L V6
Cylindrée 1 998 cm3
Puissance maximale 276 à 550 ch
Couple maximal 400 à 3 000 N m
Transmission Intégrale/Aux roues arrière
Boîte de vitesses Automatique à 6 vitesses
Poids et performances
Poids à vide 1 709 kg
Vitesse maximale 240 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 6 à 6/6 à 9 s
Consommation mixte 12,6 - 6,1 - 8,5 L/100 km
Émission de CO2 198 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 4 portes
Direction Électrique
Freins Disques ventilés
Dimensions
Longueur 4 970 mm
Largeur 1 840 mm
Hauteur 1 440 mm
Empattement 2 910 mm
Voies  AV/AR 1 560 mm  / 1 550 mm
Volume du coffre 447 dm3
Chronologie des modèles

Le , Cadillac a dévoilé la troisième génération de son modèle phare, la CTS. Cette nouvelle génération embarque des moteurs essence 2,0 L turbo, V6 3,6 L (venu de l'ATS) ou un nouveau V6 Bi-turbo de 426 ch (313 kW) et 583 N m de couple. Ce dernier est seulement disponible dans la variante CTS Vsport, comblant l'espace entre le 3,6 L V6 et le modèle haute performance CTS-V.

Bien que Cadillac ait réutilisé le nom CTS, cette troisième génération est en réalité plus proche de l'ancienne STS de par sa taille et son positionnement plus premium.

DesignModifier

Le dessin extérieur, dans la lignée du nouveau code stylistique Cadillac inauguré par l'ATS, est signé Bob Boniface et Robin Krieg. L'intérieur fut réalisé par Eric Clough.

ProductionModifier

General Motors a démarré la production de la CTS année modèle 2014 le . Les ventes ont quant à elles commencées le mois suivant, en .

Avis et critiquesModifier

Motor Trend a nommé la voiture 2014 Car of the Year. Pour les besoins de son enquête, le magazine a acheté un modèle CTS (finition Vsport) pour un test de long terme, en conditions réelles. Motor Trend a mis en avant les performances et les qualités dynamiques de la voiture mais a critiqué son interface multimédia "CUE" souffrant de lenteurs et de quelques bugs électroniques.

Dans un essai comparatif entre 4 modèles du segment mené par le magazine Car and Driver en , la CTS 3,6 L est arrivée deuxième. L'article a félicité le travail de Cadillac porté sur le comportement routier, son freinage et son poids réduit par rapport à l'ancienne génération "[La CTS] est la seule berline du groupe GM qui ne montre pas ses limites en conduite "poussée", en fait elle invite son conducteur à repousser ses limites." Cependant les critiques ont concerné le moteur à propos de sa sonorité déplaisante dans les hauts régimes et de sa consommation importante ainsi que le système d'infotainment "CUE".

Les clients ont été moins enthousiastes notamment à cause d'un prix bien supérieur à celui de la précédente génération, en adéquation avec son positionnement plus haut de gamme. Pour encourager les ventes, Cadillac a appliqué d'importantes remises sur ses CTS 2014 et a revu ses tarifs de base à la baisse en 2015.

Groupes motopropulseursModifier

Tous les moteurs disponibles dans la CTS de 2014 sont construits à partir de blocs et de têtes en fonte d'aluminium et utilisent l'injection directe et le calage variable des soupapes[14].

Pour l'année-modèle 2016, la transmission automatique à 6 rapports 6L45 a été remplacée par la nouvelle transmission automatique à 8 rapports 8L45, le 8L45 prenant également la relève avec le V6 3,6 L atmosphérique de la transmission automatique Aisin TL-80SN à 8 rapports. Les modèles V-Sport continueront d'utiliser l'Aisin TL-80SN à 8 vitesses. Un nouveau V6 de 3,6 L, le LGX, a remplacé le V6 de 3,6 L LFX.

GalerieModifier

RécompensesModifier

Au cours de sa première année de production, la CTS de première génération a été nominée pour le prix de la voiture nord-américaine de l'année 2002[15]. Les CTS/CTS-V de génération 2 ont remporté les Driver's Choice Awards de MotorWeek pour la «Meilleure berline sport» en 2008 et 2009. La CTS de deuxième génération a remporté le prix de la voiture de l'année Motor Trend 2008 et a été choisie comme l'une des 10 voitures les plus performantes de Car and Driver[16],[17].

En 2009, les CTS et CTS-V de deuxième génération ont été choisies pour la liste Car and Driver des 10 meilleures, faisant de la CTS la première Cadillac à être choisie deux fois au cours des années consécutives[18]. En 2010, la CTS et la CTS-V de deuxième génération sont revenues sur la liste Car and Driver des 10 meilleures sous le titre "Peut-être la meilleure voiture américaine jamais fabriquée"[19]. La CTS-V a de nouveau figuré sur la liste Car and Driver des 10 meilleures en 2011 et 2012[20],[21].

La CTS de troisième génération a remporté le prix de la voiture de l'année Motor Trend 2014 et a été nommée sur la liste Car and Driver des 10 meilleures[22],[23],[24]. Toujours en 2014, la CTS s'est classée au premier rang des voitures intermédiaires haut de gamme selon U.S.News & World Report[25].

CommercialisationModifier

Le succès de la CTS a été attribué en partie au placement de la voiture dans le film d'action de science-fiction de 2003 Matrix Reloaded. Les producteurs du film recherchaient une voiture qui compléterait l'atmosphère du film[26]. General Motors a suggéré la CTS alors inédite aux cinéastes, qui ont accepté; dix prototypes endommagés à différents degrés ont été utilisés pour représenter la voiture du héros du film, une CTS argentée[27].

CTS-VModifier

La Cadillac CTS-V est une version haute performance de la Cadillac CTS[28]. La série CTS-V comprend trois styles de carrosserie, tous dotés d'un moteur à poussoir OHV V-8 et d'une suspension à réglage sportif. La berline CTS-V à quatre portes a été introduite en 2004, et le break et le coupé sport CTS-V ont été introduits en 2010 pour l'année modèle 2011. La berline est en concurrence sur le marché de la consommation en Amérique du Nord contre d'autres berlines de luxe haute performance et «fait écho» à leur qualité mais est une option plus abordable que des concurrents tels que l'Audi RS6, la BMW M5 et la Mercedes E63 AMG[29],[30],[31].

La deuxième génération de berline, coupé et break CTS-V a été vendue jusqu'en 2014, en même temps que la berline standard de troisième génération, jusqu'à ce que la troisième génération de CTS-V soit prête[32]. La voiture a été abandonnée et remplacée par la Cadillac CT5-V en 2019.

CTS-V (2004-2007)Modifier

En 2004, Cadillac commercialise une version ultime pour sa grande berline pour concurrencer les S6/RS6 d'Audi, M5 de BMW ou encore AMG de Mercedes et la baptise "CTS-V". Elle est importée en Europe en 2006.

Équipée d'un V8 5,7 L de 406 ch (298 kW), puis d'un V8 6 litres de même puissance, elle peut atteindre 257 km/h et passer le 0 à 100 km/h en seulement 5 secondes.

ChâssisModifier

 
Cadillac CTS-V de première génération

La première génération de CTS-V est basée sur la même plateforme GM Sigma à propulsion arrière que le modèle de base CTS. L'utilisation d'un moteur V8 nécessitait un berceau moteur distinct du V6 du CTS de base. De plus grandes barres anti-roulis et de plus grands amortisseurs ont également été ajoutés. Le taux de ressort a été considérablement augmenté. La mise à jour de 2006-2007 comprenait également un différentiel arrière plus solide et un demi-arbre. Les traitements avant et arrière uniques comprenaient également des grilles en maille sur les ouvertures avant, une suspension prête pour la piste et des roues de 18 × 8,5 pouces à l'intérieur des pneus Goodyear Eagle F1 Supercar à affaissement limité P245/45R18 Z. Les freins étaient de 355 mm à l'avant, avec 365 mm à l'arrière - chacun avec des étriers Brembo à quatre pistons sur les roues avant et arrière. De plus, des badges GM ont été ajoutés sur les modèles de 2006. Pour les amateurs de performance, un ensemble de suspension haute performance (RPO FG2) était disponible en option installée par le concessionnaire.

MoteurModifier

La berline CTS est améliorée avec des pièces de performance GM comme un moteur V8 LS de GM de la Chevrolet Corvette Z06 de génération C5, ainsi que les rapports de boîte de vitesses manuelle Tremec à six vitesses de la Corvette Z06. De 2004 à 2005, la CTS-V est venu avec le moteur OHV LS6 de 5,7 L produisant 406 ch (298 kW) à 6 000 tr/min et 536 N m de couple à 4 800 tr/min. La réduction de couple de 7 N m du CTS-V par rapport au LS6 utilisé dans la Z06 C5 était due au collecteur d'échappement qui devait être utilisé sur la CTS-V. De 2006 à 2007, le précédent moteur LS6 a été remplacé par le nouveau moteur 6,0 L OHV LS2 utilisé dans la Chevrolet Corvette de base de 2005. Le nouveau moteur LS2 a été évalué aux mêmes 406 ch (298 kW) à 6 000 tr/min avec le couple de pointe de 536 N m à 4 400 tr/min. Alors que les deux moteurs offrent les mêmes spécifications de chevaux et de couple, l'avantage du LS2 était une bande de couple plus large, en raison de la cylindrée plus élevée qu'il offrait.

TransmissionModifier

La seule transmission disponible était la boîte manuelle Tremec T56 à six rapports. La transmission a utilisé la fonction de saut de changement de vitesse pour économiser le carburant pendant les charges légères en empêchant les conducteurs d'utiliser les deuxième et troisième vitesses, et un volant à double masse pour réduire le "cliquetis" dans des conditions sans charge. L'essieu arrière était une unité IRS à glissement limité Getrag avec un rapport de 3,73: 1.

PerformanceModifier

General Motors indique un temps de 0 à 97 km/h de 4,6 secondes pour la première génération de CTS-V, avec un quart de mile (402 m) estimé à 13,1 secondes à 175 km/h, pour atteindre une vitesse de pointe déclarée de 262 km/h. Les freins Brembo de 356 mm de diamètre peuvent ralentir le véhicule de 97 km/h sur 33,5 m. La première génération de CTS-V a également affiché un temps au tour de 8 minutes 19 secondes au célèbre Nürburgring Nordschleife en Allemagne, en concurrence avec des concurrents tels que la Mercedes-Benz E55 AMG, la BMW M5 et la Lexus IS-F.

CTS-V (2008-2014)Modifier

 
Cadillac CTS-V (deuxième génération)

La deuxième génération de CTS-V est basée sur la nouvelle plate-forme Sigma II de GM. La plate-forme à propulsion arrière est la base du modèle Cadillac CTS de base de 2008 à aujourd'hui, la CTS-V partageant l'essentiel du travail de carrosserie. La suspension est dotée de ressorts hélicoïdaux à l'avant et à l'arrière. La suspension avant est un agencement de bras de commande tandis que l'arrière est une suspension multibras indépendante. Pour améliorer la maniabilité et le confort, la CTS-V de 2009 utilise la technologie MagneRide du groupe BWI. Les amortisseurs, remplis de fluide magnétorhéologique, sont ajustés en fonction des lectures du capteur qui se produisent à intervalles[33]. La berline est équipée de freins à disque aux quatre roues similaires à ceux de la première génération. Les freins avant ont été augmentés en taille à 370 mm avec des disques ventilés et étriers fixes Brembo à six pistons. Les freins arrière sont des rotors ventilés de 365 mm avec quatre étriers à piston. La direction est une crémaillère à assistance hydraulique à détection de vitesse. Le rapport de direction est de 16,1:1. Les dimensions des pneus sont 255 / 40ZR19 à l'avant et 285 / 35ZR19 à l'arrière sur des roues de 19x9 pouces à l'avant et à l'arrière.

La CTS-V de 2009 a été ajouté à la liste Car and Driver des 10 meilleures[34].

MoteurModifier

Le moteur de la CTS-V de 2009 est un V8 LSA de 6,1 L suralimenté, basé sur le V8 LS9 de la Chevrolet Corvette C6 ZR1. Il produit 556 chevaux[35],[36]. Le choix d'utiliser un agencement de moteur à poussoir (OHV) est unique sur le marché des berlines de luxe où les concurrents utilisent généralement des moteurs à double arbre à cames en tête (DOHC). Le moteur est produit dans l'usine d'assemblage de moteurs GM de Silao, Guanajuato, Mexique. Le moteur LSA a un alésage x course de 103,25x92 mm[35]. Le bloc moteur est en alliage d'aluminium 319-T5 coulé avec des chemises de cylindre en fonte. Le vilebrequin est en acier forgé à l'aide de bielles en métal en poudre. Les pistons sont en alliage d'aluminium hypereutectique à haute teneur en silicium remplaçant l'aluminium forgé utilisé dans le moteur LS9. Le taux de compression est de 9,1:1. Les culasses sont basées sur la culasse du moteur LS3 de la Corvette et sont moulées en alliage d'aluminium de type 356-T6. Les collecteurs d'échappement sont en fonte. Le compresseur est une unité de type compresseur à vis à quatre lobes jumelée de 1,9 L. L'air d'admission est refroidi avec un refroidisseur intermédiaire eau-air intégré directement dans l'unité de suralimentation.

TransmissionsModifier

Il existe des choix de transmission manuelle et automatique. La manuelle est une transmission à six vitesses Tremec TR-6060 avec un levier de vitesses à courte course, un embrayage à double disque et un volant bimasse. L'automatique 6L90 est une boîte de vitesses automatique conventionnelle (à engrenages planétaires et convertisseur de couple) à six vitesses[37].

CTS-V berlineModifier

La production de la berline CTS-V a commencé à l'été 2008 dans l'usine GM de Lansing, au Michigan. La production totale de la CTS-V pour l'année modèle 2009 était d'environ 3 500 sur environ 59 716 modèles de CTS de production[38]. La CTS-V de 2009 a un prix de base de 59 995 $ US et était disponible à l'achat depuis le .

Les caractéristiques standard comprennent: des sièges en cuir, une jauge d'accélération latérale, des jantes en alliage d'aluminium de 19 pouces, des pneus Michelin Pilot Sport PS2, un disque dur intégré de 40 Go pour stocker la musique et des traceurs flash LED pour indiquer au conducteur quand changer de vitesse.

Les options comprennent des roues polies, un toit ouvrant, un système de navigation et, pour la première fois, Cadillac propose des sièges Recaro à haute performance réglables en 14 directions.

Le temps officiel du 0 à 97 km/h pour la CTS-V de deuxième génération est de 3,9 secondes, tandis que le quart de mile est parcouru en 12,0 secondes à 190 km/h[39]. Ces chiffres ont été dupliqués par le magazine "Road and Track" (0-97 km/h en 3,9 secondes pour l'automatique et 4,1 secondes pour la manuelle).

Coïncidant avec la publication du plan de viabilité de General Motors, le constructeur automobile a dissous son équipe d'exploitation des véhicules haute performance, l'équipe responsable de la gamme V-Series de Cadilacs, de la Chevrolet Cobalt SS, du HHR SS et de la version V8 du Colorado. Selon Vince Muniga, un porte-parole de GM, «Tous les projets de haute performance sont suspendus pour une durée indéterminée. Les ingénieurs se déplacent dans différents domaines de l'organisation, et ils travailleront sur les Cadillac, Buick, Chevrolet et Pontiac.» Muniga a poursuivi en disant qu'il n'y avait pas de plans pour des versions hautes performances des plans à venir, mais une fois que GM sera dans une meilleure position financière, l'équipe pourrait être réintégrée[40].

Pour l'année modèle 2010, les badges GM près des portes ont été retirés, bien que les modèles précédents en aient encore[41].

CTS-V coupéModifier

 
Cadillac CTS-V coupé
 
Cadillac CTS-V coupé

La CTS-V Coupé a fait ses débuts au Salon international de l'auto de l'Amérique du Nord 2010 à Detroit et est entrée en production à l'été 2010 en tant que modèle de 2011[42]. Elle a le même moteur de 556 ch et choix de transmission que la berline CTS-V. Le coupé CTS-V comporte des doubles échappements centrés uniques, une calandre plus grande pour l'admission d'air et une couleur de garniture intérieure «safran» en option. Comme la berline CTS-V, elle est livrée de série avec des roues en aluminium de 19 pouces, des freins Brembo et un contrôle de conduite Megnetic[43].

CTS-V Sport WagonModifier

 
Cadillac CTS-V Sportwagon

Interrogé en 2009 sur la possibilité d'un break CTS-V, le vice-président de GM de l'époque, Bob Lutz, a répondu: "... si une demande suffisante se matérialise, il n'y a aucune raison pour que nous ne puissions pas faire un break V-Series, et je ferais la queue pour un, juste devant vous"[44]. GM a décidé d'aller de l'avant en introduisant un style de carrosserie familiale 5 portes dans la gamme de véhicules CTS-V au Salon international de l'auto de New York le [45].

La familiale CTS-V partage le moteur de 556 ch et la transmission manuelle ou automatique à 6 vitesses, le contrôle magnétique, les freins Brembo, les roues en aluminium de 19 pouces et les pneus de performance et une calandre à double flux d'air également utilisée dans la berline et le coupé CTS-V. L'EPA des États-Unis classe le CTS-V Sport Wagon de 2014 comme le petit break le moins économe en carburant en vente aux États-Unis avec une consommation de carburant EPA en cycle mixte de 16,8 L/100/100 km[46].

PerformanceModifier

General Motors indique un temps de 0 à 97 km/h de 3,9 secondes pour la berline CTS-V et de 4,0 secondes pour le coupé et la familiale CTS-V.

Le temps d'un quart de mile (402 m) serait de 11,97 secondes à 302,4 km/h avec 18 m en 1,76 secondes[47].

La berline CTS-V a réalisé un temps au tour de 7 min 59 s 32 au Nürburgring Nordschleife, qui était le temps le plus rapide documenté pour une berline de production sur des pneus d'usine, jusqu'à ce que la Porsche Panamera Turbo a chronométré un temps de 7 min 56 s en [48],[49]. Le véhicule a été conduit par John Heinricy lors de la tentative.

Le véhicule record a été vendu en 2009 lors de la vente aux enchères Barrett-Jackson Palm Beach[50].

CTS-V (2016-2019)Modifier

 
Cadillac CTS-V (troisième génération)

La troisième génération de CTS-V comprend un 6,2 L; 6 162 cm3 649 ch (477 kW) à 6 400 tr/min et 854 N m de couple à 3 600 tr/min. La troisième génération de CTS-V est parfois appelée Corvette à quatre portes, en raison de son V8 suralimenté de la Corvette C7 Z06 avec 10 chevaux de moins et une vitesse de pointe de 322 km/h. Elle pèse 1 880 kg. Le nouveau modèle Cadillac CTS-V de 2016 équipé d'une transmission automatique à 8 vitesses a été testé sur route avec un meilleur temps de test de 0 à 97 km/h de 3,6 secondes[51].

 
Cadillac CTS-V Glacier Metallic Edition au Salon international de l'automobile d'Amérique du Nord

Les CTS et CTS-V ont été supprimés après l'année modèle 2019; un nouveau modèle, la CT5, construit sur la plate-forme Alpha 2, devait remplacer la CTS, et inclurait une CT5 V-Series[52]. Fin de la production début 2019[53].

Sports motorisésModifier

La CTS-V a couru dans la série SCCA World Challenge. La berline CTS-V de première génération a concouru de 2004 à 2007, remportant le championnat du constructeur en 2005 et 2007[54],[55]. À partir de 2011, la deuxième génération de V a concouru en tant que coupé, remportant les championnats consécutifs des constructeurs Cadillac en 2012 et 2013[56],[57]. La voiture de course coupé de 2011 est construite par Pratt & Miller. Pour la saison 2015, la CTS-V a été remplacée par la Cadillac ATS-V.

Véhicules produitsModifier

Année modèle
1re génération[58]
Ventes totales
aux États-Unis
2004 2 461
2005 3 508
2006 3 052
2007 1 176
Total 10 197
Année modèle
2e génération[59]
Berline Coupé Break Total
2009 3 035 n/a n/a 3 035
2010 1 745 1 n/a 1 746
2011 1 000 3 224 395 4 619
2012 2 012 2 286 575 4 873
2013 1 133 1 519 416 3 068
2014 362 998 753 2 113
Total 9 287 8 028 2 139 19 454
Année modèle
3e génération[59]
Berline
2016 1 887
2017 1 519
2018 1 297
Total 4 703

VentesModifier

États-UnisModifier

Ventes totales combinées de tous les modèles Cadillac CTS par année.

Année civile États-Unis Canada Monde Trans manuel
2002 37 976
2003 49 392 3 119 (M35)[60]
2004[61] 57 211
2005 61 512
2006[62] 54 846
2007 57 029
2008[63] 58 774
2009[64] 38 817
2010[65] 45 656
2011[66] 55 042
2012[67] 46 979
2013[68] 32 343
2014[69] 31 115 1 076[70] 34 230[71]
2015[72] 19 485 921 23 167[71]
2016[73] 15 911
2017[74] 10 344
2018[75] 11 219

France[76]

Année 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017* 2018 2019 Total
Ventes nc 44 71 31 11 10 29 4 9 6 6 6 7 1 7 4 1 0 247

Films et jeux vidéoModifier

FilmsModifier

Jeux vidéoModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

RéférencesModifier

  1. a et b (fr) « Cadillac CTS 2002 », sur Auto 123.com
  2. « Cadillac History » [archive du ], sur Edmunds.com, Edmunds (consulté le )
  3. « 2008 Cadillac CTS Performance Review », sur U.S. News & World Report LP (consulté le )
  4. Ed Hellwig, « Detroit Auto Show: 2008 Cadillac CTS » [archive du ], sur Edmunds Inside Line, Edmunds, (consulté le ) : « Both transmissions will be offered with the high-output engine, along with another new option for 2008 — all-wheel drive. »
  5. Ian Porter, « Caddie Revs Up for Australian Assault », Fairfax Media, Melbourne, Australia,‎ , Business Day (lire en ligne[archive du ], consulté le ) :

    « AUSTRALIA's crowded car market is about to expand further after General Motors announced plans to launch its famous Cadillac here late next year....Initially, the GM Premium Brands division will offer the Cadillac CTS four-door sedan... »

  6. « Ebbett Cadillac NZ », sur ebbettcadillac.co.nz (consulté le )
  7. Tony Pimpo, « Cadillac Tweaks CTS Lineup for 2012 », sur Automoblog.net, Automoblog.net, (consulté le )
  8. (fr) « Los Angeles 2009: Cadillac CTS Coupé », sur leblogauto.com.
  9. « 2011 Cadillac CTS Coupe: New Sports Coupe Is Cadillac's Most Dramatic Design », Los Angeles, General Motors, (consulté le )
  10. Erin Riches, « 2011 Cadillac CTS-V Coupe Will Debut in Detroit », sur Blogs.insideline.com, (consulté le )
  11. « Monterey 2008: Cadillac unveils 2010 CTS Sport Wagon », (consulté le )
  12. « Cadillac Rolls Out All-New SRX Crossover & CTS Sport Wagon », sur Automoblog.net,
  13. (fr) Cadillac CTS-V Sport Wagon, le break sportif, automoto.fr
  14. « 2014 Cadillac CTS Preliminary Specifications » [archive du ], sur Cadillac News, General Motors, (consulté le ) : « Block material: cast aluminum »
  15. « NACTOY – Previous Finalists & Winners » [archive du ], sur The North American Car and Truck of the Year Awards : « 2002 CAR finalists: Nissan Altima, the Ford Thunderbird and the Cadillac CTS. The winner was the Nissan Altima. »
  16. Arthur St. Antoine, « 2008 Motor Trend Car of the Year Winner: Cadillac CTS », sur Motor Trend, Source Interlink Media, (consulté le )
  17. 2008 Cadillac CTS – 10Best Cars, Hearst Communications, (ISBN 9781858941905, ISSN 0008-6002, OCLC 38224673, lire en ligne)
  18. Tony Swan, 2009 Cadillac CTS/CTS-V – 10Best Cars, Hearst Communications, , 288 p. (ISBN 978-1-85894-190-5, ISSN 0008-6002, OCLC 38224673, lire en ligne)
  19. 2010 Cadillac CTS/CTS-V – 10Best Cars, Hearst Communications, (ISBN 9781858941905, ISSN 0008-6002, OCLC 38224673, lire en ligne)
  20. 2011 Cadillac CTS-V – 10Best Cars, Hearst Communications, (ISBN 9781858941905, ISSN 0008-6002, OCLC 38224673, lire en ligne)
  21. « 2012 Cadillac CTS-V », sur Car and Driver, Hearst Communications, (ISSN 0008-6002, OCLC 38224673, consulté le )
  22. Peter Valdes-Dapena, « Cadillac CTS Named Motor Trend Car of the Year » [archive du ], sur CNN Money, Cable News Network, (consulté le ) : « The redesigned Cadillac CTS has been named Car of the Year by Motor Trend magazine, a top industry honor. »
  23. Scott Evans, « A Car for All Seasons: Motor Trend Car of the Year 2014: Cadillac CTS », Source Interlink Media, vol. 66, no 1,‎ , p. 70–75 (lire en ligne[archive du ], consulté le ) :

    « The CTS' intended function was to take the fight to BMW, Mercedes-Benz, and Audi – and win. And it has. »

  24. Tony Quiroga, « Chassis Masters: 2014 Chevrolet Corvette Stingray/Cadillac CTS », Hearst Communications, vol. 59, no 7,‎ , p. 46–50 (ISBN 9781858941905, ISSN 0008-6002, OCLC 38224673, lire en ligne[archive du ], consulté le ) :

    « ...GM has achieved a rare numerical feat: two cars on our 10Best list. »

  25. « Best Upscale Midsize Cars Rankings | U.S. News Best Cars » [archive du ], Usnews.rankingsandreviews.com (consulté le )
  26. « Matrix Reloaded, Cadillac Remade », sur Motor Trend, Source Interlink Media, (consulté le ) : « Cadillac believes appearance is everything and the deft product placement in this summer's slickest sci-fi extravaganza may grant the luxury brand more youth appeal than Led Zeppelin's entire back catalog could accomplish. »
  27. Cadillacs in The Matrix, (Web video) () Microsoft. Consulté le .
  28. « Redesigned Cadillac » [archive du ] (consulté le )
  29. « Technology Doesn't Come Free », sur Car and Driver
  30. « 2011 CTS-V High Performance Luxury Sport Sedan Comparison » [archive du ], Cadillac.com (consulté le )
  31. « THE ALL-NEW 2011 CTS-V SEDAN » [archive du ], Cadillac.com (consulté le )
  32. GM Authority Staff, « 2014 CTS-V Sedan Updates, Information », GM Authority, (consulté le )
  33. « Performance Tested: 2009 Cadillac CTS-V Runs 12.5-Second Quarter-Mile », edmunds.com,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  34. « 2009 10Best Cars - 10Best Cars/Best/Worst Lists/High Performance/Hot Lists/Reviews/Car and Driver », Car And Driver, (consulté le )
  35. a et b « General Motors 2009 Cadillac CTS-V Press Release » [archive du ] (consulté le )
  36. Ed Hellwig, « Official specs: 2009 Cadillac CTS-V makes 556 horsepower », edmunds.com,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  37. Jared Gall, « 2009 Cadillac CTS-V - Auto Shows », Car and Driver,‎ (lire en ligne, consulté le )
  38. « General Motors Passenger Car Production », gm.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  39. John Neff, « 2009 Cadillac CTS-V will officially make 556 horsepower », autoblog.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  40. Damon Lavrinc, « BREAKING: GM disbands High Performance Vehicle Operations », Autoblog.com, (consulté le )
  41. « GM to drop corporate logo from vehicles - Detroit News »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), The Detroit News (consulté le ).
  42. « GM Media: New Cadillac Concept, CTS-V Coupe To Ring In The New Year », Media.gm.com, (consulté le )
  43. « GM Media - United States - News », Media.gm.com, (consulté le )
  44. Damon Lavrinc, « Lutz Confirms Cadillac CTS-V Coupe Is Coming, Sport Wagon... Doubtful », sur Autoblog, AOL, (consulté le )
  45. « Cadillac CTS-V Sport Wagon Show Car Debuts At The New York Auto Show », New York, General Motors, (consulté le )
  46. « Most and Least Fuel Efficient Cars », sur www.fueleconomy.gov, United States Environmental Protection Agency, (consulté le )
  47. « Stock CTS-V Quarter Mile In 11.97 Seconds: Video - GM Authority », sur GM Authority
  48. « Porsche Panamera Laps Nurburgring in 7:56; Faster Than CTS-V - Wide Open Throttle - Motor Trend Magazine », Wot.motortrend.com, (consulté le )
  49. Alex Nunez, « Green Hellraiser: Caddy CTS-V storms Nordschleife in 7:59.32 », autoblog.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  50. « Cadillac CTS-V Nürburgring Record-Holder Up For Auction at Barrett-Jackson », Autoguide.com, (consulté le )
  51. « 2019 Cadillac CTS-V », sur Car and Driver,
  52. « Future Cadillac CTS », sur GM Authority
  53. Chris Perkins, « Cadillac Will End ATS-V and CTS-V Production This Winter », sur Road & Track, (consulté le )
  54. Cadillac CTS-v R vs. Cadillac CTS-v - Full-size Sedan Road Test & Review - Motor Trend « https://web.archive.org/web/20130718110529/http://www.motortrend.com/roadtests/luxury/112_0612_2006_cadillac_cts_v_comparison/viewall.html »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),
  55. « SCCA World Challenge Cadillac CTS-V.R Sedan », sur katechengines.com
  56. Rory Jurnecka, « Cadillac Makes SCCA World Challenge Return in 2011 CTS-V Coupe Race Car - WOT on Motor Trend », Wot.motortrend.com, (consulté le )
  57. « 2013 Houston Grand Prix | Cadillac Racing » [archive du ], Cadillac.com, (consulté le )
  58. « CTS United States Production Figures », sur Cadillac forums : Cadillac Owners Forum
  59. a et b Cadillac V-Net, « Cadillac V-Net - Cadillac ATS-V CTS-V STS-V XLR-V XTS-V Vsport Knowlegebase - Cadillac V-Series Production Numbers », sur cadillacvnet.com
  60. « The CompNine Total VIN Decoder includes Buick, Cadillac, Chevrolet, Geo, GMC, Hummer, Isuzu, Suzuki, Saab, Saturn, Pontiac, Oldsmobile, Chrysler, Dodge, ... »
  61. « GM Reports December 2005 and Year Results » (consulté le )
  62. « GM Media Online » [archive du ], Media.gm.com, (consulté le )
  63. « GM Media Online » [archive du ], sur Media.gm.com, (consulté le )
  64. « Deliveries December 09 » (consulté le )
  65. « December 2010 Sales: General Motors – Cheers & Gears Forums », sur Cheersandgears.com (consulté le )
  66. « December 2011 Sales: General Motors – Cheers & Gears Forums », sur Cheersandgears.com (consulté le )
  67. « GM's U.S. Sales up 5 percent in December », sur media.gm.com (consulté le )
  68. « GM U.S. Deliveries for December 2013 », General Motors, (consulté le )
  69. « GM Deliveries up 19 percent in Blockbuster December », General Motors, (consulté le )
  70. « The Startling Decline of Cadillac CTS - FAXVIN Blog », sur vincarhistory.com, (consulté le )
  71. a et b « Cadillac global sales grow 24.5% in December, 7.5% in 2015 », sur cadillac.com (consulté le )
  72. « Deliveries December 2015 »
  73. « Chevrolet and GM Lead U.S. Retail Sales and Share Gains for 2016 », Media.gm.com, (consulté le )
  74. « Three-peat: Chevrolet's Retail Share Grows for Third Consecutive Year – up 1 point since 2015 », sur gm.com (consulté le )
  75. « GM’s U.S. Crossover Sales Topped 1 million in 2018 », sur media.gm.com,
  76. (fr) Action Auto Moto HS no 44, 48, 52, 56, 60 et 64: Les 3000 voitures du monde Édition 2005, 2006, 2007, 2008, 2009 et 2010.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier