Ouvrir le menu principal

Boris Lvovitch Vannikov (en russe : Борис Львович Ванников), né le à Bakou (Empire russe) et décédé le à Moscou (Union soviétique), est un militaire et homme politique soviétique. Il fut l'un des principaux responsables du projet de bombe atomique soviétique.

BiographieModifier

Boris Vannikov naquit à Bakou, dans une famille juive d'ouvriers du pétrole. Après avoir lui-même travaillé dans le secteur pétrolier, à la construction de routes, puis comme mécanicien, il sortit diplômé du collège polytechnique de Bakou (1918). En 1920, il s'installa à Moscou, où il travailla à l'Inspection ouvrière et paysanne. En 1926, il étudia à la Grande École technique de Moscou-Bauman. Il fut ensuite directeur de plusieurs usines : usine de machines agricoles de Lioubertsy, Usine d'armes de Toula, Usine de constructions mécaniques de Perm. À partir de 1936, il travailla au commissariat du peuple à l'industrie de la Défense de l'Union soviétique.

Boris Vannikov fut commissaire du peuple pour l'Armement du au . Le , il fut arrêté pour « manquements dans l'accomplissement de ses fonctions ». Cependant, alors que l'invasion allemande avait débuté le , Vannikov fut libéré le , puis nommé premier adjoint du commissaire du peuple aux Munitions, poste qu'il occupa du à .

De 1945 à 1953, Vannikov dirigea la première direction principale du Conseil des commissaires du peuple de l'URSS. À ce poste, il travailla sous la direction directe de Lavrenti Beria et supervisa le projet de bombe atomique soviétique. Il fut distingué à trois reprises par le titre de Héros du travail socialiste (1942, 1949 et 1954), et reçut deux fois le prix Staline (1951 et 1953). Après l'arrestation et l'exécution de Beria, en 1953, Vannikov fut rétrogradé au poste de premier vice-ministre des Machines moyennes, un mot de code pour la recherche nucléaire et la production d'armes atomiques en Union soviétique.

Boris Vannikov prit sa retraite en 1958. Il décéda le à Moscou et fut inhumé dans la nécropole du mur du Kremlin.