Booska-P

site d'actualité du rap français
(Redirigé depuis Booska-p)

Logo de Booska-P
Logo de Booska-P

Adresse www.booska-p.com
Description Information sur le rap et les cultures urbaines
Commercial Oui
Publicité Oui
Type de site Magazine en ligne
Langue français
Siège social Montrouge
Drapeau de la France France
Rédacteur en chef Amadou
Créé par Fif
Lancement 2005
Revenus 300 000 euros de chiffre d'affaires en 2012
État actuel actif

Booska-P (stylisé BOOSKA►P) est un magazine en ligne d'information (pure player) traitant du rap et des cultures urbaines.

HistoriqueModifier

Booska-P est mis en ligne le 31 octobre 2005 par Fif, passionné de rap originaire de Courcouronnes[1], et ses amis Alexis et Amadou. Le nom du site est une référence à Buscapé, le personnage de La Cité de Dieu . Ils ont alors dans l'idée de se concentrer sur la production de vidéos en lien avec le rap. La première vidéo mise en ligne est une vidéo du rappeur Sinik et attire 2 500 visiteurs le premier jour. En 2006, le clip de Diam's, La Boulette, sort en exclusivité sur Booska-P ; l’afflux de visiteurs fait temporairement planter le site. Booska-P est par la suite le premier média à diffuser le groupe Sexion d'Assaut, contribuant ainsi à son succès[2].

En 2012, Booska-P sort un album compilant des morceaux de jeunes rappeurs français et belges afin de faire découvrir de nouveaux talents[3].

En 2016, l'équipe des sept salariés de Booska-P quittent leurs locaux historiques de Courcouronnes et emménagent dans un local plus grand à Montrouge. Les trois fondateurs en font toujours partie : Fif le gestionnaire, Amadou le rédacteur en chef et Alexis le webmaster[1]. En 2017, Booska-P lance de nouveaux formats pour diversifier sa ligne éditoriale et renforcer sa position : "les 11 rappeurs à suivre", les Booska'Press, et le format vidéo "Wesh" destiné à découvrir de nouveaux talents. Le succès de ces initiatives pousse le site à créer à nouveau de nouveaux contenus vidéo, tout en renforçant qualitativement ses contenus écrits avec le recrutement de journalistes reconnus comme Genono et Yérim Sar.

Le 31 octobre 2017, Fif lance le concept des "Fif Stories" sur Youtube, pour revenir sur les grands moments de l'histoire du site et sur les coulisses du rap français.

Ligne éditorialeModifier

Booska-P traite de l'actualité du rap et particulièrement du rap français, en produisant notamment du contenu vidéo (interviews, clips...). Le site aborde également d'autres domaines comme le rap américain, le cinéma et le football[2]. L'équipe prévoit de lancer en janvier 2017 BooskAfrica pour traiter de l'actualité du rap en Afrique[1].

Audiences et revenusModifier

Le site a une situation de quasi-monopole pour le traitement de l'actualité du rap français sur Internet[2]. Il revendiquait 1,2 million de visiteurs uniques mensuels en 2013 et 3,5 en 2016[1]. Les revenus du site viennent principalement de la publicité ainsi que de la vente de vêtements, ce qui lui a permis d'atteindre 300 000 euros de chiffre d'affaires (pour une équipe de neuf personnes) en 2012.

Fin 2019, Booska-P compte 1.2 million d'abonnés sur les réseaux sociaux et 1.000.000 abonnés sur YouTube.

Liste des 11 rappeurs à suivreModifier

À l'instar du magazine de hip-hop américain XXL, Booska-P publie annuellement, depuis 2016, une sélection de 11 rappeurs à suivre. Les deux premières éditions étaient uniquement sous forme de liste, cependant, à partir de 2018, le webzine propose aux artistes sélectionnés de poser en freestyle sur la chaîne YouTube de Booska-P.

Année Rappeurs
2016[4] MHD, DTF, Djadja & Dinaz, Damso, Hamza, Hicham Ali, Siboy, Rufyo, Elams, Ninho, Jorrdee
2017[5] Django, Hornet la Frappe, Biffty, Azuul Smith, Sopico, Timal, Lorenzo, KPoint, YL, Cheu-B, Haristone
2018[6] Moha La Squale, Soolking, Rémy, Mayo, Zola, Yaro, Kofs, Loud, Dabs, Maes, RK
2019[7] Heuss l'Enfoiré, D.A.V, Kikesa, COR, Zikxo, Bolémvn, DA Uzi, Gianni, Youv Dee, 100 Blaze, Nelick
2020[8] Noname, Chily, Nahir, LMB, Joysad, Larry, ISK, Leonis, David Okit, Kodes, Kaza

RéférencesModifier

  1. a b c et d Gérald Moruzzi, « La galaxie du rap en Essonne : Booska-p.com est devenu la référence du Web », sur leparisien.fr, (consulté le 11 décembre 2016)
  2. a b et c Elsa Bastien, « Le Site Booska-P défend le rap made in France », sur streetpress.com, (consulté le 11 décembre 2016)
  3. Julien Heyligen, « Leur site internet veut booster le rap français », sur leparisien.fr, (consulté le 11 décembre 2016)
  4. « Les 11 qui pourraient marquer le Rap Français en 2016 », Booska-P, (consulté le 20 février 2020)
  5. « Les jeunes rappeurs à suivre en 2017 ! », Booska-P, (consulté le 20 février 2020)
  6. « Les 11 rappeurs à suivre en 2018 ! », Booska-P, (consulté le 20 février 2020)
  7. « Les 11 rappeurs à suivre en 2019 ! », Booska-P, (consulté le 20 février 2020)
  8. « Les 11 rappeurs à suivre en 2020 ! », Booska-P, (consulté le 20 février 2020)

Lien externeModifier