Bombardement d'Alger (1683)

Bombardement d’Alger
Description de cette image, également commentée ci-après
Augustin Burdet, Duquesne fait libérer des captifs chrétiens après le bombardement d'Alger en 1683, gravure d'après François-Auguste Biard.
Informations générales
Date -
Lieu au large d’Alger (Régence d'Alger)
Issue

Victoire française

  • Paix signée avec les Algériens
Belligérants
Drapeau du royaume de France Royaume de FranceFictitious Ottoman flag 2.svg Régence d'Alger
Commandants
Abraham DuquesneBaba Hassan
Hadji-Hassein
Forces en présence
17 vaisseaux de ligne

frégates
16 galères
galiotes à bombes
48 chaloupes
18 flûtes

tartanes
Inconnues
Pertes
InconnuesDégâts importants sur la ville

Notes

546 esclaves chrétiens libérés.

Guerre franco-algérienne (1681-1688)

Batailles

Le bombardement d’Alger de 1683 est une opération navale du royaume de France contre la régence d'Alger au cours de la guerre franco-algérienne (1681-1688).

Ce bombardement permit de libérer une centaine de captifs français, parfois après des décennies de captivité, mais l'immense majorité des esclaves chrétiens restèrent captifs: 600 000 à 1 000 000 au Maghreb sur la période 1530-1640 selon deux témoins de l'époque (Emmanuel d'Aranda et le père trinitaire Dan)[1].

Les corsaires algérois, tout en respectant le pavillon de la France, n'en continuèrent pas moins leur course; ils causèrent de grands ravages sur les côtes d'Espagne[2].

Notes et référencesModifier

  1. Henry Laurens, John Tolan et Gilles Veinstein 2009, p. 216.
  2. France. Ministère de la marine et des colonies, Revue maritime et coloniale / Ministère de la marine et des colonies, Librairie de L. Hachette (Paris), 1861-1896, page 663

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Ouvrages récentsModifier

Ouvrages anciensModifier

Liens externesModifier