Ouvrir le menu principal

Bobby Scott (homme politique)

personnalité politique américaine

Bobby Scott
Illustration.
Fonctions
Représentant des États-Unis
En fonction depuis le
Circonscription 3e district de Virginie
Prédécesseur Thomas Bliley (en)
Biographie
Nom de naissance Robert Cortez Scott
Date de naissance (72 ans)
Lieu de naissance Washington D.C., États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de Harvard College
Boston College
Religion Épiscopalisme
Site web bobbyscott.house.gov

Robert Cortez Scott dit Bobby Scott, né le à Washington (district de Columbia), est un homme politique américain, représentant démocrate de Virginie à la Chambre des représentants des États-Unis depuis 1993.

BiographieModifier

Bobby Scott étudie le droit au Harvard College et au Boston College. Pendant ses études, il est membre de l'armée de réserve des États-Unis. Diplômé d'un juris doctor en 1973, il devient avocat et intègre l'Army National Guard du Massachusetts de 1974 à 1976[1].

En 1977, il est élu à la Chambre des délégués de Virginie où il représente Newport News[2]. Cinq ans plus tard, il est élu au Sénat virginien. Il reste membre de la haute assemblée jusqu'en 1993[1]. Au sein de la législature de Virginie, il travaille notamment sur la réforme de la justice pénale[3].

En 1986, il est candidat à la Chambre des représentants des États-Unis. Il remporte la nomination démocrate mais, avec 44 % des voix, il est battu par le républicain Herbert Bateman (en)[4]. Il est à nouveau candidat en 1992. Le 3e district, où il se présente, vient d'être redécoupé ; il s'étend désormais des Hampton Roads à Richmond et est majoritairement afro-américain. Bobby Scott remporte facilement la primaire démocrate avec 67 % des suffrages[5]. Il est élu représentant avec 78,6 % des voix face au républicain Daniel Jenkins[4]. Il est alors le premier afro-américain élu au Congrès pour la Virginie depuis la Reconstruction[3].

En 1994, 1996 et 1998, il est reconduit par 76 à 82 % des électeurs. Entre 2000 et 2008, il est réélu tous les deux ans avec plus de 95 % des voix, sans opposant républicain (à l'exception de 2004 où il rassemble 69,3 % des suffrages face à la républicaine Winsome Sears). Depuis 2010, il est toujours réélu avec plus de 70 % des voix[4].

En 2014, la justice estime que sa circonscription — redécoupée par les républicains en 2012 — viole le Voting Rights Act. Victime de « gerrymandering », elle regroupe de nombreux électeurs afro-américains pour faciliter l'élection de républicains dans les districts voisins[6]. Le 3e district est alors redessiné en janvier 2016 : il devient plus compact, perd la capitale de l'État (Richmond) et n'est plus noir qu'à 45 % (contre 56 % auparavant)[7],[8]. En novembre 2016, il est candidat à un nouveau mandat dans ce nouveau district.

Bobby Scott est considéré comme l'une des favoris (avec son collègue Don Beyer) pour remplacer Tim Kaine au Sénat des États-Unis si le ticket Clinton-Kaine remporte l'élection présidentielle de 2016[3].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « SCOTT, Robert C., (1947 - ) », sur Biographical Directory of the United States Congress (consulté le 30 octobre 2016).
  2. (en) Jeff E. Schapiro, « Schapiro: The Douglas gets Wilder for Bobby Scott », sur The Richmond Times-Dispatch, (consulté le 30 octobre 2016).
  3. a b et c (en) Jenna Portnoy, « Bobby Scott: The congressman who could make history. Again. », sur The Washington Post, (consulté le 30 octobre 2016).
  4. a b et c (en) « Rep. Robert C. Scott, D-Va. », Member Profile Page, sur Roll Call (consulté le 30 octobre 2016).
  5. (en) Larry J. Sabato, « The 1992 Elections in Virginia: A Status Quo State in the lear of Change : Part 2. The U.S. House Elections and State Bond Issues », University of Virginia NEWS LETTER, vol. 69, no 2,‎ (ISSN 0042-0271, lire en ligne).
  6. (en) Bill Bartel et Bill Sizemore, « Court rejects boundaries of Bobby Scott's 3rd District », sur The Virginian-Pilot, (consulté le 30 octobre 2016).
  7. (en) Dave Ress, « Judge orders new lines for 3rd congressional district », sur The Daily Press, (consulté le 30 octobre 2016).
  8. (en) Joe Fisher, « Hampton Roads voters to be shuffled under redistricting plan », sur WAVY TV, (consulté le 30 octobre 2016).

Voir aussiModifier