Bernard Rapp

journaliste, réalisateur de cinéma, écrivain, et dialoguiste français

Bernard André Rapp, né le à Paris 15e[1] et mort le [2] à Paris 14e[1], est un journaliste, réalisateur de cinéma, écrivain et dialoguiste français.

BiographieModifier

Son arrière grand-père est anglais[3].

Licencié en droit et diplômé de l'Institut français de presse, il commence sa carrière comme pigiste à Combat puis au Monde.

Journaliste grand reporter et correspondant au Royaume-Uni, Bernard Rapp a présenté le journal télévisé de 20 heures sur Antenne 2 (ancien nom de France 2) de 1983 à 1987 en alternance avec Christine Ockrent puis Claude Sérillon. Pendant presque toute cette période, ce JT réalisait une audience supérieure à celle de TF1. Il a été à l'origine d'une petite polémique en présentant pour la première fois le journal télévisé sans cravate le 18 mai 1986[4].

Il a obtenu en 1987 le Sept d'or du meilleur présentateur de journal télévisé, puis en 1988 de meilleur journaliste à la télévision ainsi que celui du meilleur magazine (information, société, culture) en 1989 pour son magazine diffusé le samedi à 13 h 20 de 1987 à 1989 L'Assiette anglaise.

Il a également présenté plusieurs émissions culturelles ou littéraires à la télévision française : Édition spéciale (de 1987 à 1988)[5], Caractères (de 1990 à 1992, sur Antenne 2 puis FR3[6]), Jamais sans mon livre (de 1993 à 1994), Rapp Tout (1994) ou Un siècle d'écrivains (de 1995 à 2001)… À la radio, il animait l'émission Découvertes sur Europe 1 (en 1989) et Les mots pour le dire sur France Inter.

Après avoir quitté la télévision, il se reconvertit dans le cinéma, comme réalisateur.

Il meurt, le , des suites d'un cancer du poumon.

Vie privéeModifier

Il se marie à Londres avec Marie, d'origine argentine, et a deux enfants : Joseph (1971) et Louise (1975).

FilmographieModifier

Comme dialoguiste
Comme acteur
Comme réalisateur
Comme producteur

LivresModifier

  • Itinéraire Angleterre, Pays de Galles, Écosse
  • Un inventaire à la Prévert consacré aux objets mythiques de l'Empire britannique, Quality, objets d'en face.
  • Dictionnaire des films, éditions Larousse, en collaboration avec Jean-Claude Lamy (plusieurs éditions et révisions, la plus récente en 2005).

RéférencesModifier

  1. a et b Institut national de la statistique et des études économiques, « Fichier des décès - années 2000 à 2009 » [zip], sur www.insee.fr
  2. Sylvie Kerviel, « Bernard Rapp, journaliste et cinéaste », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. Télé 7 Jours no 1412, semaine du 20 au 26 juin 1987, page 112, article de Lise Genet : "Bernard Rapp : mon arrière grand-père était anglais"
  4. « Le JT du 18 mai 1986 présenté par Bernard Rapp » [vidéo], sur ina.fr
  5. « Edition spéciale - L'Encyclopédie des émissions TV », sur Toutelatele.com (consulté le 22 novembre 2012)
  6. « Caractères dans L'Encyclopédie des Emissions TV », sur Toutelatele.com (consulté le 18 juin 2014)

Liens externesModifier