Belforte del Chienti

commune italienne

Belforte del Chienti
Belforte del Chienti
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région des Marches Marches 
Province Macerata 
Code postal 62031
Code ISTAT 043004
Code cadastral A739
Préfixe tel. 0733
Démographie
Gentilé belfortesi
Population 1 859 hab. (31-12-2010[1])
Densité 117 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 52′ 00″ nord, 13° 42′ 00″ est
Altitude Min. 347 m
Max. 347 m
Superficie 1 593 ha = 15,93 km2
Divers
Saint patron Sant'Eustachio
Localisation
Localisation de Belforte del Chienti
Localisation dans la province de Macerata.
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Belforte del Chienti
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Belforte del Chienti
Géolocalisation sur la carte : Marches
Voir sur la carte administrative des Marches
City locator 14.svg
Belforte del Chienti
Liens
Site web site officiel

Belforte del Chienti est une commune italienne d'environ 1 800 habitants, située dans la province de Macerata, dans la région Marches, en Italie centrale.L'


GéographieModifier

Belforte del Chienti est une petite commune à mi-chemin entre la montagne et la mer, dans la partie centre-sud de la région des Marches. Elle se trouve à 347 m d’altitude, au sommet d’une hauteur qui domine au sud la vallée de la rivière Chienti et se trouve à 27 km au sud-ouest de la capitale de la province Macerata.

HistoireModifier

Le nom du village dérive de l’heureuse position géographique et indique justement un "Bel Forte" ou "belle forteresse".

Le château construit au XIIe siècle fait immédiatement partie de la juridiction de Camerino jusqu’en 1255 quand il s’allie avec Tolentino pour se livrer à cette dernière en 1256.

Le passage officiel à Tolentino se fait sous Henri II Vintimille en 1260.

En 1435, Belforte est annexé aux domaines que présentait déjà Francesco Sforza.

Par la suite, l’histoire de Belforte del Chienti fait partie de celle des États pontificaux et du nouvel État italien.

Monuments et patrimoineModifier

Église sant'EustachioModifier

Elle se trouve sur la place du village et les documents la citent à partir de 1218, bien que sa forme actuelle remonte à la période postérieure au tremblement de terre de 1741, comme indiqué dans une épigraphe présente sur le mur extérieur sur lequel il est écrit : Turris haec / a fulm[ine] ac terrem[otu] / percussa / restau[rata] fuit / a[nno] Domaines /MDCCXXXXI /.

Cette tour, après avoir été frappée par la foudre et le tremblement de terre, fut restaurée dans l’année du Seigneur 1741. L’œuvre, renfermée dans un cadre raffiné et précieux en bois doré, mesure 4,83 m de hauteur pour une largeur de 3,25 m se compose de douze panneaux dont cinq constituent le registre inférieur et sept le registre supérieur; de dix-huit miroirs dont six sont insérés dans les piliers latéraux et douze dans la prédelle, et de cinq médaillons. Au total, les planches figurées s’élèvent à trente-cinq ; s’y ajoutent les deux cartes latérales avec les inscriptions dans lesquelles apparaissent les noms des commanditaires et l’année d’exécution. La signature du peintre se trouve sur la marche à la base du trône de la Vierge. Après la récente restauration, l’œuvre a retrouvé son ancienne place près du maître-autel. En continuant le long du mur de droite, on trouve un tableau dans lequel figurent la Madone avec l’enfant (appelée aussi Madone contre les tempêtes), saint Eustache et saint Eleuterio. Dès que l’on entre dans l’église, sur la gauche, on peut voir la statue de saint Eustache à bord de son cheval, œuvre portée en procession pendant la fête du Saint Patron de la Ville (le 20 mai).

 
Polyptyque, église Sant'Eustachio à Belforte del Chienti, 1468

Église de San SebastianoModifier

L'église désacralisée construite en 1469 accueille aujourd’hui le Musée Dynamique d’Art Contemporain

Église san GiovanniModifier

Les fondations de l’église remonte à la moitié du Trecento. Le bâtiment était destiné à l'origine aux sœurs bénédictines, puis occupé par les moines dominicains.

Les églises du XVe siècle :

Église Santa Maria di Villa PianiglioliModifier

Église et monastère de San LorenzoModifier

Église de San SalvatoreModifier

Église de Santa Maria D'AntegianoModifier

Les édifices civiles :

Palais Communal et Tour CiviqueModifier

Palazzo Farroni - BonfranceschiModifier

Palazzo VicomandiModifier

Statue d'Anselmo CiappiModifier

Les portes de la Ville :

Porte RomaineModifier

Arco di trionfo ou Porte du PapeModifier

Porta VercungianoModifier

AdministrationModifier

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
Les données manquantes sont à compléter.

HameauxModifier

Communes limitrophesModifier

Caldarola, Camporotondo di Fiastrone, Serrapetrona, Tolentino

Notes et référencesModifier