Bataille de Mühldorf

Bataille de Mühldorf
Description de cette image, également commentée ci-après
La Bataille de Mühldorf, capture de Frédéric le Bel (1838/1839).
Informations générales
Date
Lieu Nord-est de Mühldorf (Haute-Bavière)
Issue Victoire décisive de la Bavière
Belligérants
Blason du Duché de Haute-Bavière Duché de Haute-Bavière
Drapeau de la Bohême Royaume de Bohême
Blason du Burgraviat de Nuremberg Burgraviat de Nuremberg
Drapeau de l'Autriche Duché d'Autriche
Kaernten shield CoA.svg Duché de Carinthie
Blason de la Principauté archiépiscopale de Salzbourg Principauté archiépiscopale de Salzbourg
Drapeau de la Principauté épiscopale de Passau Principauté épiscopale de Passau
Commandants
Armoiries Bavière.svg Louis III de Bavière
Coat of Arms of John of Bohemia (the Blind) as King of Bohemia and Count of Luxembourg.svg Jean de LuxembourgCOA family de Burggrafen von Nürnberg (Haus Hohenzollern).svg Frédéric IV de Nuremberg
Flag of Austria.svg Frédéric le Bel
Kaernten shield CoA.svg Henri de Goritz
Forces en présence
1 800 cavaliers
4 000 fantassins
1 400 cavaliers
5 000 fantassins et renforts coumans
Pertes
inconnues1 100 hommes
Coordonnées 48° 16′ 35″ nord, 12° 33′ 35″ est
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
(Voir situation sur carte : Allemagne)
Bataille de Mühldorf
Géolocalisation sur la carte : Bavière
(Voir situation sur carte : Bavière)
Bataille de Mühldorf

La bataille de Mühldorf (également appelée bataille d'Ampfing) eut lieu le , près de Mühldorf am Inn, entre les forces de l'Autriche et du duché de Haute-Bavière. Les Bavarois étaient commandés par leur duc Louis de Wittelsbach, alors que les Autrichiens étaient commandés par son cousin Frédéric le Bel, duc d'Autriche issu de la maison de Habsbourg.

La bataille a marqué la fin du conflit militaire né des élections impériales de 1314 à la succession de l'empereur défunt Henri VII de Luxembourg. Louis s'impose et est finalement sacré empereur à Rome le . En vue de parvenir à une stabilité durable et à la réconciliation avec les Habsbourg, il reconnaissait son rival Frédéric comme co-régent.

ContexteModifier

 
Les territoires des Habsbourg (en orange), Luxembourg (en violet) et Wittelsbach (en vert) au sein du Saint-Empire, XIVe siècle.

À la suite de la double élection d'octobre 1314 les deux rivaux se disputaient le titre royal. Le pape Jean XXII observait une scrupuleuse neutralité entre les partis. Il qualifiait les deux adversaires de « Roi élu » (latin : reges electi) et considérant que l'empire était vacant il avait nommé le roi de Naples Robert d'Anjou comme « vicaire » en Italie.

Frédéric, encouragé par ses précédentes expéditions, décida de rejoindre ses alliés, l'évêque de Passau et l'archevêque de Salzbourg, à Mühldorf. Leurs armées se réunirent le , à proximité de Mühldorf, sur la rivière Inn. Frédéric y attendait en outre l'arrivée de nouvelles troupes, dirigées par son frère le duc Léopold Ier d'Autriche.

BatailleModifier

La bataille ne se déroula pas comme prévu pour les Autrichiens. Les troupes de Léopold d'Autriche, attendues à Mühldorf, n'arrivèrent pas à temps. De son côté, Louis de Wittelsbach, qui avait signé une alliance avec Jean Ier de Bohême et le burgrave Frédéric IV de Nuremberg, pouvait compter sur une armée puissante. Le combat inégal tourna rapidement en faveur de Louis de Wittelsbach, qui fit un bon millier de prisonniers parmi les chevaliers autrichiens. Le duc Ferry IV de Lorraine, et Frédéric lui-même, furent capturés. Après trois années de négociations au cours desquelles Louis de Bavière a été excommunié par le pape Jean XXII avec qui il est entré en conflit, il doit relâcher Frédéric, qui renonce à ses droits en mars 1325. Mais comme il avait encore des partisans, Louis doit conclure un accord de partage avec lui le à Munich, Frédéric reste une sorte de roi honoraire en conservant ses états patrimoniaux jusqu'à sa mort en 1330.

Ni la maison de Wittelsbach, ni les Habsbourg ne purent finalement affirmer leurs revendications sur le titre royal, qui, après la mort de Louis, en 1347, passa de nouveau à Charles IV, de la maison de Luxembourg. La bataille de Mühldorf est aujourd'hui considérée comme l'une des dernières batailles ayant opposé des chevaliers sans armes à feu.