Basilique Notre-Dame de Luján

Basilique Notre-Dame de Luján
Vue générale de la basilique.
Vue générale de la basilique.
Présentation
Nom local Basilica Nuestra Señora de Luján
Culte catholicisme
Type basilique, sanctuaire national
Début de la construction 1889
Fin des travaux 1937
Style dominant néogothique
Site web basilicadelujan.org.ar
Géographie
Pays Drapeau de l'Argentine Argentine
Région Province de Buenos Aires
Ville Luján
Coordonnées 34° 33′ 52″ sud, 59° 07′ 17″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Argentine
(Voir situation sur carte : Argentine)
Basilique Notre-Dame de Luján

La basilique Notre-Dame de Luján (en espagnol : Basilica Nuestra Señora de Luján) en Argentine est un lieu de pèlerinage sud-américain important (depuis le ), visité annuellement par environ six millions de pèlerins car la Vierge Marie est, sous le vocable de Notre-Dame de Luján (es), la sainte patronne du pays.

Elle est située dans la ville de Luján en province de Buenos Aires, à quelque 68 kilomètres à l’ouest de la capitale.

Elle se trouve sur le territoire de l’archidiocèse de Mercedes-Luján, dont on considère souvent — à tort — qu’elle est la cathédrale, alors que ce rôle incombe en fait à la cathédrale de Mercedes. Elle a en revanche les statuts de basilique mineure depuis 1930, et de sanctuaire national.

HistoriqueModifier

Dès 1685, une petite chapelle est construite sur le site, édifice qui devient en 1730 une église paroissiale. Un nouveau bâtiment est inauguré le , afin de parer au manque de place.

L'édifice actuel a été commandité par le missionaire lazariste français, Jorge María Salvaire, à partir du . La bénédiction de la basilique a lieu en , sans qu'elle ne soit achevée, et sans Mgr Salvaire, mort en 1899. Le , le pape Pie XI la titre de basilique mineure[1].

Description extérieureModifier

De style néogothique ou ogival, l'église a été construite par l'architecte français Uldéric Courtois à partir de 1889 et achevée en 1937. Ses tours dominent la ville et la plaine pampéenne environnante du haut de leurs 106 mètres de hauteur.

On y accède par un escalier monumental de marbre blanc de 15 marches. La façade est divisée en trois étages: l'inférieur, le central et le supérieur.

Portiques d'entréeModifier

L'étage inférieur est constitué des trois entrées principales et de leur décoration. Chaque porte d'accès est surmontée d'un pignon triangulaire aigu percé à sa base, là où se développent une série d'archivoltes.

Les portes sont en bois, revêtues de bronze. Le portique central est dédié à l'Argentine, celui de l'ouest à l'Uruguay et celui de l'est au Paraguay. Le fronton du portique central possède un bas-relief représentant Notre-Dame de Luján avec une phrase en latin : « Ave María, félix coeli porta ».

Sur les côtés des portails se trouvent des gargouilles évacuant l'eau des pluies.

Étage centralModifier

Statue des 12 apôtres et des évangélistesModifier

En façade frontale, on retrouve huit statues d'apôtres, quatre de chaque côté, chaque groupe situé sous les deux tours. Il y a de plus deux fois quatre statues disposées latéralement, non visibles de face, ce qui fait un total de seize. Chaque statue a une hauteur de six mètres.

Du côté oriental (gauche) se trouvent Saint Pierre, Saint André, Saint Thomas et Saint Jacques le majeur. Et latéralement Saint Matthias, Saint Barnabé, Saint Jude Taddhée et Saint Simon.

Dans les niches du côté ouest (droit) se trouvent Saint Paul, Saint Jacques le mineur, Saint Philippe et Saint Barthélémy. Latéralement on peut voir Saint Matthieu, Saint Marc, Saint Luc et Saint Jean.

Au-dessus des niches se trouvent des démons et des allégories diverses.

La RosaceModifier

Au centre de l’étage central on peut admirer une belle rosace bien classique et fabriquée en France (entreprise Val d’Osne). Son diamètre est de 10 mètres, de pierre et de verre. Au centre se trouve l’image de la Vierge, tandis que les vitraux irradient sous forme de douze pétales vers l’extérieur.

Étage supérieur - les deux toursModifier

Le clocher de la tour orientale contient des cloches électriques. Celui de la tour occidentale contient deux cloches manuelles. Toutes les cloches furent réalisées avec du métal fondu de canons de la Première Guerre mondiale.

Unissant les deux tours, on peut voir une galerie ajourée (a giorno) cachant la chute du toit de la nef principale.

Les flèchesModifier

Les deux tours sont symétriques et leurs flèches aussi. Elles étaient surmontées de deux croix de fer de six mètres de hauteur. La croix de la tour est était surmontée de la statue de la vierge de 38 cm de haut, laquelle tomba le sur la sortie latérale gauche de l'édifice. La croix de l'autre tour fut alors enlevée, une semaine après la chute de la croix est.

Mensurations extérieures de la BasiliqueModifier

 
Notre-Dame de Luján, couronnée canoniquement en 1887.
  • Longueur extérieure : 104 mètres.
  • Hauteur totale des tours symétriques : 106 mètres.
  • Hauteur depuis le trottoir jusqu’à la racine des tours : 31 mètres.
  • Hauteur des tours : 21,35 mètres.
  • Hauteur des flèches (aiguilles) : 47,6 mètres.
  • Hauteur de la croix du sommet : 6 mètres.
  • Largeur totale : 68,5 mètres (au niveau du transept).
  • Largeur de la façade principale, y compris les contreforts : 42 mètres.
  • Largeur des trois nefs avec chapelles et contreforts : 38,70 mètres.

Grandes orguesModifier

Les splendides grandes orgues Mutin / Cavaillé-Coll sont dans un état de total abandon.

Galerie d'imagesModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. (es) « Basílica de Nuestra Señora de Luján », dans Wikipedia, la enciclopedia libre, (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier