Barrage romain de Proserpine

Le barrage romain de Proserpine est situé à 4 km au nord de la ville de Mérida, dans la province de Badajoz, en Estrémadure, dans le sud-ouest de l'Espagne.

Barrage de Proserpine

PrésentationModifier

Ce barrage, construit en 130[1], sous le règne de l'empereur Hadrien, est un édifice romain édifié sur la rivière Aljucen. Il a été utilisé pour alimenter en eau la ville d'Augusta Emerita, l'actuelle Mérida.

Après la chute de l'Empire romain, ce barrage n'a plus été utilisé pour l'approvisionnement en eau de la ville de Emerita Augusta par l'aqueduc romain des Miracles mais pour d'autres servitudes, de sorte qu'il a été entretenu[réf. nécessaire].

Ce barrage constitue le plus gros réservoir artificiel romain connu à ce jour[réf. nécessaire]. Il mesure 425 mètres de long et 21 mètres de haut[réf. souhaitée] et a une capacité d'environ 4 hm³[1].

Comme le barrage voisin de Cornalvo, le barrage de Proserpine est encore en activité de nos jours. Ces deux ouvrages d'art sont parmi les plus remarquables exemples qui nous soient parvenus de l'ingénierie romaine en matière de gestion de l'eau[2].

Ce bâtiment a été inscrit au Patrimoine mondial sous l'égide de l'UNESCO en 1993 au sein de l'ensemble archéologique de Mérida[2].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (es) « Pantano Proserpina » (consulté le 3 février 2015)
  2. a et b « Ensemble archéologique de Mérida » (consulté le 3 février 2015)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier