Ouvrir le menu principal
Barbara Hannigan
Description de cette image, également commentée ci-après
Barbara Hannigan et Reinbert de Leeuw (au piano) en 2008.

Naissance (48 ans)
Halifax (Canada)
Lieux de résidence Amsterdam
Activité principale artiste lyrique
soprano
Style musique contemporaine
Activités annexes cheffe d'orchestre
Site internet barbarahannigan.com

Barbara Hannigan, née le à Halifax (Nouvelle-Écosse) au Canada, est une soprano et cheffe d'orchestre canadienne.

Sommaire

BiographieModifier

Barbara Hannigan est la fille d'un dentiste et d'une mère au foyer ; elle a grandi à Walverey dans la banlieue d'Halifax au sein d'une famille qui pratique la musique[1]. Diplômée de l'Université de Toronto (licence, 1993 ; master, 1998), elle s'est formée également au Centre pour les arts à Banff (Alberta), à l'Institut pour les jeunes artistes Steans, au Centre d'arts Orford (situé dans le parc national du Mont-Orford au Québec), et au Conservatoire royal de La Haye.

CarrièreModifier

Spécialiste de la musique contemporaine (et plus particulièrement de l'opéra), elle a participé depuis le début de sa carrière à plus de quatre-vingts créations, notamment d’œuvres d'Henri Dutilleux, Louis Andriessen, Pascal Dusapin, Pierre Boulez ou George Benjamin.

Son interprétation du chef de la police dans Mysteries of the Macabre (version de l'opéra de György Ligeti Le Grand Macabre destinée à être jouée en concert) est caractéristique de son style, remarqué pour l'utilisation spectaculaire de sa voix et de son corps[2]. À ce titre, elle est considérée comme l'une des interprètes les plus engagées physiquement sur scène[3].

Elle fonde et dirige depuis 2011, le Ludwig Orchestra pour lequel elle consacre 40 à 50% de son temps de travail[4],[1] et est à ce titre l'une des très rares chefs d'orchestre féminines.

Vie privéeModifier

Barbara Hannigan s'est mariée en 2009 avec le metteur en scène néerlandais Gijs de Lange (nl) avec qui elle habitait Amsterdam.

Depuis 2015, elle est la compagne du comédien-réalisateur Mathieu Amalric – avec lequel elle vit à Paris[1] – qui a réalisé plusieurs documentaires sur elle, notamment Music Is Music pour le CD/DVD Crazy Girl Crazy.

Principaux rôlesModifier

DiscographieModifier

VidéographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Guillaume Tion, « Barbara Hannigan, sa voix est libre », Libération, 12 octobre 2018.
  2. [vidéo] Barbara Hannigan dans Mysteries of the Macabre sous sa direction au Festival « Présences » 2011 et sous la direction de Simon Rattle en 2015.
  3. Sophie Bourdais, « Barbara Hannigan, la femme-orchestre », Télérama, 29 septembre 2018.
  4. Guillaume Tion, « Barbara Hannigan : "Je donne une notion de souffle à ma direction" », Libération, 18 septembre 2017.
  5. Renaud Machart, « TV : « Premières répétitions : Barbara Hannigan vue par Mathieu Amalric », Le Monde, 13 juillet 2017.

Liens externesModifier