Ouvrir le menu principal

Balys Sruoga

(2 février 1896- 16 octobre 1947) Ecrivain, poète, dramaturge et critique littéraire lituanien.
Balys Sruoga
SruogaBalys.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
VilniusVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Rasos Cemetery (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Conjoint
Vanda Daugirdaitė-Sruogienė (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Lieu de détention

Balys Sruoga, né en 1896 à Baibokai et mort en 1947 à Vilnius, est un poète, dramaturge, traducteur et critique littéraire lituanien.

Sommaire

BiographieModifier

Balys Sruoga naît le 2 février 1896 dans le village de Baibokai[1] dans le Gouvernement de Kowno alors dans l’Empire russe. A partir de 1912, ses œuvres ont commencé à être publiées dans les journaux Aušrinė, Rygos naujienos, Lietuvos žinios, Naujam Take, Vaivorykštė . Après les études secondaires à Panevėžys, il entre à l’Institut forestier de Pétrograd en 1914. Il étudie l'histoire et la philologie de l'université d'État de Saint-Pétersbourg en 1915-1916, puis, la littérature à l'université d'État de Moscou en 1916-1918.

En 1918-1919, il travaille comme professeur à Vilnius. C'est l'époque des guerres d'indépendance lituaniennes. Lorsque Vilnius est prise par l'Armée rouge, Balys Sruoga quitte la ville à pied et se rend à Kaunas où il travaille au bureau de presse. En 1920-1923, il fait partie du comité de rédaction du quotidien Lietuva. Il écrit les articles sous les pseudonymes Sirakūzinas, Markizas Tigrui Nėrkonori et Padegėlis Kasmatė.

En 1921, après avoir reçu une bourse d'études, il va poursuivre ses études en Allemagne, à l'Université de Munich. Il étudie les langues slaves, le théâtre et l'histoire d'art. En 1924, il soutient sa thèse présentant une étude comparative entre les chansons folkloriques lituaniennes et slaves, et obtient un doctorat en philosophie.

De retour en Lituanie en 1924, il a vécu à Klaipėda pendant plusieurs mois et a travaillé à la rédaction de Klaipėdos Žinių. À l'automne 1924, il déménage à Kaunas. En 1924-1940, il travaille à la faculté des sciences humaines de l'université de Lituanie, il est professeur de littérature et d'histoire du théâtre[2]. Il a étudié la littérature russe, l'histoire du théâtre mondial, a dirigé les séminaires slaves et théâtraux, et a fondé un studio de théâtre universitaire. Parallèlement au travail universitaire, il a publié de nombreux articles de critique littéraire et théâtrale dans la presse. Depuis 1932, il occupe une chaire professorale à l'université de Lituanie. En 1939, la faculté des sciences humaines de l'université de Lituanie est transferé à Vilnius. Il déménage à Vilnius qu'il ne quittera plus.

Il meurt le 16 octobre 1947 à Vilnius[1]. Il est enterré au cimetière du quartier de Rasos à Vilnius.

RéférencesModifier

AnnexesModifier